dimanche, janvier 02, 2011

Bookmark and Share

Des "brêles" au Danemark. Retour sur un attentat déjoué

Je voulais vous parler de l'attentat sanglant qui a visé tout récemment une église à Alexandrie en Egypte et, comme support, j'avais prévu d'utiliser un très bel article, en forme de "J'accuse" à la manière d'Emile Zola, de Hani Shukrallah paru dans le journal égyptien al Ahram. J'avais achevé la traduction et je m'attelais au commentaire introductif quand... mon ordinateur a planté. Et bien sûr, je n'avais pas sauvegardé le travail! je n'ai pas le courage de refaire le boulot tout de suite, j'espère pouvoir recommencer d'ici deux ou trois jours à moins que ce texte n'ait entre temps été mis ailleurs à la disposition des lecteurs francophones.

En attendant, je vous propose un petit retour sur l'attentat déjoué contre le siège du quotidien danois qui avait publié les fameuses caricatures sur le prophète de l'Islam.  L'article que je vous propose s'attarde sur un des protagonistes du complot, un certain Munir Awad, un ressortissant Suédois d'origine libanaise.
Le moins qu'on puisse effectivement dire, c'est que le plan dont le but aurait été de commettre un massacre était dès le départ destiné à échouer. Il est même tout à fait étonnant que des cerveaux du terrorisme "islamique" se soient adressés à quelqu'un que n'importe quel banlieusard aurait qualifié au minimum de "brêle". 
Mais nous dit-on en conclusion de l'article, cette tentative a suscité la peur et elle a donc en quelque sorte réussi puisque la peur est l'essence même du terrorisme.Certes, mais il n'y a pas que le terrorisme qui mette la peur au coeur de son business...
Avant de vous laisser lire, si vous le souhaitez, l'article du Local suédois, je voudrais juste faire deux remarques sur les fameuses caricatures. La première est que la colère des Musulmans aurait été mieux employée contre des atteintes autrement plus graves que les dessins minables parus dans le Jyllands-posten. La deuxième est que, contrairement à ce qui est souvent affirmé, ces caricatures renvoient moins à la liberté d'expression caractéristique des Lumières occidentale qu'à l'imagerie médiévale qui identifiait le prophète de l'Islam à l'Antéchrist, au mal..


Un expert: le plan terroriste au Danemark  était "destiné à l'échec."
The Local (Suède) 1er janvier 2011 traduit de l'anglais par Djazaïri

Un complot déjoué cette semaine qui visait à massacrer le personnel d'u journal danois était voué à l'échec parce que les liens des suspects avec des extrémistes islamistes étaient très bien connus, a déclaré samedi un spécialiste du terrorisme.
Un des cinq hommes arrêtés mercredi était "si exposé publiquement et si bien connu des services de renseignements que le complot contre le Jyllands-Posten était pratiquement destiné à échouer," a déclaré à l'édition en ligne du journal Politiken Magnus Ranstorp, un spécialiste du terrorisme au Swedish National Defence College.

Munir Awad, un Suédois de 29 ans né au Liban était l'un des cinq hommes arrêtés mercredi pour avoir ourdi ce que les officiels Danois ont qualifié de plan pour "tuer le plus de personnes possible" dans une attaque contre le siège du quotidien Jyllands-Posten.

Ce journal avait publié en septembre 2005 une dizaine de dessins du prophète de l'islam qui ont suscité des manifestations violentes et parfois meurtrières dans le monde, ainsi que des menaces contre le journal.
Quatre hommes, dont Awad et deux autres hommes vivant à Stockholm - ont été arrêtés dans les faubourgs de Copenhague et un autre a été interpellé à son domicile dans la capitale suédoise.
Les quatre personnes vivant en Suède étaient sous surveillance depuis des mois, a annoncé cette semaine le Sapo, les services secrets suédois.
Le ministère suédois des affaires étrangères a confirmé vendredi qu'Awad avait été arrêté en Somalie en 2007 et au pakistan en 2009 et que des officiels Suédois étaient intervenus en sa faveur.
Awad avait remercié publiquement le Sapo pour avoir obtenu sa libération de Somalie où il avait été détenu il y a trois ans avec son épouse enceinte âgée de 17 ans.

"Nous savons que le Sapo nous a ramenés à la maison et nous lui en sommes très reconnaissants,é avait-il dit à l'époque à un journal suédois.

Au Pakistan, Awad, son épouse et leur fils âgé de deux ans avaient été arrêtés en compagnie de mehdi Ghezali, un Suédois qui avait passé deux années dans le centre de détention US de Guantanamo Bay, a déclaré à l'AFP le porte parole du ministère Anders Jörle.
Les informations en Suède indiquent aussi qy'il avait partagé par intermittence un appartement à Stockholm avec deus membres du mouvement islamiste Al-Shabab qui ont été condamnés en décembre à de la prison par un tribunal suédois pour avoir "planifié des crimes terroristes" en Somalie.

"Il est probablement le dernier homme que des professionnels du terrorisme enverraient pour une mission au Danemark," déclare Ranstorp qui ajoute s'être douté que les suspects du complot déjoué au Danemark étaient certainement des "semi-amateurs."
Petter nessar du Norwegian Defence Research Establishment a déclaré par ailleurs que si Awad et ses complices présumés n'étaient peut-être pas un choix idéal pour réaliser un attentat professionnel, "des cellules terroristes doivent utiliser les ressources qu'elles peuvent se procurer."
"Et même si les terroristes n'ont pas réussi à mener à accomplir cette opération... elle a eu un effet évident. Les gens sont effrayés et c'est l'essence même du terrorisme," a-t-il déclaré à Politiken.

Libellés : , , , ,

posted by Djazaïri at 11:02 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette