mercredi, janvier 18, 2012

Bookmark and Share

Les drones sionistes qui espionnent l'armée turque pour le PKK


Après lecture de cet article, on se dit que s’il y a un miracle réalisé par l’entité sioniste, ce n’est pas d’avoir fait « fleurir le désert » (les Palestiniens avaient cultivé l’essentiel des terres cultivables) mais d’être capable de nuire aussi bien à ses ennemis qu’à ses «amis» sans susciter une large coalition se donnant pour mission de l’éliminer.

Zaman (Turquie) 17 janvier 2012 traduit de l’anglais par Djazaïri

Selon des rapports des services de renseignements turcs, les avions sans pilote [UAV] Heron exploités par Israël qui ont été observés dans les provinces de Hatay et d’Adana ces derniers mois espionnaient pour le compte du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK).

Après la détection de deux Herons israéliens à Hatay et Adana il y a environ deux mois, les services de renseignements turcs ont rédigé un rapport selon lequel les Herons collectent des renseignements sur le dispositif militaire turc afin d’aider les opérations du PKK dans ces régions.
Le rapport assure que les camps d’entraînement du PKK dans le nord syrien, près de la frontière turque de la province de Hatay « où les postes frontaliers de l’armée turque sont assez faibles » ont été installés dans ces endroits sur la base de renseignements rassemblés par les UAVs.

Le rapport soutient également que Kenan Yıldızbakan, un membre du PKK qui a commandé une attaque contre une base navale turque à Iskenderun en 2010, a fait plusieurs séjours en territoire israélien, renforçant les soupçons sur un lien possible entre Israël et le PKK.

Une attaque à la roquette menée par des terroristes du PKK contre la base navale avait tué sept soldats et en avait blessé six autres dans le district d’Iskenderun dans la province méridinale de Hatay.

Dans un développement associé, des conversations téléphoniques entre Mehmet Veysi Dilekçi et Mesude Yasak, récemment interceptées pendant l’enquête sur le KCK, comprenaient des discussions en relation avec le soutien israélien au PKK.  Dilekçi et Yasak, qui ont été arrêtés au cours d’une opération turque contre le KCKe en décembre à Siirt, ont mentionné un convoi de 400 camions d’aide en fournitures au PKK qui avaient été expédiés par une organisation non gouvernementale israélienne – qui a été identifiée comme étant Hae Anshei Targum par le quotidien Star – en 2010.

La Kurdish Communities Union (KCK) est une organisation politique de coordination à laquelle le PKK serait rattaché.

Libellés : , , , , , , , , , , ,

posted by Djazaïri at 10:38 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette