mercredi, janvier 27, 2010

Bookmark and Share

Tzipi Livni et Ehud Barak wanted in Poland

Les assassins Tzipi Livn et Ehud Barak ne sont pas recherchés qu'en Grande Bretagne.Ils le sont également en Pologne. La différence est qu'en Pologne ils ne le sont pas encore à titre officiel mais par des Polonais solidaires avec le peuple palestinien. Ce qui est franchement de mauvais augure pour les dirigeants sionistes compte tenu du fait que la Pologne s'avère être un des plus sûrs alliés européens de l'entité sioniste, Auschwitz oblige.
Pas la peine de chercher cette information dans les journaux français.
Au fait, où en est l'enquête sur l'inscription volée à Auschwitz?


Livni, Barak 'recherchés pour crimes de guerre' en Pologne
Des membres de la Knesset en visite à Cracovie  surpris de voir des affiches contre la dirigeante de l'opposition et du ministre de la défense sur des panneaux d'affichage à travers la ville.
par Tzvika Brot, Yediot (Sionistan) 27 janvier 2010 traduit de l'anglais par Djazaïri

Les dirigeants israéliens sont toujours recherchés en Europe, mais pas de manière positive: des membres de la Knesset en visite en Pologne pour les cérémonies marquant la Journée internationale de l'Holocauste ont été surpris de voir des affiches contre le Ministre de la Défense Ehud Barak et la dirigeante de l'opposition, Tzipi Livni  dans la ville de Cracovie, mardi soir.

On pouvait lire en anglais sur ces affiches placardées ça et là, non loin de l'hôtel des députés israéliens :« Recherché pour crimes de guerre », avec proposition d'une récompense de 10.000 euros en échange d'informations sur Barak ou de l'arrivée prévue de Livni en Europe. Les annonces comportait une adresse de site Web pour les personnes intéressées à fournir des informations sur les responsables israéliens.

Plusieurs membres de la délégation israélienne - dont les députés Israel hasson, Yohanan Plesner et Rachel Adatto, du parti Kadima et Uri Orbach du parti Habayit Hayehudi - ont repéré les affiches sur un certain nombre de panneaux d'affichage de la cité polonaise. Tous quatre ont cherché à les arracher avant de décider de laisser les responsables de la sécurité s'occuper de cette affaire.

"Il n'est pas douteux que ceci ait été fait en réaction à notre visite," a déclaré un des députés qui participent, en compagnie de 150 parlementaires de l'ensemble du continent, à un événement organisé par European Friends of Israel (EFI),.

"65 ans après, nous constatons encore qu'avoir raison ne suffit pas," a déclaré le député Hasson. "Nous devons nous en souvenir devant les nouveaux défis, comme les négateurs de l'holocauste, ceux qui insultent l'holocauste et toutes sortes d'antisémites."

Les députés ont informé les membres de la sécurité à propos de ces affiches. Le député Plesner a indiqué qu'il tiendrait au courant le responsable de la sécurité à la Knesset, mais les responsables de la sécurité ont estimé que les affiches étaient une provocation locale comme celles qui ont eu lieu dans d'autres pays à travers le monde. Les élus de la Knesset ont signalé qu'une plainte serait déposée auprès des autorités polonaises.

 Incidemment, les députés n'ont pas pu s'empêcher d'observer que les affiches contre Livni étaient plus grandes que celles contre Barak.

Libellés : , , , ,

posted by Djazaïri at 2:01 PM

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Si, si , Yohanan Plesner en a offerte une , aujourd'hui à l'intéressée.

http://fr.news.yahoo.com/photos/diaporama/israel-palestine.html?imageUrl=/ap/20100131/r_p_ap_wl_israel/pwl-mideast-israel-palestin-6b93b1c02b3f&sp=-1


Lou

31 janvier 2010 à 19:11  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette