lundi, novembre 22, 2010

Bookmark and Share

Une preuve de plus que le lobby sioniste n'existe pas en France

Certains ne comprennent pas que ce qu'on appelle lobby sioniste existe aussi en version française et n'est pas quelque chose de réservé aux Etats Unis.
Pourtant, une actualité toute récente se charge de nous prouver par a + b l''existence et la force du groupe de pression sioniste.

J'avais évoqué sur ce blog une exposition photo sur Gaza présentée au musée d'art moderne de Paris. Le journal La Croix était le seul media écrit "grand public" à en parler ainsi que je l'avais signalé.
Ce journal est encore le seul media "grand public" à répercuter une dépêche AFP faisant état d'une manifestation sioniste aboutissant à la fermeture provisoire de l'exposition.
La dépêche AFP, reproduite ci-dessous, reste fort indulgente à l'égard des gangsters sionistes. Sur le site Europalestine, vous trouverez un compte rendu présentant la réalité brute des actes de ceux qui soutiennent les crimes commis contre la population palestinienne, dont la partie qui vit à Gaza (constituée en très grande majorité de réfugiés en provenance d'autres régions de la Palestine occupée). 
Messieurs les terroristes sionistes, je vous le dis tranquillement: le compte à rebours de votre présence en Palestine a commencé le jour même où vous en avez foulé le sol. Et vous le savez fort bien.

PARIS, 15 nov 2010 (AFP - La Croix)) - Fermée dimanche après une manif, une expo photo sur Gaza va rouvrir mardi
Une exposition du photographe Kai Wiedenhöfer sur des personnes mutilées à Gaza, fermée dimanche en raison d'une manifestation d'un groupe pro-israélien, va rouvrir mardi dans les locaux du musée d'Art moderne de la Ville de Paris, a-t-on appris lundi auprès du musée.
Ouverte le 15 novembre, l'exposition a fermé dimanche en début d'après-midi après l'arrivée d'un groupe qui distribuait des tracts pro-israéliens, selon le musée qui a précisé que le groupe n'avait pas été identifié.
La distribution de tracts a été revendiquée lundi dans un communiqué par le collectif Europe Israël et le site Drzz.fr, qui ont indiqué qu'une trentaine de personnes y avaient participé, dont des militants de la Ligue de défense juive (LDJ).
"Cette action a été organisée par Drzz.fr, Europe Israël, et la LDJ afin de permettre au public, par des photos impossibles à réfuter, de constater qu'il existe une autre facette de Gaza, que l'exposition s'était bien gardée de montrer", selon le communiqué.
L'exposition "Gaza 2010", qui se tient jusqu'au 5 décembre, est réalisée par l'Allemand Kai Wiedenhöfer, lauréat du prix de photojournalisme attribué par Carmignac Gestion.
Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) s'en est indigné dès son ouverture estimant que le photographe "ne veut pas simplement montrer des victimes d'opérations de guerre comme il y en a malheureusement dans tous les conflits armés. Il fait oeuvre de propagande".
Interrogé par l'AFP, le directeur du musée d'Art moderne de la Ville de Paris, Fabrice Hergott, a répliqué : "Cette exposition ne fait pas partie de la programmation du musée" mais "a lieu dans le cadre d'un contrat de mécénat avec Carmignac Gestion."

Libellés : , , , ,

posted by Djazaïri at 11:02 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette