vendredi, janvier 16, 2009

Bookmark and Share

Pétition d’intellectuels et d’artistes : l’entité sioniste doit perdre !

Au risque de me répéter, je le dis encore: les temps changent pour l'entité sioniste malgré une hasbara (propagande) de plus en plus grossière dans ses mensonges mais toujours efficace dans le musèlement des médiats occidentaux.

Un ensemble de pétitions avec les listes des premiers signataires paru dans le journal britannique The Guardian en témoigne.

Ce qui est nouveau, ainsi qu'on peut le constater dans le texte de présentation de la première pétition (traduction ci-dessous) c'est la nature éminemment politique (et non à visée strictement humanitaire) de ces pétitions. Et aussi, le refus d'adopter une position dite "équilibrée" au regard de ce problème si "complexe" selon la hasbara (et qui le rendrait incompréhensible aux Gentils), refus qui va avec une claire prise de position en faveur de la Palestine brutalisée par les sionistes.

Même si les pétitionnaires disent souhaiter la défaite de l'entité sioniste (et ça aussi c'est quelque chose d'inédit), il est clair qu'ils proposent en réalité la seule solution susceptible de sauver cet Etat voyou: cesser ses agressions et se retirer des territoires occupés.

C'est en fait un appel à l'intelligence des dirigeants sionistes dont on peut cependant être certain qu'ils ne l'entendront pas. En effet, une fois dessaoulés après leur beuverie de sang arabe, les criminels de Sion en état de manque n'auront d'autre hâte que de relancer des hostilités meurtrières. Ils en sortiront à chaque fois un peu plus affaiblis et ils le savent car ils n'ont pu faire autrement que constater le rétrécissement de leur emprise territoriale depuis 1973 et après leur funeste équipée au Liban en 1982.

On notera avec plaisir parmi les signataires les noms d' Etienne Balibar, d' Eric Hobsbawm, de Stephen Frears, Nigel Kennedy, Brian Eno, Chaz Jankel, Susheela Raman

Tueries de Gaza: une indignation croissante

The Guardian (UK) 16 janvier 2009 traduit de l'anglais par Djazaïri

Les massacres de Gaza sont la phase la plus récente d'une guerre qu'Israël livre contre le peuple de Palestine depuis plus de soixante ans. Le but de cette guerre n'a jamais changé: utiliser une force militaire démesurée pour éradiquer les Palestiniens en tant que force politique capable de résister à l'appropriation en cours par Israël de leur terre et de leurs ressources. La guerre d'Israël contre les Palestiniens a fait de Gaza et de la Cisjordanie de gigantesques prisons politiques. Il n'y a aucune symétrie dans cette guerre au niveau des principes, des tactiques et des conséquences. Israël est responsable de son déclenchement, de son intensification et d'avoir mis fin à la plus récente trêve militaire.

Israël doit perdre. Il n'est pas suffisant d'appeler à un autre cessez-le-feu ou à plus d'aide humanitaire. Ce n'est pas assez de pousser à la reprise du dialogue et de reconnaître les inquiétudes et les souffrances des deux côtés. Si nous croyons au principe démocratique d'autodétermination, si nous affirmons le droit de résister à l'agression militaire et à l'occupation coloniale, alors nous sommes obligés de prendre parti... contre Israël et avec le peuple de Cisjordanie et de Gaza.

Nous devons faire tout ce que nous pouvons pour empêcher Israël de gagner sa guerre. Israël doit admettre que sa sécurité dépend de la justice et de la coexistence pacifique avec ses voisins et non sur l'usage criminel de la force.

Nous pensons qu'Israël devrait immédiatement et sans conditions cesser son agression contre Gaza, mettre fin à l'occupation de la Cisjordanie et renoncer à sa prétention de contrôler des territoires au delà de ses frontières de 1967. Nous appelons le gouvernement britannique et le peuple Britannique à prendre toutes les initiatives nécessaires pour contraindre Israël à satisfaire à ces exigences, en commençant par un programme de boycott, de désinvestissement et de sanctions.

Libellés : , , , , , , , , , , , ,

posted by Djazaïri at 9:36 PM

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Cher Monsieur,
Obscur et sans grade, je me trouve, comme pas mal de mes semblables, prodigieusement écœuré par l'attitude complice des démocraties occidentales à l'égard des crimes israéliens.
Je ne parle pas des médias tellement leur soumission crève les yeux. Plus abject encore cette ambiance d'inquisition orchestrée par les guides auto proclamés du 4ème pouvoir qui préfèrent accuser de crimes inexpiables ceux qui n'aboient pas avec les loups et absoudre d'un cœur léger ceux qui tirent à balles sur des enfants.

En tant que goy anonyme, je tiens simplement à vous encourager pour votre blog tout en précisant toutefois que je ne partage pas toujours votre avis et en particulier votre optimisme quant à l'évolution future. Le bourrage de crânes me paraît trop avancé, tout spécialement en France, et les tentatives de rébellion de plus en plus vite vouées aux gémonies. Il n’existera bientôt plus une seule note discordante car je pense que les jours de la libre expression sur le net sont comptés. On brûlera bientôt en France le Dictionnaire Philosophique et le Marchand de Venise, ouvrages qu’il faudra peut-être un jour faire disparaître de nos bibliothèques pour conserver son emploi ou pour éviter l’amende, la prison ou pire encore quand je vois les réactions de haine qui sont laissées sur votre blog.
Bon courage à vous et... bonne chance.

17 janvier 2009 à 12:26  
Anonymous Anonyme said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

18 janvier 2009 à 18:33  
Blogger Colin F Saint-Denis said...

Bonjour
Nous avons eu la même idée de traduire et faire circuler cette lettre d'intellectuels britanniques (ou plutôt basés en G-B). Ma traduction avec un petit commentaire se trouve ici : http://le-poireau-rouge.blogspot.com/2009/01/letters-growing-outrage-at-killings.html#links
Cela circule bien sur le web.
Salutations fraternelles.

18 janvier 2009 à 21:21  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette