samedi, octobre 30, 2010

Bookmark and Share

Tentatives d'attentats d'al Qaïda: mais que fait Brice Hortefeux?

Si Oussama Ben Laden s'est adressé directement à Brice Hortefeux pour menacer la France, il est par contre passé à l'action contre les Etats Unis sans crier gare. On apprend en effet que:
 Deux colis suspects ravivent la crainte du terrorisme aux USA 
Si le risque induit par ces explosifs était sans doute relativement faible, il faut admettre que tout a été fait pour en maximiser le potentiel médiatique.
En effet, cette action survient juste après le dernier message "authentifié" d'Oussama Ben Laden et en pleine campagne de mi-mandat aux Etats Unis.

On nous dit par ailleurs que
L'explosif, dissimulé à chaque fois dans des cartouches d'encre pour imprimantes, était le même que celui utilisé dans une précédente attaque venue du Yémen et revendiquée par Aqpa [al Qaïda Péninsule Arabique], a dit une élue démocrate au fait des questions de sécurité.
En passant, je note une anomalie dans la désignation d'al Qaïda dans la région car jamais au grand jamais un mouvement islamiste fondamentaliste n'aurait envisagé de se désigner selon un terme référant à une nationalité ou une ethnie (arabique)

Cette précédente attaque venue du Yémen est celle de la tentative effectuée on s'en souvient par Umar Farouk Abdulmutallab l'homme au slip piégé. Cette tentative avait eu lieu, rappelez-vous, le jour de Noël, une date de nature à en maximiser également l'impact médiatique. Ce rappel de la tentative précédent n'est certes pas innocent et s'inscrit dans une démarche qui vise à optimiser le retentissement de la tentative d'attentat et de celle des mesures policières pour la déjouer.
Et si j'osais, il n'y a pas loin entre des testicules piégées et des cartouches d'encre piégées!
Mais non, non, j'ose quand même pas.

Tous les éléments de propagande sont en fait méticuleusement énumérés dans cet article que vous pouvez lire sur Le Point et qui commence par ce qui est peut être l'élément majeur:
La saisie vendredi de deux colis contenant des explosifs à destination de la communauté juive de Chicago accrédite la thèse d'une "menace terroriste crédible" contre le territoire américain.
Oui, parce que au cas où vous feriez partie des sceptiques, on vous dit tout de suite que les colis piégés étaient destinés à la communauté juive de Chicago. Pour mettre l'esprit critique sous l'éteignoir, et en même temps mobiliser les souvenirs les plus sombres de l'histoire, il n'y a pas mieux en magasin que d'affirmer que la communauté juive est menacée. Et à Chicago, où Emmanuel Rahm, ex chef de cabinet du président Obama est candidat aux élections municipales!

Le Yediot, un journal de l'entité sioniste fait même son titre sur:
Obama: des synagogues visées dans un possible complot terroriste
Le titre du Yediot n'est pas franchement affirmatif cependant. C'est que le Yediot, comme la plupart des journaux sionistes n'aime pas (plus) Obama et n'a pas trop envie de lui servir la soupe sur ce coup là.
En effet, alors qu'on dit un peu partout que les objets suspects étaient en provenance du Yémen, le Yediot note bien ce qui suit:
Le gouvernement yémenite a fait part de son étonnement devant les informations qui lient son pays aux deux colis explosifs découverts sur des avions cargo à destination des Etats Unis. Dans une déclaration distribuée aux journalistes et publiée sur son site web officiel, le gouvernement affirme qu'aucun avion cargo UPS n'a décollé du Yémen à destination directe ou indirecte d'aéroports britanniques ou américains.
 Et ne se gêne pas pour mettre Obama devant son petit mensonge car si 
Obama a déclaré qu'un examen initial a déterminé que "ils [les colis] contenaient apparemment du matériel explosif"
Avant qu'Obama ne s'exprime, une source du FBI avait déclaré à Reuters que les tests initiaux pratiqués en Grande Bretagne n'avait pas révélé de présence d'explosifs. 
Aucun des avions concernés ne venait donc du Yémen. D'où venaient-ils alors?

La réponse est connue pour au moins deux des avions:
L'un des appareils était en provenance de l'aéroport international Roissy-Charles de Gaulle de Paris (France, le deuxième était en provenance de l'aéroport international de Cologne (Allemagne) et devait repartir pour Louisville (Kentucky). La provenance de l'appareil posé à Newark n'a pas été indiqué mais certaines sources parlent du Yémen, sans qu'il soit à l'heure actuelle possible de le confirmer
 Comme on l'a vu, nous pouvons confirmer en définitive qu'aucun avion ne venait du Yémen. Par contre l'un d'entre eux s'avère être parti d'un aéroport parisien.

Mais qu'est-ce que fabrique Brice Hortefeux?

Rien. Et pour cause puisqu'il n'y a eu ni explosifs, ni tentatives d'attentats. La propagande, ça fonctionne exactement comme le conditionnement pavlovien. Au début, le chien de Pavlov ne salive au son de la sonnette que quand celui ci survient dans un certain intervalle temporel avec l'apparition de nourriture. Au bout d'un certain temps, on constate qu'il réagit au son de la sonnette seul.

Libellés : , , , , , ,

posted by Djazaïri at 11:58 AM

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette