jeudi, décembre 16, 2010

Bookmark and Share

Prière dans la rue: là où Marine Le Pen voit une "occupation", la LICRA voit une annexion.

Le dernier article d'Europalestine est intitulé "Islamophobie : Parti Socialiste et Front National, même combat", la promiscuité du PS avec le FN  dans le titre étant justifiée par l'appel de Benoît Hamon, le porte-parole socialiste à «libérer l’espace public», employant ainsi un vocabulaire proche de celui de Marine Le Pen qui parlait d'occupation. Je vous invite à lire cet article d'Europalestine qui remet bien les choses à plat et dans leur contexte.

Mais que dire de la réaction de la LICRA qui, tout en prétendant condamner les propos du Front National, emploie un terme encore plus fort que celui d'occupation puisque nous pouvons lire sur le site de la Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme que "certains de nos concitoyens musulmans annexent la voie publique pour prier".

Là ou Marine Le Pen voit une occupation, la LICRA voit donc une annexion (comme celle de l'Alsace Lorraine en juin 1940 par l'Allemagne nazie, où encore celle du Golan syrien par l'entité sioniste).
C'est ce qu'on appelle lutter contre le racisme (et l'antisémitisme) à la LICRA!

Libellés : , , , ,

posted by Djazaïri at 8:57 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette