jeudi, janvier 05, 2012

Bookmark and Share

Fatigué de tuer des enfants, il organise des fêtes à Ibiza


Le Mossad organise des fiestas à Ibiza et aux Canaries, et règle ses factures en fausse monnaie. 
En fait non, ce serait un ex agent du Mossad qui aurait quitté ce service parce qu’il était «fatigué de tuer des enfants.»

L’homme, qui affirme être dans le commerce des diamants, avait été interpellé le mois dernier dans l’île d’Ibiza pour avoir séquestré deux personnes suite à un vol d’ordinateur

Par Antonio Herrero, La Opinion de Tenerife (Espagne) 17 décembre 2011 traduit de l’espagnol par Djazaïri

SANTA CRUZ DE TENERIFE – Un homme de nationalité israélienne [juive parce que la notionalité indiqué dans l’article n’existe pas], qui s’est identifié comme étant un ancien agent des services secrets de ce pays (Mossad) a été arrêté par des agents de la police nationale du commisssariat pour le sud de Tenerife, sur l’accusation de payer avec de faux billets de 50 euros.

Le présumé agent du Mossad séjournait à l’hôtel Playa Flor, à Las Veronicas, plage des Amériques. Au moment de son interpellation, il n’a pas opposé de résistance en dépit de sa corpulence.
Le détenu a expliqué aux agents qu’il venait d’arriver de Londres et que son activité actuelle était le commerce des diamants, ainsi que l’organisation de fêtes quand on le lui demandait. Pour donner un aperçu de son niveau de vie élevé, il a déclaré aux policiers que son père lui envoyait 3 000 euros par semaine depuis Israël via la société Western Union.

La surprise des fonctionnaires n’a fait que croître quand, l’individu ayant été conduit à l’annexe du commissariat de la plage des Amériques, l’enregistrement de ses biens personnels a fait apparaître des coupures de presse relatives à  son activité au Mossad.
Parmi elles, se trouvait un article d’un journal d’Ibiza, île où il réside, daté du 11 novembre de cette année 2011]. L’article parle de sa participation présumée à la séquestration de deux habitants de Sant Antoni, dont l’un est né à Ibiza, pour un contentieux financier en rapport avec le vol d’un ordinateur.

Lors de son procès à Ibiza, le détenu avait nié avoir volé quoi que ce soit et que le motif de l'emprunt présumé de l’ordinateur était qu’il contenait un diamant qui était sa propriété. Il avait en outre ajouté avoir été obligé de quitter le Mossad parce qu’il était fatigué de tuer des enfants.

Le supposé ex agent du Mossad avait été laissé en liberté provisoire avec interdiction de s’approcher des victimes.

Les agents ont vérifié pendant l’interrogatoire que tous ses papiers d’identité étaient en règle. Les policiers du commissariat sud n’ont néanmoins pas été convaincus que sa venue sur l’île ait un rapport avec l’organisation de fêtes.

Le détenu, en application de la procédure judiciaire a été mis à la disposition  du juge de permanence à Arona qui a décidé de le laisser en liberté sous contrôle judiciaire.

Dans son plaidoyer en défense, il a fait valoir que son père et multimillionnaire et promoteur immobilier.

Libellés : , , , , ,

posted by Djazaïri at 9:39 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette