mercredi, janvier 14, 2009

Bookmark and Share

Ségolène Royal: "Gaza est dans toutes les consciences"...mais fort peu dans la presse française!

Une prise de position courageuse de Mme Royal à propos de ce qui se passe en palestine actuellement brutalisée par la sauvagerie sioniste.
Ce qui explique, alors que la presse aime habituellement évoquer les prises de position de Mme Royal, cette fois c'est motus et bouche presque cousue.
Seul le Nouvel Observateur évoque sur son service en ligne les propos de Ségolène Royal mais il faut bien les chercher au milieu d'une rubrique "La contagion de la haine" titre d'un édito "équilibré à la jean Daniel. Bravo l'équilibriste!

Royal : "Gaza est dans toutes les consciences"
NOUVELOBS.COM 14.01.2009 12:21

"
Rien ne sert de déplorer 'l'importation du conflit'" : à l'heure d'internet et des médias télévisés globaux, Gaza est dans tous les foyers et dans toutes les consciences", estime-t-elle.
Ségolène Royal (Reuters)Ségolène Royal a estimé sur son site Désirs d'Avenir, mardi 13 janvier, qu'il ne servait à rien de "déplorer l'importation du conflit" de Gaza, étant donné qu'il était "dans toutes les consciences". L'ex-candidate à la présidentielle a appelé en outre l'Europe à aider le président américain élu Barack Obama à résoudre le conflit dans la bande de Gaza."Rien ne sert de déplorer 'l'importation du conflit'" : à l'heure d'internet et des médias télévisés globaux, Gaza est dans tous les foyers et dans toutes les consciences", écrit-elle sur son site. "Les humiliés s'identifient aux humiliés et jugent sévèrement la légèreté avec laquelle la plupart des gouvernements occidentaux semblent, dans cette affaire, traiter leurs propres valeurs", poursuit-elle.Courage politiqueElle "appelle à un effort de lucidité historique et de courage politique de l'Europe, meilleur moyen d'aider Barack Obama à assumer, le jour venu, les responsabilités politiques qui sont celles de son pays". "L'urgence, ajoute-t-elle, c'est la mobilisation conjointe et cette fois-ci déterminée de l'Europe et des Etats-Unis, en liaison avec les pays frontaliers, pour en finir avec l'immobilisme meurtrier"."Le seul préalable à l'ouverture de premières négociations, ce doit être le cessez-le-feu", estime encore Ségolène Royal. "Le reste, tout le reste, doit en être l'aboutissement, de la reconnaissance d'Israël et de son droit à la sécurité aux contours d'un Etat palestinien souverain et viable
".

posted by Djazaïri at 3:23 PM

1 Comments:

Anonymous stella said...

et qu'a à répondre Royal sur ces socialos qui ont refusés de défiler samedi pour dénoncer le crime de guerre mais qui ont défilé dimanche avec le CRIF pour soutenir les génocidaires ?

METRO - 12/01/2009


L’UMP et le PS derrière Israël
Hier, à l’appel du Crif Marseil­le-Provence, ce sont les partisans d’Israël qui ont défilé. Ils étaient entre trois et cinq mille pour rallier la préfecture au consulat d’Israël. Là, les troupes étaient quasi exclusivement composées de membres de la communauté juive marseillaise, arborant kipas, chapeaux ou écussons communautaires.
En revanche, cette fois, tous les élus représentants les partis en char­ge de la gouvernance de Marseille et de sa région étaient présents. Roland Blum, premier ad­joint au maire (UMP), représentait Jean-Claude Gaudin. Jeanine Ecochard, vice-présidente PS du conseil général, représentait Jean-Noël Gué­rini (PS). Le président de la Région, Michel Vauzelle (PS), avait lui dépêché sa vice-présidente Sylvie Andrieux. Le Nouveau Centre avait également des représentants com­me Robert Assante. Plusieurs autres élus UMP (Sabine Bernasconi, Daniel Sperling) et PS (Garo Hovsepian, Ga­briel Malauzat) ont également applaudi aux slogans du Crif (“Israël a le droit de se défendre”, “Ha­mas terroris­te”, etc.).

14 janvier 2009 à 17:34  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette