mercredi, novembre 17, 2010

Bookmark and Share

L'assimilation des Juifs est une menace stratégique!

Le taux de mariages mixtes chez les Juifs dans le monde ne cesse d'augmenter. Une information qui devrait donner à penser que décidément l'antisémitisme recule partout et que les vieux routiers de l'anti-racisme peuvent se dire qu'une affaire est en bonne voie de règlement.
Pourtant non, tout le monde ne se réjouit pas ainsi qu'on le comprend dès le début de la lecture de cet article du Yediot Aharonot qui nous alerte en parlant d'une étude inquiétante.
Inquiétante dans la mesure où ces Juifs mariés hors de leur groupe ethno-religieux tendraient à s'assimiler à la société où ils vivent, un véritable holocauste par le mariage.  Avec à la clef, une réduction, voire une disparition du potentiel migratoire juif  vers l'entité sioniste. Or cette dernière cherche désespérément à attirer des migrants désireux d'effectuer leur prétendu "retour" à Sion.

Le député sioniste Danny Danon qui s'exprime sur les conclusions d'une étude sur les mariages mixtes affirme sans ambages que:
 "La crainte de l'assimilation des Juifs de la diaspora est une menace stratégique pour le maintien de l'existence d'Israël,"
Cette menace stratégique n'a pas seulement trait à l'aspect démographique que nous venons d'évoquer mais surtout à l'avantage politique que représentent bien souvent les communautés juives pour l'Etat sioniste.  Généralement bien représentées dans les associations (communautaires ou non), les partis politiques et la presse de leurs pays respectifs, elles sont en effet un atout stratégique de premier ordre pour l'Etat sioniste, une espèce de garantie que certains Etats n'iront pas trop loin dans le soutien aux Palestiniens et se garderont d'exercer de réelles pressions sur l'Etat voyou.
C'est ce genre de lecture que devrait méditer quelqu'un comme Mme Martine Aubry qui prend position, devant une assemblée communautaire, contre le boycott des produits de l'entité sioniste car il ne faut, dit-elle, pas importer le conflit du Moyen Orient.
Peut-être, mais la France, la Grande Bretagne etc, auraient peut-être dû se garder de régler leurs problèmes avec le judaïsme sur le dos des indigènes de Palestine.


Une étude inquiétante             
Le taux de mariage mixte chez les Juifs de la diaspora atteint un niveau record

Les données présentées par le Centre de recherche et d'Information de la Knesset révèle une accroissement très important du nombre de mariages mixtes dans les communautés juives à l'étranger, avec une augmentation de plus de 200 % ces 50 dernières années.
par Kobi Nahshoni, Yediot Aharonot (entité sioniste) 17 nov. 2010 traduit de l'anglais par Djazaïri

Assimilation – Une nouvelle étude révélée par le Centre de recherche et d'Information de la Knesset montre des taux élevés de mariages mixtes dans les communautés juives de la diaspora.

Pendant ces cinquante dernières années, le taux de mariage mixte chez les Juifs de la diaspora a augmenté de 200 %, en raison principalement d'une faiblesse de l'identité juive.
Ces résultats, issus d'une étude conduite il y a deux ans par le Centre, ont été présentés lundi pendant une audition devant la Commission parlementaire pour l'immigration, l'absorption et les affaires de la diaspora, dirigée par son nouveau président, le député Danny danon (Likoud).
 "La crainte de l'assimilation des Juifs de la diaspora est une menace stratégique pour le maintien de l'existence d'Israël," explique Danon.
Un des résultats les plus surprenants de l'étude montre que les taux de mariages mixtes chez les familles religieuses et non pratiquantes/croyantes (secular) sont presque identiques.

Alors qu'aux Etats Unis, 55 % des Juifs sont mariés à des conjoints non Juifs, les taux de mariages mixtes en Australie, au Canada et en Turquie fluctuent entre 25 % et 30 %.

Un taux de mariage mixte de 35 à 45 % a été observé chez les Juifs de la diaspora en France, en Grande Bretagne et en Amérique Latine.

L'étude révèle des chiffres beaucoup plus élevés en Europe orientale et dans l'ex Union Soviétique, où 65 % des Juifs sont mariés à des non Juifs, la Russie venant en tête de liste avec un taux de 75 % de mariages mixtes.

A l'opposé, le Mexique enregistre le plus faible taux de mariages mixtes avec seulement 15 % de Juifs se mariant hors de leur religion.

L'audition de la commission s'est faite en présence de représentants du Grand Rabbinat, de membres des mouvements du judaïsme réformé et conservateur, ainsi que de représentants de mouvements de jeunesse juifs, l'American Jewish Congress, l'American Jewish Committee et la Zionist Organization

Libellés : , , , , , , ,

posted by Djazaïri at 6:52 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette