jeudi, août 09, 2012

Bookmark and Share

Un journaliste de France 24 menacé de mort en Syrie


Voilà une affaire qui montre une fois de plus ce qu’est la couverture médiatique des troubles en Syrie par la presse hexagonale.
On apprend par l’AFP, reprise ici par Télérama que 
Un grand reporter de France 24 menacé de mort en Syrie rapatrié
EN BREF
Le 06/08/2012 à 15h01 - Mis à jour le 06/08/2012 à 16h52
 
Chady Chlela, grand reporter en mission pour France 24 [arabophone] en Syrie, a été rapatrié en urgence et « dans des conditions à très haut risque suite à des menaces de mort dont il a fait l'objet », rapporte France 24 dans un communiqué. De nombreux messages ordonnant qu'il lui soit empêché de travailler, sous peine d'être exécuté, ont largement été relayés sur les réseaux sociaux ces derniers jours.
 
Le journaliste a déposé une plainte auprès du parquet de Paris pour menace de mort et provocation à son assassinat.
 
Par ailleurs, le siège de la radiotélévision syrienne a été la cible d'un attentat ce lundi 6 août au matin à Damas, la capitale. Le bâtiment a été frappé en son sein, alors qu'il faut passer plusieurs contrôles de sécurité pour pénétrer à l'intérieur.
 
L'attaque a fait un nombre indéterminé de blessés, rapporte l'AFP

La première chose étrange est que cette information es peu reprise en français. A part Télérama, je l’ai trouvée sur le blog de J.M. Morandini qui répercute un communiqué de la chaîne France 24 où on peut lire que des
" messages ordonnent qu'il  [Chady Chlela] soit empêché de travailler auprès des rebelles et d'exercer sa mission d'information sous peine d'être exécuté".
L’autre chose étrange, c’est qu’on n’a pas entendu la vague d’indignation soulevée habituellement quand un journaliste de la presse «libre » est menacé (les autres peuvent crever y compris sous les bombes de l’OTAN). Et ce malgré les communiqués d'indignation de la chaîne ou d'organisations comme Reporters Sans Frontières.

Pourtant, le communiqué de France 24 nous dit que par des messages, quelqu’un veut empêcher le journaliste de travailler auprès des «rebelles.»

C’est donc le régime qui veut nous empêcher d’en apprendre sur l’héroïque combat des «rebelles» ?
Honnêtement, c’est ce qui semble logique.

Chady Chlela journaliste pur France 24

Pourtant mon petit doigt m’a dit que cette discrétion sur des menaces de mort contre un journaliste d’une télévision française n’était pas normale, ce journaliste fut-il arabe et la chaîne en question fut-elle arabophone.
Alors mon petit doigt a entrepris de creuser, et il na pas fallu creuser bien longtemps.

On peut ainsi lire dur le site anglophone de RFI (Radio France Internationale) :

France 24 a rapatrié de Syrie un de ses journalistes après la publication de menaces sur sa vie dans les réseaux sociaux. Il y était présenté comme un agent Musulman chiite qui émarge auprès du gouvernement syrien et qu’il fallait lui interdire de travailler auprès des rebelles sous peine de mort.
RFI indique que ces messages ont énormément circulé.

Le Daily Star libanais nous précise que :
La photo de Chlela a aussi circulé avec des accusations selon lesquelles il soutenait le régime du président Bachar al-Assad.
Chlela n’aura pas passé plus de 48 heures au côté des combattants de la liberté


Ce sera mon dernier post avant quelque temps puisque je vais prendre un peu de vacances à l'étranger. A mon retour, j'espère finir la traduction d'un long article de fond sur l'histoire du sionisme dans sa relation avec l'impérialisme, notamment l'impérialisme allemand.A cause de l'actualité syrienne, je n'ai pas eu le temps de terminer et j'espère pouvoir conclure avant la reprise du boulot.

Libellés : , , , ,

posted by Djazaïri at 10:02 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette