mardi, décembre 14, 2010

Bookmark and Share

De l'argent pour WikiLeaks, non. Pour les délinquants sionistes, oui!

WikiLeaks fait parler et réagir de tous côtés. Notamment du côté ses services financiers puisque d'importants prestataires en matières de télévirements bancaires ont annoncé l'interruption des transferts de fonds à destination de WikiLeaks.
Les trois poids lourds dans ce genre de prestations financières sont PayPal, Visa et Mastercard. Les mêmes que Julian Assange, le plus connu des dirigeants de WikiLeaks, dénonce avec force depuis sa cellule londonienne.
Pourtant WikiLeaks n'a rien commis d'illégal au regard de la loi américaine notamment et les Etats Unis sont bien en peine de trouver un chef d'inculpation solide contre Julian Assange.
Si WikiLeaks n'a rien commis d'illégal, l'article ci-dessous de Bernard Keane, souligne que des organisations qui subventionnent des activités illégales en droit, allant même jusqu'à des appels au meurtre, continuent cependant à bénéficier des services offerts par ces prestataires auxquels vient s'ajouter également American Express.
Mais il est vrai que ces organisations collectent des fonds pour des activités illégales commises par des membres du peuple élu en Palestine occupée.


Financer les colonies israéliennes illégales? Pas de problème.
par Bernard Keane, Crikey (Australie) 13 décembre 2010 traduit de l'anglais par Djazaïri

Visa, Mastercard et PayPal, toutes ces entreprises acceptent les dons faits à des organisations enregistrées aux Etats Unis qui subventionnent des colonies israéliennes illégales en Cisjordanie, au mépris du droit international.
Il s'avère qu'au moins un des principaux organismes de cartes de crédit permet aussi le recueil de dons pour une organisation juive extrémiste qui offre une prime pour la mort de Palestiniens.
Ces trois organismes ont cessé la semaine dernière d'encaisser les dons à WikiLeaks. Ni Mastercard, ni Visa n'ont expliqué sur quelle base ils agissaient ainsi. Pay Pal est revenu sur son assertion initiale selon laquelle le Département d'Etats des Etats Unis avait notifié à Pay Pal que WikiLeaks avait enfreint la loi après que cette assertion ait été discréditée. C'est la troisième fois que PayPal suspend les services de paiement pour WikiLeaks.

Israël subventionne plus de 100 colonies en Cisjordanie, au mépris du droit international. Cent autres colonies sont des avant-postes illégaux" même selon le droit israélien. Toutes ces colonies reçoivent un large soutien  des Etats Unis, par l'intermédiaire de toute une série d'organisations chrétiennes de droite et juives, qui ont toutes le statut légal d'oeuvres caritatives aux Etats Unis. Le rapport de juillet 2009 de l'International Crisis Group identifie le rôle important joué par les oeuvres caritatives des Etats Unis. Le journal israélien Haaretz a enquêté sur le grand soutien apporté par les organisations caritatives US, et des organisations pacifistes israéliennes ont aussi pointé le généreux soutien fourni par des donations privées en provenance du canada et des Etats Unis.

Les systèmes de virements par cartes de crédit jouent un rôle essentiel dans la facilitation du soutien aux colonies illégales. En voici quelques exemples:

* Le Shuya Israel Group, une organisation évangélique du Texas est accusée par l'organisation israélienne Gush Shalom de donner de l'argent pour financer la colonie illégale de Revava en Cisjordanie. On peut donner pour elle, indique le site web de Shuva Israel, via Mastercard, Visa et PayPal.

* Le One Israel Fund, qui sert d'exemple pour le rapport de  l'International Crisis Group, se flatte d'être "la plus importante organisation caritative américaine dont l'action est consacrée uniquement aux citoyens et aux agglomérations de Yesha [Cisjordanie dans le vocabulaire sioniste]." On peut donner à One Israel Fund, selon son site internet, via Mastercard, Visa et American Express.

* Le site web d'une autre organisation chrétienne de droite, la Christian Friends of Israeli Communities, présente son soutien à des colonies comme Argaman, qui sont illégales selon le droit international. On peut donner, indique leur site internet, par mastercard, Visa et PayPal.

* Une des organisations les plus médiatisées est le Hebron Fund, au centre d'une polémique en 2009 quand les New York Mets avaient été critiqués pour avoir accueilli un dîner au profit de ses oeuvres. Cette organisation apporte un vaste soutien à une colonie extrêmement agressive à Hébron, présentée par une organisation israélienne comme "un crime de guerre en cours," tandis que le Hebron Fund lui-même a été associé à des éloges à un assassin auteur d'un crime de masse. Selon son site internet, il reçoit des dons via toutes les principales cartes de crédit.

* La pire parmi elles, est l'organisation extrémiste SOS Israel, qui s'est même attirée les foudres de l'armée israélienne en récompensant les soldats Israéliens qui désobéissaient aux ordres d'évacuer les colons d'avants postes illégaux (i.e. incitation à la mutinerie), et qui a offert une prime pour tout palestinien tué par des soldats Israéliens. Le site internet de SOS Israel présente diverses modalités pour recueillir votre "généreuse donation", dont des cartes de crédit. Le don symbolique  e 2 dollars effectué pour voir  par Crikey au moyen d'une carte Visa s'est bien déroulé hier soir.

Pour l'heure, WikiLeaks n'a enfreint aucune loi internationale et les lois d'aucun pays, mais Mastercard, Visa et PayPal l'ont tous mis sur liste noire. Ces trois systèmes continuent à offrir leurs services à des colonies qui enfreignent le droit international, la loi israélienne dans certains cas, et sont contraires à la politique des Etats Unis sur les colonies, sous les administrations successives démocrates comme républicaines.

Crikey a invité Visa , PayPal et Mastercard à s'exprimer à ce sujet, mais aucune entreprise n'avait répondu au moment de la publication de ces lignes.

Libellés : , ,

posted by Djazaïri at 9:42 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette