vendredi, mars 11, 2011

Bookmark and Share

La monstruosité humanitaire de l'Occident peut-être bientôt à l'oeuvre en Libye

Le colonel Kadhafi a été accusé de crimes commis contre son propre peuple. Il est en effet fort possible qu'il en ait commis même si certains n'ont peut-être pas hésité à charger la barque un peu trop lourdement.
Son premier délit est assurément d'avoir gouverné la Libye d'une manière autocratique et de ne pas avoir compris que ça ne pouvait plus durer ainsi.
Aujourd'hui, David Cameron et Nicolas Sarkozy ont cherché à entraîner l'Union Européenne dans une guerre contre le régime libyen. Apparemment sans succès, mais il y a fort à parier que la France et la Grande Bretagne ne vont pas tarder à passer à l'action d'une manière ou d'une autre. Elles ont pour cela surtout besoin du feu vert implicite ou explicite de la Ligue Arabe, où de ce qu'elles comprendront comme tel…
Mais qui sont ces gens qui plaident pour une intervention militaire à caractère humanitaire (évidemment) en Libye ?
Les mêmes qui tuent en au Pakistan, Irak, en Afghanistan, en Somalie. Les mêmes qui approuvent quand le plomb durcit après avoir coulé sur la tête des habitants de Gaza.
Bref des criminels de guerre et des complices de crimes de guerre.
Qu'est-ce que je veux dire par là ?
Qu'une bonne partie de ces hauts responsables Occidentaux devraient être déférés devant des juridictions internationales pour répondre des centaines de milliers, voire millions de morts, des tortures et des destructions dont leurs régimes sont responsables
J'ai trouvé cette photo par hasard aujourd'hui sur le net.

Soldats Belges en pleine action humanitaire en Somalie

Oui, ce sont des militaires Belges qui font littéralement rôtir un jeune Somalien.
Personnellement, je n'en avais jamais entendu parler. J'ai pu trouver un article qui parle de cette affaire en détail et nous apporte une information rassurante : les auteurs ont été châtiés (voyez donc comment).

 
Ces atrocités commises par les forces de maintien de la paix de l'ONU
par Joseph Farah, WorlNetDaily (USA) 25 juin 1997
traduit de l'anglais par Djazaïri


Personne n'en parle aux Etats Unis. Pas Même Rush Limbaugh [un commentateur d'extrême droite bien connu]. Dans la presse américaine, ça a été le black out presque total. En fait, dans la presse mondiale, seuls l'Agence France Presse, le Daily Telegraph de Londres et le South China Morning Post ont prêté un tant soit peu sérieusement attention à cette affaire incroyable des atrocités commises par les forces de maintien de la paix en Somalie.
Vous devriez vous demander, pourquoi? Qu'est-ce qu'il y a de sensationnel dans ce non événement ? Hier, le Daily Telegraph, dans une dépêchée rédigée à partir de l'AFP, rapportait que des soldats de l'armée belge avaient fait rôtir un garçon Somalien. Ils l'ont rôti ! Et quelle a été la sentence pour ce crime en temps de paix commis au cours d'une opération baptisée ironiquement « Restaurer l'Espoir » ? Un tribunal militaire a condamné deux parachutistes à un mois de prison et une amende de 200 livres (environ 232 €).
Et ce n'est apparemment pas un incident isolé. Un autre soldat belge reste sous le coup de l'accusation d'avoir obligé un jeune Somalien à manger du porc, à boire de l'eau salée puis à manger son propre vomi. Un autre sergent est soupçonné d'avoir assassiné un Somalien et d'avoir posé pour une photo où il urine sur sa victime. Un autre enfant, accusé d'avoir volé de la nourriture dans la base des parachutistes est mort après avoir été enfermé dans un conteneur de stockage pendant 48 heures. Quinze autres membres du même régiment avaient fait l'objet d'une enquête en 1995 pour des « actes de torture et de sadisme » sur des civils Somaliens.
Mais ne vous en faites pas, déclaré le ministre Belge de la défense Jean-Pol poncelet. Tout soldat convaincu d'actes criminels en Somalie sera – tenez-vous bien – rayé des cadres pour manquement à l'honneur.
Les abus de ce genre ne sont pas l'apanage des troupes belges. La Belgique est en réalité le troisième pays ayant des forces de maintiens de la paix à poursuivre des soldats pour des crimes commis sur des citoyens Somaliens – dont le viol, la torture et l'assassinat. En 1995, un groupe de parachutistes canadiens avait fait l'objet d'une investigation pour avoir torturé à mort un Somalien et en avoir assassiné trois autres.
Au début de ce mois, des photos horribles ont été publiées par un magazine de Milan où l'on voit des militaires Italiens torturer un jeune Somalien et maltraiter et violer une fille Somalienne. Les parachutistes affirment avoir reçu une formation spécifique aux méthodes de torture et d'interrogatoire. Selon un témoin, des soldats Italiens avaient ligoté une jeune Somalienne à l'avant d'un véhicule de  transport de troupes pour la violer sous les yeux de leurs officiers.
Ce lundi, le South China Morning Post a publié un reportage de l'AFP sur un chef de bataillon Italien qui avait abuse sexuellement d'un garçon Somalien de 13 ans puis l'avait étranglé. Il existe aussi des allégations selon lesquelles, en 1993n des soldats Italiens avaient passé à tabac sept Somaliens soupçonnés de vol, tuant l'un d'entre eux, qu'ils avaient battu à mort un garçon de 14 ans qui leur avait vendu une fausse médaille et frappé un couple dans une voiture.
La semaine dernière, un parachutiste Italien aurait affirmé: " « Qu'est-ce que ça peut bien faire? Ce ne sont que des nègres de toute façon ? »
Bienvenue dans le Nouvel Ordre Mondial, braves gens, où nous ne serons de toute façon plus rien d'autre que des nègres. Voilà ce qui se passe quand vous envoyez des soldats étrangers pour maintenir la paix dans des situations dont ils ne comprennent pas le début du commencement. Est-ce que vous vous figurez que les Somaliens oublieront jamais les leçons apprises auprès de leurs « sauveurs » ?
N'est-ce pas une histoire incroyable? N'êtes vous pas étonnés de ne l'avoir lue nulle part ailleurs ? Ce que je veux dire, c'est comment une telle chose est-elle possible en cette époque éclairée de multiculturalisme et de communication globale ? Pourquoi n'y a-t-il pas eu de grands procès publics pour les auteurs de ces actes sauvages de brutalité ? Pourquoi personne ne s'interroge-t-il sur le rôle croissant de ce genre d'opérations de maintien de la paix compte tenu de la barbarie de l'expérience en Somalie ?
Je vais vous dire pourquoi. Parce qu'il y a un consensus au sein des élites politiques et journalistiques pour dire que ce genre d'opération est une bonne chose – que des opérations de ce genre conduiront inévitablement à une meilleure gouvernance globale et à moins de nationalisme. Donc, si quelques Somaliens, Bosniaques ou Haïtiens viennent à être brutalisés au passage, c'est simplement le prix à payer pour plus de paix et de prospérité.
Je me demande vers qui les survivants de ce genre d'atrocités sont supposes se tourner pour demander justice? Pensez-vous que le Tribunal pénal International étudierait leurs dossiers ? J'en doute. C'est le problème avec le pouvoir centralisé, il ne rend jamais de comptes. Mais, encore une fois, cela gêne-t-il vraiment qui que ce soit ? Après tout, ce ne sont que des nègres de toutes façons, n'est-ce pas ?
Joseph Farah est le fondateur, rédacteur en chef et PDG deWND et un journaliste dont les textes sont diffusés nationalementpar Creators Syndicate. Il est auteur ou co-aiteur de 13 livresdont le derniert, "The Tea Party Manifesto: A Vision for an American Rebirth," et le classique, "Taking America Back: A Radical Plan to Revive Freedom, Morality and Justice," qui en est à sa troisième edition et à sa 14ème réimpression. Farah est l'ancien rédacteur en chef du légendaire Sacramento Union et d'autres importants quotidiens.

Libellés : , , , , , ,

posted by Djazaïri at 6:01 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette