lundi, septembre 12, 2011

Bookmark and Share

Quand un ambassadeur des Etats Unis prône une éducation sioniste pour les enfants Juifs de son pays.


Normalement, quand un Etat nomme un ambassadeur dans une capital étrangère, ce représentant a en charge la défense des intérêts de son pays et le développement de la coopération avec le pays hôte, dans l’intérêt mutuel.
C’est la situation normale, sauf quand l’ambassadeur en question représente les Etats Unis et qu’il est nommé à Tel Aviv. Il se peut en effet alors que ce plénipotentiaire se soucie plus des intérêts du «peuple juif» que de la nation qu’il est supposé représenter.
Le pourcentage de nos amis qui ont, comme nous, choisi de mettre les questions qui préoccupent la communauté juive, y compris Israël, au cœur de leurs vies professionnelles ne cesse jamais de m’étonner. Mais il peut être trompeur. De nombreuses études ont montré que de plus en plus de jeunes Juifs Américains se sentent déconnectés, ou au mieux ambivalents, par rapport à Israël. Des programmes très utiles comme Birthright [droit naturel] ont permis à beaucoup d’être exposés à cette connexion, mais de nombreux autres n’ont pas été touchés.
Comme JPPI et d’autres l’ont observé, un plus fort engagement en faveur de l’éducation sioniste pour la jeunesse juive américaine pourrait faire beaucoup pour renforcer des liens que nous voulons encore plus étroits dans la prochaine génération, ce qui pourrait ne pas être le cas si rien n’est fait.
Ce que vous venez de lire  est un extrait d’un discours prononcé le 6 septembre 2011 par Dan Shapiro, le nouvel ambassadeur des Etats Unis à Tel Aviv, devant le Jewish People Policy Institute (JPPI), un think-tank sioniste basé en Palestine occupée.

Voilà un monsieur qui s’exprime en qualité d’ambassadeur des Etats Unis dans un pays étranger et qui explique la nécessité de mieux sensibiliser une partie de la population de son pays à une idéologie qui lui dit que sa véritable patrie est ailleurs.
Et si on comprend bien, ce ne sont pas les Etats Unis qui sont au cœur de la vie professionnelle de l’ambassadeur mais plutôt l’entité sioniste. Et ce monsieur, au lieu de prôner une éducation américaine pour certains citoyens des USA, prône une éducation sioniste.

Conclusion : les Etats Unis sont très bien représentés à Tel Aviv. Dommage que M.Obama et Mme Clinton se fatiguent à désigner un ambassadeur là-bas, ils devraient laisser ce travail à Avigdor Lieberman qui ne pourrait pas faire mieux.

Via le blog de Philip Weiss..

Libellés : , , , , , ,

posted by Djazaïri at 10:44 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette