jeudi, mai 05, 2011

Bookmark and Share

Ce député Canadien qui ne croit pas à l'existence des photos du corps d'Oussama ben Laden


Le président US Barack H. Obama vient de décider de ne pas rendre publiques des photos du corps d’Oussama ben Laden. La raison en serait que les autorités de Washington ne veulent pas que la vision d’un corps dans un bien triste état suite à l’exécution ou assassinat commis par les GI’s n’enfièvre les esprits de, comment qu’y disait tout alors sur RTL ?... La rue arabe !
Voilà il s’agit de ménager la rue arabe. Ce dont la dite rue est déjà fort reconnaissante à M. Obama.

Pourtant, si M. Obama voulait éviter de heurter la « rue arabe », peut-être demanderait-il à ses forces armées de cesser de bombarder la dite rue quand elle se trouve à Tripoli en Libye, où encore mettrait-il en balance tout le poids politique et économique des Etats Unis pour  faire pression sur le gouvernement sioniste dans le cadre du pseudo processus de paix au Moyen Orient.

Il faut donc croire les Etats Unis sur parole, cette dernière étant tout à fait crédible comme l’a prouvé récemment Mme Susan Rice ou avant elle, M. Colin Powell. Susan Rice et Colin Powell ne sont pourtant pas les deux premiers bureaucrates venus.
Des enregistrements audio et, autrefois vidéo, étaient supposés attester qu’Oussama ben Laden était vivant. C’est aujourd’hui la parole de M. Obama qui vaut certificat de décès du chef d’al Qaïda.

Et ce certificat, gare à qui voudra le contester même sur un ton mesuré ainsi que le montrent les remous suscités par les déclarations de Thomas Mulcair, un député Canadien qui met en doute l’existence des photos d’’Oussama ben Laden. Et Mulcair fait même un peu plus que ça, puisqu’il s’interroge aussi sur la légalité de cet assassinat tant au regard des lois des Etats Unis que du droit international.

La réaction de Thomas Mulcair serait illustrative des théories du complot. Je dirais personnellement que nous avons d’une part les théories du complot et les complots eux-mêmes, ces derniers étant certainement plus nombreux que les premières (car par définition les complots sont le plus souvent secrets. 

La Presse Canadienne – 4 mai 2011

OTTAWA — On s'attendait à ce que des députés néophytes du Nouveau Parti démocratique (NPD) commettent un faux pas, mais c'est finalement le lieutenant québécois de Jack Layton qui aura été le premier à susciter une certaine forme de controverse, mercredi, en affirmant qu'il doutait que les États-Unis détiennent des photos du corps d'Oussama Ben Laden.

Thomas Mulcair y est allé d'une déclaration qui a tout pour plaire aux adeptes de la théorie du complot. Sur les ondes de CBC, le député d'Outremont a lancé que la version des faits du président Barack Obama était incomplète, voire fausse.
Le président américain a déclaré qu'il avait vu les photos du corps d'Oussama Ben Laden, mais que leur publication pourrait nuire aux intérêts des États-Unis.
Thomas Mulcair, un politicien d'expérience, s'est montré sceptique.
Lors d'une entrevue qu'il a accordée à l'émission «Power and Politics», il a déclaré qu'il ne croyait pas à l'existence de ces clichés en fonction des informations qui ont été divulguées jusqu'à présent.

Les États-Unis ont annoncé que Ben Laden a été abattu dimanche lors d'une opération terrestre au Pakistan et que sa dépouille avait été lancée à l'eau.
M. Mulcair a plaidé qu'une «analyse complète» de l'opération militaire américaine s'imposait afin de savoir si celle-ci s'inscrivait dans un contexte de légitime défense ou s'il s'agissait d'un «assassinat ciblé».
«Cela a des implications sur le plan des lois américaines et sur le plan des lois internationales», a signalé le néo-démocrate.

Le NPD a réagi promptement afin de se distancier des propos de Thomas Mulcair. Le porte-parole en matière d'Affaires étrangères, Paul Dewar, a indiqué que le parti ne doutait aucunement de la version des faits du président Obama.
«Nous n'avons aucune raison de remettre en question la véracité des déclarations du président Obama, a indiqué M. Dewar. Comme l'a dit Jack Layton l'autre jour, nous sommes heureux que les États-Unis aient localisé Oussama Ben Laden.»
Paul Dewar a ajouté que le NPD était en accord avec la décision prise par l'administration Obama, qui a refusé de publier les photos de la dépouille de l'ancien ennemi numéro un des États-Unis.

«Il doit y avoir un équilibre entre le droit du public à l'information et les questions de sécurité publique», a plaidé M. Dewar.

Libellés : , , ,

posted by Djazaïri at 9:02 PM

1 Comments:

Blogger Yves said...

La propagande états-unienne: la “Pure Vérité”

Conformément aux directives de la direction ontarienne du NPD, les Québécois sont invités à considérer la propagande états-unienne comme étant la “vérité” …

On se souviendra de la “vérité” des USA sur les “armes de destruction massives” soit-disant possédées par Saddam Hussein … et des dizaines de milliers de morts irakiens qui ont résulté de l’affirmation de cette “vérité”… !

Un certain Thomas Mulcair, pourtant “lieutenant” du NPD au Québec a été remis à l’ordre d’une manière passablement humiliante par les orangistes qui excercent leur tutelle sur le parti ! Depuis le 2 mai 2011, le Québec est-il sous une domination orangiste ?

Yves Claudé - sociologue

9 mai 2011 à 04:12  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette