mardi, août 21, 2012

Bookmark and Share

Syrie: les Arméniens lancent un avertissement à la Turquie


Si le gouvernement turc ne s’est pas encore mordu les doigts de la façon dont il a réagi à la crise syrienne, ça ne saurait tarder.

En effet, après s’être brouillé avec l’Irak et l’Iran, avoir provoqué l’inquiétudes des importantes communautés alaouites et surtout alévies de Turquie, mis en difficulté économique toutes ses provinces du sud-est, voilà que les ressortissants Turcs sont pris pour cible au Liban par ceux qui n’acceptent pas que la Turquie œuvre main dans la main avec les organisations qui enlèvent des citoyens libanais en Syrie.

Et ce n’est pas tout puisque je n’ai pas parlé de la question kurde qui revient plus que jamais au devant des problèmes que doit affronter une Turquie complètement incohérente sur ce sujet : qui prétend régler par la force la question kurde en Turquie mais qui développe ses relations avec le Kurdistan irakien autonome comme si c’était un Etat de plein exercice et qui proteste contre l’autonomie reconnue par le gouvernement syrien aux Kurdes de Syrie.
Il y a là un véritable problème de logique.

De plus, la Turquie n’a apparemment pas l’intention d’assumer pleinement les devoirs humanitaires liés à une situation dont sa politique a contribué à l’aggravation : pas plus de 100 000  réfugiés Syriens en Turquie, faute de place !

100 000, ça peut paraître en effet beaucoup mais c’est bien peu au regard des millions de réfugiés que la Syrie a accueilli sur son sol depuis des lustres : réfugiés du Caucase, Algériens fuyant la sauvagerie coloniale française, Irakiens fuyant la barbarie de l’OTAN, Palestiniens victimes du sionisme et… Arméniens fuyant la répression turque à l’époque de ce qu’on appelle le génocide arménien.

Les Arméniens sont chers au cœur du gouvernement français comme on l’a vu avec la législation sur le génocide arménien qui avait déclenché la colère de la Turquie par ailleurs sur la même ligne que Paris sur le dossier syrien.

Vous me suivez ?
Oui? alors bravo ! parce que moi  je m’y perds.

Si l’Arménie est chère aux gouvernants français, elle l’est aussi aux yeux de l’Iran qui entretient des relations très cordiales avec cette petite république tandis que la Syrie est chère au cœur des Arméniens précisément pour l’accueil qu’elle a fait aux réfugiés Arméniens.

D’où ce problème supplémentaire pour les autorités turques avec un avertissement sans frais lancé par l’Armée Secrète pour la Libération de l’Arménie…

Par Anakhanim Hidoyatova, APA (Azerbaïdjan) 20 août 2012 traduit de l’anglais par Djazaïri

Bakou - L’Armée Secrète pour la Libération de l’Arménie (ASALA) a publié un rapport sur la politique poursuivie par la Turquie ces dernières années.

Symbole de l'ASALA

“Tout aventurisme militaire ou toute atteinte directe ou indirecte par la Turquie à la sécurité et à la cohésion sociale de la communauté arménienne en Syrie fera l’objet de mesures de rétorsion [counter-measures]..

La politique hostile et de conspiration de l’Etat turc  contre les pays voisins a atteint son point culminant et a conduit la Turquie à un isolement total dans l’ensemble de la région.

La politique agressive contre l’intégrité territoriale de l’Irak, l’intervention militaire directe dans la crise sanglante en Syrie, la poursuite depuis plus de 20 ans du blocus imposé à l’Arménie, la politique de conspiration et à double-face à l’égard de l’Iran, les menaces incessantes contre l’intégrité territoriale de Chypre et de la Grèce et la multiplication des mesures répressives contre le peuple kurde ont transformé la Turquie en foyer de danger pour la stabilité dans la région.

Nous appelons les intellectuels Turcs et l’opinion progressiste en Turquie a regarder en face les pages sombres de leur histoire nationale et à condamner la politique constante de haine, de conspiration et de génocide contre les peuples voisins qu’a adopté le gouvernement de leur pays qui caresse le rêve d’une renaissance du régime ottoman sanguinaire. Cette politique ne fait qu’ntretenir et accroître l’animosité et l’hostilité entre la Turquie et les peuples voisins.

Nous exprimons notre solidarité avec tous les peuples de la région et nous déclarons que le peuple arabe décidera et façonnera seul son destin sans les larmes de crocodile et les attentions hypocrites des cercles dirigeants turcs, “ a rapporté le service de presse de l’ASALA.          

Libellés : , , , , , , , ,

posted by Djazaïri at 2:59 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette