dimanche, février 07, 2010

Bookmark and Share

Comment le lobby sioniste a acheté le vote de Panama à l'ONU

Un petit article très instructif cependant pour voir comment le lobby sioniste aux USA peut servir la diplomatie de Tel Aviv même dans le cadre de relations de Washington avec des pays tiers. Ici, c'est le gouvernement de la république de Panama qui vend à Tel Aviv sa voix à l'ONU moyennant un soutien des organisations juives américaines à l'approbation par Washington d'un accord de libre échange.
Tout à fait édifiant! Ce post sera suivi, je l'espère, d'un ou deux autres à venir sur le thème du lobby sioniste aux Etats Unis.

Panama soutient Israël en échange d'un appui à l'Accord de Libre Echange avec les Etats Unis
La Nacion (Costa Rica) 3 février 2010 traduit de l'espagnol par Djazaïri
   
Ville de Panama (dpa). La communauté juve des Etats Unis a manifesté sa disposition à soutenir Panama pour la ratification de l'Accord de Libre Echange avec les Etats Unis, dès lors que ce pays appuiera les demandes d'Israël sur la scène internationale.
C'est ce qu'a reconnu aujourd'hui l'ambassadeur de Panama auprès de l'Organisation des Nations Unies, Pablo Thalassinos, qui a présenté son rapport d'activités devant la Commission des affaires étrangères de l'Assemblée Nationale.

Panama, un pays traditionnellement neutre ou conciliateur dans les conflits du Moyen Orient, a voté quatre résolutions en faveur des Israéliens ces derniers mois, témoignant d'un alignement sur le gouvernement de Tel Aviv qui faciliterait la ratification de l'accord, appelé Trade Promotion Agreement par le Congrès des Etats Unis.
Parmi les organisations qui soutiennent aux Etats Unis les aspirations économiques de Panama relativement à l'accord commercial, figurent "l'American Jewish Committee," et le "World Jewish Congress." La mission de ces organisations est de convaincre le président des Etats Unis, Barack Obama, et les membres du Congrès d'une approbation urgente.
 
De fait, Thalassinos s'est opposé au rapport Goldstone qui accuse Israël et l'organisation palestinienne Hamas d'avoir commis des crimes de guerre pendant les combats qui ont eu lieu fin 2008 début 2009.
Le rapport a été établi par un juge Sudafricain, Richard Goldstone, qui a enquêté sur les circonstances du conflit armé dans la bande de Gaza et ses alentours. Le texte, soutenu par la Ligue Arabe et le Mouvement des Pays Non Alignés, a été adopté par 114 voix pour, 18 contre et 44 abstentions.
A cet égard, l'ambassadeur a reconnu que la politique panaméenne sur le conflit israélo-palestinien a changé depuis que le président de la république, Ricardo Martinelli, et le premier ministre Juan Carlos Varela lui ont confié cette mission d'ambassadeur. Il soutient que son vote aux Nations Unies reflète le "droit" international. 

Thalassinos prévoit qu'au moyen d'un lobbying efficace par la communauté juive aux Etats Unis, le traité commercial en attente d'approbation à Washington pourrait être ratifié avant la fin du premier semestre de cette année, à la satisfaction de Panama. 

Libellés : , , , , , ,

posted by Djazaïri at 8:57 PM

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Il faut pas s'étonner, il suffit seulement revoir l'histoire contemporaine de la Colombie,dotant d'une position stratégique sur le plan géographique étant donné qu'il est le seul pays de l'Amérique latine ayant des débouchés sur les deux océans : atlantique et pacifique. Jusqu'à la fin du 19 ème siècle le Panama fut une partie intégrante de la Colombie. Mais ce dernier négocia avec la France la construction du canal les USA ont tout fait pour bouter les ingénieurs de LESSEPS en créant ... un pays dénommé le Panama. Le contrôle du canal fut une affaire primordiale du contrôle un axe commercial vital pour les économies de beaucoup de pays. Le USA dispose d'une grande latitude militaire, économique et rien ne peut se faire sans leur approbation. Tout le monde se souvient de l'épilogue NORIEGA, pourtant un agent de la firme de LANGLEY depuis qu'il était sergent. Depuis les années 80, les instructeurs de l'armée panaméenne furent des officiers Israéliens. On sait ce qui est arrivé au président OMAR TRUJILLO lorsque il voulait faire le ménage et de gagner un peu d'autonomie de son pays vis à vis des Yankkées.

7 février 2010 à 21:33  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette