mercredi, septembre 12, 2012

Bookmark and Share

Du nouveau sur Sam Bacile et son film "L'innocence des Musulmans"?

Je reviens de suite sur les évènements de Benghazi où une manifestation de colère contre les Etats Unis à cause d'un film intitulé "L'innocence des Musulmans" a débouché sur la mort de l'ambassadeur des Etats Unis en Libye ainsi que de trois de ses collaborateurs.

Dans un fameux test psychotechnique, une des épreuves consiste à déceler ce qui manque dans une image. Les sujets les moins "capables" ont en effet souvent du mal à voir ce qui est absent alors même que ce qui manque se voit en quelque sorte comme le nez au milieu de la figure.

Dans l'affaire Sam Bacile, le réalisateur du film "l'innocence des Musulmans," ce qui manque précisément, c'est la photo de cet individu. En faisant une recherche d'images sur les principaux moteurs de recherche, on tombe sur le portrait de divers individus (dont le pasteur Terry Jones mais aussi Harlem Désir!) mais pas sur celui de Sam Bacile, à ne pas confondre avec Sam Basile, un individu sans rapport avec l'auteur du film qui a provoqué la colère à Benghazi et au Caire.

On ne trouve également aucun élément biographique autre que ceux qui sont signalés dans les articles de presse qui puisent tous aux mêmes sources qui s'avèrent assez maigrelettes.
On peut donc raisonnablement supposer que Sam Bacile est un pseudonyme.

Par ailleurs, le Hollywood Reporter qui, comme son nom l'indique, est spécialisé sur les questions de cinéma et sur Hollywood en particulier attire notre attention sur deux points importants:
Même si Bacile affirme avoir dépensé 5 millions de dollars pour le film - un chiffre qui situerait le budget de son film au même niveau que 'What Maisie Knew', le film présenté au festival international du film de Toronto avec Julianne Moore en vedette - la séquence de 13 minutes disponible en ligne semble manquer de professionnalisme. De plus, il n'y a virtuellement aucune trace de Bacile dans la communauté du cinéma à Hollywood. Le réalisateur-scénariste-producteur n'a pas d'agent enregistré sur IMDBPro et n'est crédité sur aucun film ou production télévisuelle.
Si on comprend bien, il est pratiquement impossible qu'un dénommé Sam Bacile ait pu réaliser un vrai film en Californie car cela aurait laissé des traces dans le milieu du cinéma, une grosse industrie ou néanmoins presque tout le monde se connaît et ou certains corps de métiers sont très réglementés ou encadrés pas des syndicats.

Il y a donc peu de chance qu'un long métrage ayant coûté 5 millions de dollars ait pu être produit et réalisé sur le sol des Etats Unis.

Il n'existe donc sans doute qu'une ou quelques séquences diffusées sur internet, celle doublée en arabe ayant suscité la colère que l'on connaît.

Peut-être la presse et/ou la police, nous en diront-elles plus dans les prochains jours?

A suivre donc.


Libellés : , , , , , , ,

posted by Djazaïri at 9:36 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette