mercredi, septembre 14, 2011

Bookmark and Share

Yémen: bombardements d'aviation contre des civils

Passer sous silence ou transformer les faits, voilà sans doute une caractéristique culturellement distinctive de la culture journalistique francophone.
On peut ainsi lire dans l'édition montréalaise du journal Metro:
SANAA, Yémen - Des frappes aériennes menées par l'armée yéménite contre des militants antigouvernementaux ont fait sept morts, mardi, au moment où des centaines de milliers de personnes descendaient dans les rues du pays pour dénoncer la plus récente tentative du président Saleh de s'accrocher au pouvoir.

Des bombardements menés par l'aviation gouvernementale yéménite ont donc tué sept militants opposés au pouvoir en place. 

La presse française n'en parle absolument pas (sur le web du moins)

A mon avis, elle a préféré garder le silence plutôt que de raconter un mensonge de plus car avec les inventions dont elle nous a abreuvés sur la Libye et, à un moindre degré, sur la Syrie, elle doit être en rupture de stock.

Parce que voilà les mêmes évènements relatés par CNN, un relais bien connu de la propagande gaucho-islamo-fasciste:
Sanaa, Yémen (CNN) - Au moins dix personnes ont été tuées mardi dans la banlieue de la capitale du Yémen dans le bombardement de zones résidentielles par les forces gouvernementales, ont déclaré des témoins, dans le dernier de ce qu'un rapport de l'ONU qualifie de "situation humanitaire qui se détériore" dans ce pays.
Six des tués sont des enfants ou des femmes, selon les habitants du district d'Arhab. Au moins 17 autres habitants ont été blessés, dont deux qui sont dans un état critique, indiquent les témoins.Les gouvernement affirme qu'il essayait de neutraliser des combattants tribaux.
De fait, non seulement une trentaine de blindés ont été envoyés dans le secteur d'Arhab, une ville située à 40 kilomètres au nord de la capitale, mais la zone a fait l'objet de bombardements d'aviation incessants pendant 48 heures,  25 attaques aériennes sur Arhab rien que dans la matinée de mardi 12 septembre.
Un rapport de l'ONU cité par CNN appelle bien à 
une action immédiate pour protéger les civils, respecter leurs droits de manifestation pacifique et à traiter la « situation humanitaire qui se détériore. » 
Ce même rapport constate aussi que le gouvernement yéménite emploie une force meurtrière contre des manifestants pacifiques.

Un des arguments majeurs des maîtres menteurs pour une intervention en Libye était la protection des civils, notamment des attaques aériennes qui visaient des civils manifestant pacifiquement à Benghazi.

Autant cet argument n'avait pas été démontré pour la Libye, autant il semble l'être pour le Yémen, de même que l'emploi d'une force brutale contre des contestataires pacifiques et non armés.


Rien n'y fait cependant, ni M. Sarkozy, ni M. Cameron ne semblent envisager de requérir l'adoption d'une résolution par l'ONU.
Ils devraient pourtant, car mon petit doigt me dit que ni la Russie, ni la Chine ne s'y opposeraient. La démocratie saoudienne serait par contre très réticente, c'et vrai.

PS: en fin de compte les civils ont bien été victimes de bombardements aériens en libye. Du fait des aviations française, britannique, américaine, belge...


Libellés : , , , , , ,

posted by Djazaïri at 11:51 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette