samedi, janvier 14, 2012

Bookmark and Share

Observateurs arabes en Syrie: la honte Anouar Malek


L’Algérie a l’insigne "honneur" d’être le pays d’appartenance d’Anouar Malek, ce membre de la mission d’observateurs de la Ligue Arabe en Syrie qui a quitté avec fracas ce pays. Selon lui, il a été menacé de mort par le gouvernement syrien et il possèderait des dizaines de photos où il apparait avec des cadavres.

J’ai comme l’impression qu’il attend que les photomontages soient achevés dans quelque officine à Londres ou à Amman avant de nous les exhiber.

Pour l’instant, ce monsieur qui a passé le plus clair de son temps dans un hôtel nous renvoie à YouTube pour plus d’informations. C’est sûrement comme ça qu’il a appréhendé la situation en Syrie, depuis sa chambre d’hôtel.

Anouar Malek en tenue de combat ou de ville, mais toujours prêt à séduire!

M. Malek, décidément très en verve, nous dit aussi que les mêmes autorités qui l’ont menacé de mort lui ont envoyé, ainsi qu’à ses collègues, des femmes pour le séduire. Pensez donc qu’il aurait pu mourir de plaisir !

Comment s’étonner de voir M. Malek traité de menteur par le chef de la mission d’observation mandatée par la Ligue Arabe ? 
le général soudanais Mohammed Ahmed al-Dabi, a déclaré dans un communiqué que “les déclarations d'Anouar Malek sur une chaîne satellitaire sont sans fondement”. “M. Malek était déployé avec une équipe à Homs, mais pendant six jours il n'a pas quitté sa chambre et ne s'est pas joint aux autres membres sur le terrain en prétextant être malade”, a-t-il ajouté. 
Selon le général Dabi, M. Malek avait demandé à aller à Paris pour y être soigné, mais est parti sans attendre l'autorisation. Ceci étant, la Ligue arabe, qui a indiqué que deux des quelque 160 observateurs  envoyés en Syrie par la Ligue arabe ont quitté leurs fonctions, a imputé ces départs à des raisons personnelles ou de santé mettant en cause les déclarations de l'un d'eux. “Deux observateurs se sont excusés, un Algérien et un Soudanais”, a déclaré le chef des opérations en Syrie Adnan Khodeir à des journalistes, au siège de la ligue au Caire. Il a assuré que l'observateur algérien avait quitté ses fonctions “pour des raisons de santé”, et que son collègue soudanais “rentrait dans son pays pour des raisons personnelles”. 
On se consolera en se disant qu’Anouar Malek ne faisait pas partie des observateurs officiellement désignés par le gouvernement algérien mais de pseudo représentants de la société civile choisis par je ne sais qui à la Ligue Arabe. 

Libellés : , , , ,

posted by Djazaïri at 11:02 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette