jeudi, juillet 08, 2010

Bookmark and Share

2 X 18 = 36 Numérologie et justice aux Etats Unis



Un article qui se passe presque de commentaire. mais soulève quelques questions. Je ne sais pas comment on peut appeler ce qui s'est passé pour ce malheureux Flavio Santisteban. Certes, il a été le protagoniste d'un accident qui a causé finalement la mort de quatre personnes. Mais comme il est noté, c'était un accident où sa responsabilité n'était pas en cause car quiconque connaît un peu le code de la route, sait que lors d'un choc par l'arrière entre deux véhicules, c'est le véhicule situé à l'arrière qui est en tort, sauf circonstances particulières.
Si les attendus du jugement avaient été le fait d'un juge musulman, on aurait parlé d'islamisation de la justice américaine. Et là, de quoi faut-il parler?
On peut parler de justice inique. Certes. On peut parler de chai, de numérologie. Mais encore ?

 
JUSTICE - Incarcéré en Floride
Un juge se sert de concepts de la "tradition juive" pour condamner un hispanique
par Manuel Aguilera à Miami, El Mundo (Espagne) 29 juin 2010 traduit de l'espagnol par Djazaïri

 
"Ils ont été sans pitié parce que s'est un crève la faim latino. Ils l'ont condamné comme si c'était un tueur en série." Rosario Yara, impuissante, se lamente à Lanzarote, du sort de son fils Flavio condamné à 36 ans de détention dans une prison du nord de la Floride.

Flavio Santisteban, né à Cuba de parents espagnols, conduisait son camion sur une autoroute de Miami le 11 février 2004. D'après son témoignage, il a senti un choc à l'arrière et est sorti de l'autoroute. Une fois dans la zone d'arrêt d'urgence, il est sorti de son véhicule pour aller aider les quatre personnes dans le véhicule avec lequel avait eu lieu la collision.

Il avait pu entendre leurs voix et constater qu'ils allaient bien, mais en une seconde la tragédie s'était précipitée. Le chargement qu'il transportait dans son camion explosa et le feu ravagea les lieux de l'accident.
 
Ce dont se rappelle ensuite Flavio, c'est de son réveil avec des brûlures corporelles à l'hôpital. Là, avec son épouse Cari Ann, elle aussi cubaine d'origine espagnole, il apprendra que les quatre passagers du véhicule étaient décédés.

"Dès le tout début, les avocats nous ont dit que Flavio n'avait aucune responsabilité, que c'était un accident," se souvient Cari Ann. Trois avocats, apparemment sous contrat avec la compagnie qui assurait 'entreprise de Flavio, étaient chargés de sa défense au tribunal civil.
 
C'est là que Flavio et son épouse apprirent que les quatre victimes de l'accident - Gloria Meryl Halpern, Anita Epstein, Alain B. Klein et Deborah Klein - appartenaient à des familles juives dotées d'un grand pouvoir économique.
 
Les avocats ne permirent pas à Flavio de témoigner au prétexte que son manque de maîtrise de la langue anglaise pourrait jouer en sa défaveur. Finalement, le juge Jeffrey Streitfeld, d'origine juive, (comme les victimes) statua que les familles avaient droit à une indemnisation supérieure à 31 millions de dollars.
 
L'épouse et la mère de Flavio accusent le juge de n'être pas impartial et de s'être impliqué personnellement dans cette affaire. Ce juge a demandé à sa collègue Mily Rodriguez-Powell de porter aussi l'affaire au pénal. L'accusé a été condamné pour quatre chefs d'homicide. "Je ne suis pas avocate, mais on m'a dit que pour augmenter le montant de l'indemnisation au civil, être condamné au pénal aide beaucoup," déplore Cari-Ann.
 
Changement de conducteur dans le véhicule des victimes

Le comportement du juge - qui a créé la suspicion chez la famille et sur lequel elle base ses allégations - a comme premier aspect mystérieux le changement surprenant d'identité du conducteur du véhicule des victimes.
 
Quand la patrouille autoroutière est arrivée sur le lieu des faits, elle a noté sur son rapport que la conductrice était Deborah Klein, dont l'autopsie a révélé qu'elle avait une grande quantité de barbituriques dans le sang.
 
Comme par magie, un deuxième rapport d'enquête, apparu au cours du procès, affirme que la conductrice était Gloria Mery Halpen et que Deborah se trouvait sur le siège arrière.
 
C'est un des détails qui ont amené Armando Valladares (opposant anticastriste connu) à s'impliquer dans ce dossier. Valladares a passé 22 ans en prison à Cuba. Il en était sorti à la demande instante du président français François Mitterrand et deviendra par la suite ambassadeur des Etats Unis à la Commission des Droits de l'Homme de l'ONU.

Il lutte maintenant pour corriger ce qu'il considère comme "une injustice qui s'abat sur les plus faibles." Avec une photo du véhicule carbonisé, qui n'avait pas été accepté comme preuve par le juge, il pointe les traces de choc qui prouveraient que le responsable de l'accident était la conductrice de la voiture, pas celui du camion.
Mais ce qui est le plus frappant, c'est la phrase, prononcée devant les caméras en train de filmer, par laquelle Streitfeld a condamné Santisteban, et fait référence à des concepts religieux et à la numérologie de la tradition juive.
 
'La tradition juive" s'est avérée déterminante

"Dans la tradition juive, existe un concept de chai, 18, qui signifie vie. C'est quelque chose que je tiens à garder à l'esprit dans l'imposition d'une sentence pour la perte de la vie par quatre personnes juives. C'est ma décision d'imposer une sentence de double chai, 36 ans dans la prison d'Etat de Floride," avait affirmé le juge tandis que le condamné écoutait la traduction dans un casque.
 
Maintenant, Rosario Yara, la mère de Flavio qui avait émigré d'Espagne pour fuir la répression franquiste après la guerre et avait dû ensuite faire de même avec la répression castriste, livre une nouvelle bataille.
 
J'ai demandé l'intervention d'Enrique Mugica, le médiateur espagnol, tandis que sa belle fille se bat avec les tribunaux en Floride. "Ca a été un abus de pouvoir par des personnes très puissantes contre un malheureux," se lamente Valaldares qui se rendra bientôt en Espagne pour chercher des soutiens à la cause de Flavio.

Libellés : , , , , , , , , ,

posted by Djazaïri at 9:44 PM

56 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Mounadil bonjour!
J'ai découvert votre blog il y a maintenant 1an, je dois avouer qu'il est incontournable et on en apprend vraiment beaucoup (ce qui ne m'étonne plus venant de la part des sionistes mais ça me fait chaud au coeur de les voir s'enfoncer de jour en jour).
Et c'est aussi un vrai plaisir de vous voir débattre avec ces membres de la Hasbara qui, rapidement à court d'argument, refont l'Histoire à leur guise.
Un grand bravo à vous Mounadil et c'est vraiment dommage que vous soyez le seul mais vos articles quasi-quotidiens me satisfais largement.

9 juillet 2010 à 00:23  
Anonymous Anonyme said...

Je ne vois pas en quoi je refais l'histoire à ma guise.Vous suivez votre maître qui affirme n'importe quoi.

9 juillet 2010 à 12:21  
Blogger Djazaïri said...

Bien sûr que vous refaites l'histoire à votre guise car la vérité historique dément toutes vos prétentions.

9 juillet 2010 à 13:38  
Anonymous Anonyme said...

La vérité historique est que nous sommes retournés dans notre pays d'origine. Mais cette affirmation ne vaut rien aux yeux du sieur Mounadil pour lequel la Bible, le talmud et toute la tradition juive ne sont que des calembredaines.A titre d'exemple la cabale, tradition juive, a été renouvelée à Safed au 16ème siècle. On peut citer les auteurs comme Ytshaq luria ou Moché Cordovero dont les oeuvres sont étudiées par tous les juifs qui s'intéressent un peu à leur tradition. Pour de plus amples renseignements on peut lire en Français les livres de Guerchom Cholem, le grand historien de cette tradition.

9 juillet 2010 à 18:25  
Blogger Djazaïri said...

C'est sûr qu'il y a toujours eu du renouvellement dans les textes sacrés juifs!
A part ça, je ne suis pas juif et je ne vois par pourquoi je croirais un seul mot de ces sornettes.

9 juillet 2010 à 20:02  
Anonymous Anonyme said...

Merci: nous les juifs ou les sionistes sont...Et vous n'êtes ni raciste ni antisémite avec çà. Les ouvrages que je suggère font partie de la bibliothèque universelle, mais peut-être que Walter Benjamin, hannah Arendt et d'autres vous sont inconnusK.
Quant à Mounadil, est-il nécessaire de lui rappeler que ces sornettes ont donné lieu au christianisme et à l'Islam, que les révolutionnaires de 1789 s'y référaient explicitement. il n'y a qu'à voir la pièce de Georg BÜchner: la mort de Danton. Si ce sont des sornettes, pourquoi le Coran en reprend des passages entiers? Si vous voulez les références, je vous les donne par retour de blog.

11 juillet 2010 à 06:33  
Blogger Djazaïri said...

Libre à vous de confondre juifs et sionistes, c'est votre problème. Dire que l'Islam a sa source dans la Bible est d'une effronterie inqualifiable.
Des sornettes qui inspirent, il y en a toujours eu et il y en aura toujours. Comme par exemple celle qui veut que les juifs actuels aient une origine en Palestine; ou encore celle qui voulait qu'il y ait des armes de destruction massive en Irak.
Après, chacun est libre d'y croire. Le problème c'est quand d'autres doivent en subir les conséquences.
L'inspiration religieuse des mouvements d'émancipation n'est une découverte que pour vous. Il est logique que la France chrétienne ait trouvé dans la Bible quelques motifs d'inspiration politique. C'est aussi le cas du communisme comme c'est aussi le cas de tendances politiques conservatrices.
La pièce de Buchner est une pièce de théâtre, pas un travail d'historien.
Hannah Arendt, c'est pas celle qui a écrit "Eichmann à Jérusalem"?

11 juillet 2010 à 10:40  
Anonymous Anonyme said...

Le Coran n'a pas sa source dans la Bible. Pourquoi une sourate porte le nom de Jonas, un des livres de la Bible? Pourquoi l'exil d' Egypte est-il mentionné également, pourquoi parle-t-on de Moïse comme prophète? Joseph n'est-il pas un personnage biblique? Les exemples surabondent. L'islam, comme le christianisme ont leur source dans la Bible. D'ailleurs le prophète de l'islam se rpésente comme le dernier des prophètes à la suite des prophètes bibliques. A noter: le Coran ne cite aucun autre prophète que ceux de la Bible et aucun prophète chez les autres peuples. Pour lui la prophétie est un phénomène qui appartient au monde biblique. Il est vrai qu'il accuse les Juifs d'avoir en partie falsifié le message biblique, mais il n'en reste pas moins qu'il se présente comme l'authentique continuateur de la Bible. Je partage ce que vous qualifiez d'effronterie avec d'illustres prédécesseurs.
Quant à la pièce de Büchner il est vrai que c'est une pièce de théâtre, il n'empêche qu''il reprend mot pour mot des discours de Robespierre et de Saint-Just.Vous êtes prof d'anglais, mais la littérature allemande vous est étrangère, me semble-t-il.Tous les germanistes connaissent le travail de Büchner.
Si vous n'avez comme source que Sand pour affirmer que les juifs ne sont pas originaires de Palestine, essayez de trouver d'autres auteurs un peu plus sérieux. Faut-il que je vous redonne tous les spécialistes qui ont critiqué son soit-disant travail? Il est vrai que nombre de juifs actuels sont issus de conversions et de mélanges. en 2000 ans rien de plus évident. Mais les Français d'aujourd'hui ne decendent pas tous des Gaulois. Curieuse définition biologique de" la nation!! votre maître à penser ne serait-ce pas Gobineau?
Quelle culture que la votre: vous avez été rechercher sur internet pour savoir que hannah Arendt a écrit un reportage sur le procès Eichmann, mais je vois que vous ne connaissez pas son oeuvre. recherchez un peu plus. Quant à Walter Benjamin c'est un inconnu et pourtant rien de plus passionnant et relatif au sujet qui vous taraude que sa correspondance avec Guershom Scholem.
Cela dit je suis bien d'accord avec vous, une fois n'est pas coutume: la Bible est effectivement une source d'inspiration de nombre de mouvements de progrès et d'émancipation. Il n'était pas nécessaire d'être chrétien, elle fait partie simplement de la culture universelle. A ce sujet on peut remarquer que les droits de l'homme étaient souvent représentés comme les tables de la loi, les 10 commandements: encore une sornette selon vous.Vous aurez beau glapir autant que vous voudrez, l'apport des hébreux puis des juifs à la civilisation est gigantesque. Freud, Einstein étaient un peu juifs, non?

11 juillet 2010 à 11:10  
Anonymous Anonyme said...

Mon effronterie rejoint celle du prophète de l'Islam qui se présente comme le dernier des prophètes à la suite de ceux d'Israël comme Moïse et d'autres.
Büchner est l'un des premiers romantiques allemands, mais tous les germanistes, ce que vous n'êtes pas,savent bien qu'il cite dans sa pièce mot à mot des discours de Robespierre et de Saint-Just.Dommage que vous ne connaissiez d'Arendt que son reportage sur le procès Eichmann, c'est l'un des principaux penseurs politiques du totalitarisme du 20ème. Dommage que Walter Benjamin vous soit inconnu, aussi je me permets de vous recommander la lecture de sa correspondance avec Guershom Scholem.
Si par sioniste on entend le fait d'habiter la terre d'Israël, vous avez raison, mais s'il s'agit de solidarité avec les juifs d'Israël alors en dehors de quelques uns tous les juifs sont sionistes.

11 juillet 2010 à 11:18  
Anonymous Anonyme said...

M.Djazaïri, vous êtes propriétaire de votre blog. Rien n'apparaît sans votre accord. Vous êtes donc responsable, en tant qu'éditeur, de ce qui y paraît.Les injures de l'un de vos correspondants sont passibles des tribunaux pour injure raciale. Ne laissez pas dévier vos textes vers le racisme le plus abject, qui n'a rien à voir avec la défense du peuple palestinien.

11 juillet 2010 à 11:22  
Blogger Djazaïri said...

En matière de glapissement, difficile de faire mieux que vous.
Quand nous parlons du sionisme, ce sont bien les sionistes qui prétendent tirer leur origine de Palestine, n'est-ce-pas? C'est leur argument (outre le fait qu'ils ont un titre de propriété délivré par Dieu en personne) pour légitimer leur squat.
C'est cet argument que je conteste absolument. Nombre d'autres populations n'ont pas de lien originel avec la Palestine, en quoi cela leur donnerait-elle le droit d'y fonder un Etat au détriment des indigènes?
Quant à Hannah Arendt, ce n'est pas seulement un article qu'elle a écrit sur le procès Eichmann (il va falloir gronder votre instructeur es hasbara, il n'a pas été bon sur ce coup).
Bien, Buchner reprend mot pour mot les propos de Robespierre et Saint Jus, la belle affaire. Rien à voir avec le sionisme.
Enfin, si vous me dites que les Juifs Français sont Français, je suis d'accord avec vous. Donc qu'ils ne prétendent pas en plus squatter la Palestine.

11 juillet 2010 à 14:07  
Blogger Djazaïri said...

Buchner cite mot à mot les propos des deux révolutionnaires? Et alors?
Il y a plus qu'une nuance entre admettre la qualité de prophète de Mise et de prétendre que le Coran est inspiré de la Bible. En fait, c'est pire que de l'effronterie, c'est du n'importe quoi.
Tous les juifs ne sont pas sionistes contrairement à ce que vous affirmez et surtout, historiquement, il fut une époque où les sionistes étaient minoritaires chez les juifs. Il est non seulement souhaitable, mais possible, d'aller à nouveau vers une situation semblable.
Ceci dit, quelle que soit l'attitude des juifs dans le monde, la Palestine sera libérée tôt ou tard.

11 juillet 2010 à 14:16  
Blogger Djazaïri said...

Dites moi quels sont ces propos racistes, je les supprimerai le cas échéant.
Sinon, le sionisme est un racisme des plus abjects.

11 juillet 2010 à 14:18  
Anonymous Anonyme said...

Les qualificatifs attribués aux sionistes de votre 6ème intervenant.On peut toujours se défendre en disant qu'ilne s'agit que des sionistes.Mais il se trouve que les sionistes sont des juifs et que la grande majorité des juifs sont solidaires du peuple israélien et sont donc considérés comme sionistes.Il n'y a qu'à suivre les attentats contre des juifs ou les inscriptions sur les synagogues dans notre beau pays de France.

12 juillet 2010 à 15:35  
Anonymous Anonyme said...

Vous avez bien raison d'ajouter que la Palestine sera libérée"ou tard".Nous avons attendu près de 2000 ans. Dans quelques millénaires on en reparlera.En attendant les deux peuples seront arrivés à vivre en paix dans deux états.J'ajoute que le moyen-orient formera une communauté bien plus prospère que l'Europe quand il se sera débarrassé du fanatisme islamique.Il n'est pas interdit d'espérer le réveil de ses peuples. Pensons au courage de la jeunesse iranienne en lutte contre le pouvoir moyennâgeux d'Ahamanidejab.

12 juillet 2010 à 15:44  
Anonymous Anonyme said...

Se présenter comme le dernier des prophètes à la suite de ceux de la Bible c'est du n'importe quoi.Attention,il y a eu des fatwas pour moins que çà.
S'agissant d'Hanna Arendt, je n'ai pas dit qu'elle n'avait écrit qu'un seul article, apprenez à lire,Monsieur le professeur,mais un reportage qui est repris dans son Eichmann à Jérusalem mais que vous n'avez sans dote pas lu.

12 juillet 2010 à 15:53  
Blogger Djazaïri said...

Vous dites que les sionistes sont des juifs, je vous réponds oui et non. Des Juifs, certes une minorité pour l'heure,ne sont pas sionistes voire sont carrément antisionistes. En outre, des non juifs sont sionistes (comme ces fanatiques protestants aux USA).
Par ailleurs, de nombreux sionistes soit disant juifs sont en réalité des athées et s'accrochent à une définition ethno-raciale du judaïsme.
Enfin, tous les nazis ou presque étaient des allemands et tous les allemands ou presque étaient encartés au parti nazi. S'en prendre au nazisme et aux nazis en des termes violents, ferait-il de quelqu'un un anti-allemand?

12 juillet 2010 à 18:10  
Blogger Djazaïri said...

@"Vous avez bien raison" A la différence de vous, je n'ai pas de boule de cristal, mais mon petit doigt me dit qu'il faudra bien moins de 2000 ans pour éradiquer le sionisme.
Vous n'avez pas attendu 2000 ans, tout simplement parce que vous n'avez aucune attache avec la terre de Palestine et certainement pas le droit de la squatter en prenant la place du peuple indigène.
Non, nous n'aurons pas à attendre 2000 ans pour être débarrassés du fanatisme sioniste.

12 juillet 2010 à 18:15  
Anonymous Anonyme said...

Nous n'avons pas d'attcha avec la Palestine, dîtes-nous,monsieur leprofesseur,oùaété écrite la Michna et quand?. Si vous ne le savez pas, ce que je pense, puisque le judaïsme ne vous intéresse pas, apprenez néanmoins que la michna a été collationnée au milieu du 1er siècle en Palestine.Le talmud, dit de Jérusalem a été écrit vers le 3ème siècle à Tibériade.
Cela dit expliquez-nous votre étrange conception biologique de la nation, seriez-vous un élève de Gobineau par hasard?

13 juillet 2010 à 11:16  
Blogger Djazaïri said...

Tiens, encore une indication du caractère postérieur du judaïsme par rapport à la mission du Christ.
Le fait que ces bouquins ont été inventés en Palestine ne donnent pas plus de doits sur cette terre aux adeptes du judaïsme qu'aux adepttes du christianisme.
La conception biologique non seulement de la nationalité mais de la religion, c'est chez vous qu'on la trouve (transmission du judaïsme par la mère!). Cf : http://mounadil.blogspot.com/2010/05/questions-deux-balles-pour-un-ovule.html#links

13 juillet 2010 à 13:12  
Anonymous Anonyme said...

On peut si on le veut se convertir au judaïsme.Le prototype de la conversion est celle de Ruth, la Moabite qui de surcroît est l'ancêtre du roi David. Vous ne pouvez pas prétendre que le judaÏsme est une religion ethnique et affirmer en même temps que les juifs sont des descendants des kabyles ou des khazars.

15 juillet 2010 à 12:01  
Blogger Djazaïri said...

On peut si on le veut, mais surtout si les rabbins orthodoxes le veulent. Les exemples de conversions non reconnues ou simplement annulées abondent. D'autre part, qu'est-ce que cette conception d'une religion qui se transmet par la mère? Au point que des gossess qui font shabbat etc. ne sont pas considérés comme juifs parce qu'ils ne sont pas de mère juive.
Si c'est pas une religion où il y a quelque chose de l'ordre de la race, kézaco? Cette transmission par la mère explique en bonne partie l'obsession de savants juifs, et l'intérêt de la presse juive, pour toutes les recherches supposées déceler des marqueurs génétiques ou des gènes propres aux juifs, notamment dans l'ADN mitochondrial.

15 juillet 2010 à 16:55  
Anonymous Anonyme said...

Allez, je vais vous faire un cadeau.Comme vous dîtes que nous ne descendons pas des Judéens, donc que ce n'est pas 2000 ans que nous attendons le retour mais 1000 selon le commentaire de Rachi sur le premier verset de la Genèse.Vous attendrez bien un millier d'années pour voir vos espoirs se réaliser.

15 juillet 2010 à 20:32  
Blogger Djazaïri said...

En général, les sionistes offrent ce qui ne leur appartient pas.

15 juillet 2010 à 21:42  
Anonymous Anonyme said...

On en reparlera dans 1000 ans. En attendant j'espère que le peuple palestinien trouvera d'autres défenseurs que des islamofascistes et que l'état palestinien verra bientôt le jour.

16 juillet 2010 à 11:40  
Blogger Djazaïri said...

1000 ans, c'est un nombre qui résulte d'un de vos exercices de numérologie?

16 juillet 2010 à 12:39  
Anonymous Anonyme said...

C'était de l'humour mais vous êtes incapable de saisir l'humour juif ou autre: votre passion antisémite et raciste vous occupe trop les méninges

16 juillet 2010 à 14:27  
Anonymous Anonyme said...

Je suis vraiment épaté par votre ignorance gigantesque, du judaïsme passe encore mais même de l'islam.En Hébreu, comme en Arabe les lettres ont une valeur numérique et de nombreux savants musulmans ont fait des calculs à partir de l'équivalent chiffré de paroles du Coran à l'image de rabbins.Je me demande même si les rabbins n'ont pas appris cette méthode de sages musulmans, on sait en effet l'influence du soufisme sur la Cabbale.

16 juillet 2010 à 14:35  
Blogger Djazaïri said...

C'est comme mon allusion à la numérologie: de l'humour arabe hors de votre portée.

16 juillet 2010 à 16:38  
Blogger Djazaïri said...

La numérologie n'est réservée ni aux juifs ni aux musulmans. Par contre, seul un juge juif aux Etats Unis pouvait se baser sur la numérologie cabalistique pour justifier son jugement (et sans que nul n'en soit vraiment scandalisé dans ce pays).

16 juillet 2010 à 16:46  
Anonymous Anonyme said...

Enfin un embryon vrai au milieu d'un océan de bêtises.La numérologie n'est en effet pas l'apanage des juifs ou des musulmans.On en trouve de nombreux exemples dans la pensée grecque en particulier chez les pythagoriciens.
Mais je répète: tout cela n'est qu'un débat bysantin.L'important est la paix entre juifs et arabes.Il nous faut retrouver tous l'esprit de Cordoue ou celui de la Bagdad du temps d'Haroun al rachid.

16 juillet 2010 à 19:08  
Blogger Djazaïri said...

Il n'y a pas de guerre entre juifs et arabes. Il y a des sionistes qui occupent illégalement la Palestine. Ces sionistes devront rendre des comptes, peu importe qu'ils soient juifs ou pas.

16 juillet 2010 à 20:58  
Anonymous Anonyme said...

Rendre des comptes à qui? A votre copain le tortionnaire Ahamanidejab,à ses supplétifs du Hezbollah, aux fanatiques du Hamas?De quelle illégalité parlez-vous, de celle de l'ONU dont Israël est membre à part entière?

17 juillet 2010 à 23:20  
Blogger Djazaïri said...

Rendre des comptes à la justice, celle des hommes.
L'entité sioniste est membre de l'ONU sous condition, condition qu'elle n'a d'ailleurs pas respectée. Seule la protection que lui apportent les USA empêchent qu'elle soit expulsée des Nations Unies. D'autre part, la création de l'entité est elle-même parfaitement non seulement illégitime mais illégale.

18 juillet 2010 à 10:38  
Anonymous Anonyme said...

Dernière réponse de ma part non répondue.En attendant plus je vous lis plus je pense que le sionisme a raison. Si l'état d'Israëlavait existé il n'y aurait pas eu tant de juifs dportés et assassinés par les nazis.
La terre nous a été donnée car nous sommes le peuple élu. Dieu dit:" Nous avons donné aux fils d'Israël l'écriture, la sagesse et la prophétie. Nous les avons pourvus d'une nourriture agréable et nous en avons fait un peuple élu parmi tous." Sourate 45.16 du Coran.

21 juillet 2010 à 13:00  
Blogger Djazaïri said...

Peuple élu, race supérieure, ça me dit quelque chose.
Dans le Coran, l'élection ou la préférence accordée par Dieu aux enfants d'Israël n'est en rien une qualité intrinsèque qui aurait été accordée pour l'éternité aux israélites.
Le verset 13 de la sourate V est explicité à ce sujet.

D'autre part, je ne vois pas bien le rapport entre les juifs d'aujourd'hui et les israélites d'autrefois. Les Juifs actuels sont en majorité des Européens ou Eurasiens et certainement pas des descendants des anciens Isarélites.

21 juillet 2010 à 14:29  
Anonymous Anonyme said...

Toujopurs une définition biologique de la nation! Quand je disais que vous étiez un émule de Gobineau, je ne me trompais pas. Nous sommes tous français et peu d'entre nous descendent des Gaulois. Vous rejoignez Le Pen . Méfiez-vous: il va vous foutre à la porte de notre doux pays de France.

21 juillet 2010 à 17:43  
Blogger Djazaïri said...

Que nenni. Les sionistes prétendent effectivement que les ancêtres des Juifs qu'ils soient Russes ou Suédois vivaient en Palestine. C'est cette thèse que je contredis tout simplement.
Le judaïsme par contre définit strictement l'appartenance à la religion/peuple juif par le lignage maternel à l'exception de quelques convertis qui ont réussi à franchir le parcours d'obstacle de la conversion (quand les conversions ne sont pas purement et simplement annulées par la suite). L'entité sioniste utilise ce critère du lignage maternel pour définir qui est juif:
4B. For the purposes of this Law, "Jew" means a person who was born of a Jewish mother or has become converted to Judaism and who is not a member of another religion."

http://www.nbn.org.il/aliyahpedia/getting-started/first-steps-aliyah-process/1058-israels-law-of-return.html
On comprend d'après ce passage de la loi du "retour" qu'on est juif si on est de mère juive et sio on n'adhère pas à une autre religion (d'où ces athées qui sont considérés comme juifs puisq'ils sont de mère juive mais n'adhèrent pas à une autre religion!).

21 juillet 2010 à 19:49  
Anonymous Anonyme said...

Le 4b de votre citation précise qu'on peut bénéficier de la loi du retour si on s'est converti au judaïsme. Quand les russes sont venus, après des décennies de communisme seule une minorité présentait les critères de la judaïté, ce fut l'objet d'un débat important: finalement le rabbinat a converti en masse à Vienne. Dans le même esprit les éthiopiens affirmaient qu'ils étaient juifs or ils ne connaissaient pas du tout le judaïsme, ce fut le grand rabbin Ovadia Yosseph qui obtint leur intégration en s'appuyant sur un ancien texte "obscur" qui définissait les éthiopiens comme apprtenant à la tribu de Dan. A noter: au moment de leur intégration, des milliers d'éthiopiens mouraint de faim dans l'insensibilité internationale en particulier des riches états pétroliers. Ceux-ci, jusqu'à aujourd'hui, préfèrent construire des palais au lieu d'aider, ne serait-ce que leurs frères.Par comparaison une nouvelle équipe israélienne vient de s'embarquer pour Haïti, bien oublié de tous.

22 juillet 2010 à 00:07  
Blogger Djazaïri said...

C'est bien l'affiliation tribale et un lignage qui ont permis de définir ces Ethiopiens comme des Juifs alors que leur pratique religieuse n'avait semble-t-il guère à voir avec la religion juive.
L'immigration russe était un enjeu stratégique pour l'entité sioniste lui permettant de limiter le poids des Séfarades et autres Mizrahim et surtout de contrebalancer la démographie palestinienne. Sans oublier que ces Russes sont souvent des gens qualifiés voire très qualifiés.
La plupart de ces Russes (en dehors de leurs éventuels conjoints non juifs) étaient et sont juifs selon le critère biologique mais un nombre non négligeable professe par contre une autre religion que le judaïsme.
Au fait, quels sont les critères de judaité que vous évoquez?

22 juillet 2010 à 00:53  
Anonymous Anonyme said...

Le critère est double et vous faîtes l'âne car vous le savez bien: on est juif soit par son origine famliale soit parce qu'on a décidé de rallier l'histoire de ce peuple. Le prototype de la conversion est celle de Ruth, une moabite, mais ancêtre de David et donc du messie. Elle dit à sabelle-mère: là où tu iras, j'irai, ton pays sera mon pays, ton peuple sera mon peuple et seulement in fine elle ajoute: ton Dieu sera mon Dieu.Il est essentiel de voir que l'adhésion religieuse vient en dernière position. C'est d'ailleurs ainsi que se pratiquent les conversions dans le judaïsme orthodoxe, je puis en témoigner l'ayant vu pratiquer personnellement par le grand rabbin orthodoxe de Paris. C'était encore une pratique courante au 19ème siècle.Le judaïsme libéral qu'a été tenté d'abandonner l'aspect national du judaïsme l'a transformé en relogion, de sorte que pour se convertir chezles libéraux il faut suivrfe de nombreux cours de religion. Pour ne pas être en reste le judaïsme consistorial fait de même. Mais toutes ces pratiques sont contraires au judaïsme traditionnel comme on peut le lire dans le code de JOseph Caro: le choulhan arourh.
Au fait Mounadil, quand devenez -vous juif? Je vous introduirai avec bonheur, comme nous sommes prêts à accueillir les palestiniens dont vous prétendez qu'ils sont d'authentiques descendants des 'judéens"

22 juillet 2010 à 08:50  
Blogger Djazaïri said...

Je n'ai jamais ignoré le fait que la conversion était possible, mais c'est un véritable parcours du combattant sans garantie qu'elle ne sera pas annulée.
Il n'en reste pas moins que le critère premier pour définir le caractère juif d'une personne est son ascendance, sa filiation. Ce principe est poussé à son extrême limite quand on voit ces rabbins qui contestent l'appartenance au "peuple" juif d'enfants nés d mères porteuses juives mais à partir d'ovules donnés par des non juives.
Maintenant, vous dites clairement que le judaïsme n'est pas une religion mais une appartenance tribale.

22 juillet 2010 à 10:07  
Anonymous Anonyme said...

1) c'est un peu plus compliqué et vous vous aventurez sur un terrain que, me semble-t-il, vous connaissez mal.Le cas des mères porteuses est une chose, en revanche l'insémination artificielle se pratique avec du sperme non-juif pour des motifs de la halacha concernant le problème des mamzerim, enfants nés d'unions illégitimes.Mais enfin, ne faisons pas de votre blog une yechiva pour futurs convertis: ma suggestion tient toujours
2) à ma connaissance aucune conversion par un tribunal rabbinique habilité n'a jamais été annulée.Ce dont vous parlez concerne les conversions du judaïsme libéral qui n'est pas reconnu par le judaïsme traditionnel ,acr elles ne suivent pas les règles traditionnelles: celles de Ruth.
3) Vous avez raison: le judaïsme n'est pas une religion au sens occidental du terme. Il est devenu une religion à la suite de la révolution française où l'idée de nation leur a été déniée . Auparavant on parlait ds juifs comme les gens de la nation.Il est intéressant de noter sur ce point la différence entre le droit français d'essence jacobine et les droits anglo saxons .
4) je comprends que pour vous c'est un peu compliqué: nous sommes des citoyens loyaux des pays où nous habitons, et noua appartenons également au peuple juif. Certains d'entre nous croient dans le Dieu de la Bible mais il y a de nombreuses et glorieuse exceptions.

22 juillet 2010 à 18:01  
Anonymous Anonyme said...

Je réponds à une de vos rfemarques: la notion de peuple choisi n'est pas éternelle comme on le voit dans l'épisode du veau d'or. Mais il existe dans la Torah une notion qui, à plus ample informé, est absente de l'Islam: la Techouva, le retour sur soi et le pardon divin. Après le veau d'or Moïse détruisit les premières tables mais Dieu descendit dans la nuée et proclama: "Adonaï est l'Etre éternel, tout puissant, clément, miséricordieux, tardif à la colère , plein de bienveillance et d'équité" (Exode 34/6). La Bible connait deux aspects de la divinité: un aspect de justice rigoureuse et un aspect demiséricorde. L'islam a gardé le côté de rigueur et le christianisme celui d'amour, de miséricorde.Je me perts de vous recommander encore une lecture: morale juive, morale chrétienne de E. Benamozegh. Vous pouvez lire également du même auteur: Israël et l'humanité.

22 juillet 2010 à 18:13  
Blogger Djazaïri said...

On s'instruit de jour en jour ici; j'apprends l'existence de sperme non juif!

23 juillet 2010 à 11:45  
Blogger Djazaïri said...

@ "deux aspects de la divinité: un aspect de justice rigoureuse et un aspect de miséricorde. L'islam a gardé le côté de rigueur et le christianisme celui d'amour, de miséricorde."

Ah bon? C'est sûrement pour cette raison que le Coran commence comme suit:
"Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux."

23 juillet 2010 à 11:55  
Anonymous Anonyme said...

Il est bien connu que l'on attribue à Dieu ce dont on est dépourvu. Il suffit de lire le Coran pour vérifier ce que j'ai dit. Le Dieu des Chrétiens est amour, ce qui n'est pas du tout le cas du Dieu de l'Islam.
Cela dit je poserai la question: si on nait juif par sa mère, comment est-on musulman si ce n'est par son père?Avant de voir la paille qui est dans l'oeil du voisin... Là également une religion par filiation.Il n'est pas besoin de prononcer quelque formule que ce soit: le père est musulman, l'enfant l'est également.
Les exemples ne manquent pas d'enfants de couples mixtes dont le père musulman a kidnappé l'enfant pour en faire un bon musulman. Il y a sur cette question toute une jurisprudence

23 juillet 2010 à 13:08  
Blogger Djazaïri said...

On est musulman parce qu'on prononce la profession de foi devant témoins. Vous parlez de couples mixtes séparés avec toutes les dissensions relatives à la garde de l'enfant qui sont amplifiées par l'éloignement géographique.
Ceci n'est en rien propre aux Musulmans, j'allais dire malheureusement.
Pour les Musulmans, la religion de l'enfant est avant tout une question d'éducation (d'endoctrination dirait un athée).

23 juillet 2010 à 13:26  
Anonymous Anonyme said...

Moi aussi je suis heureux d'apprendre que tous ceux nés d'un père musulman doivent prononcer la profession de foi devant témoins. Sinon ils ne sont rien? Mais peut-être faut-il comprendre que c 'est comme la confirmation ou la première communion chez les chrétiens ou la bar mitsva chez les juifs. Enfin je connais nombre de muslmans et je n'ai jamais entendu que c'était une condition sine qua non de leur religion. En attendant toutes les religions prônent l'enseignement de leur religion aux enfants. Rien de particulier pour les musulmans.Cela dit vous ne démentez pas, si la profession de foi est une condition, elle n'est que seconde par rapport à la filiation paternelle ou à l'appartenance tribale à la Ouma. Il est vrai que l'on peut devnir musulman, et les musulmans ne se sont pas privés de cette faculté en particulier par la guerre comme ils l'ont fait pour conquérir une bonne partie du bassin méditéranéen.

23 juillet 2010 à 14:15  
Blogger Djazaïri said...

Si vous connaissiez un peu les pays musulmans, vous sauriez que tous les enfants prononcent la profession de foi. La profession de foi est une condition effectivement sine qua non. Ceux qui disent qu'ils sont musulmans alors qu'ils n'ont pas prononcé la profession de foi ne sont en fait pas musulmans.
Ceci dit, devenir musulman est extrêmement simple et peu importe si vos parents sont juifs, athées, hindouistes, bouddhistes, chrétiens, juifs, riches, pauvres.
Sur le dernier point, vous confondez conquêtes musulmanes et islamisation (le truc classique des ignorants). Si les musulmans avaient voulu convertir de force toutes les contrées qu'ils ont conquises, il ne serait resté aucun adepte d'une autre religion dans ces pays.

23 juillet 2010 à 14:41  
Anonymous Anonyme said...

En dehors des peuples du livre que le Coran admet explicitement mais qui étaient tenus de payer un impot spécial et qui vivaient une condition infériorisée de dhimmi, il n'est pas resté beaucoup de païens dans les pays conquis!
J'ai simplement dit que la filiation était une condition nécessaire mais non suffisante. Il en est de même dans le christianisme: il ne suffit pas d'avoir des parents chrétiens il faut aussi recevoir la baptême.Quant au judaïsme il faut avoir une mère juive mais aussi être circoncis. Ces trois religions ont beaucoup de points communs, bien que judaïsme et islam sont plus proches entre eux qu'avec le christianisme: les uns et les autres circoncisent leurs garçons, les uns et les autres pratiquent le jeûne: Kippour et le Ramadan (ce n'est pas par hasard que Kippour tombe le 10ème jour du mois de Tichri et que le ramadan est le 10ème mois de l'année musulmane), les uns et les autre s'abstiennent du porc, les uns et les autres égorgent les bêtes pour les manger etc...Enfin et surtout juifs et musulmans sont de stricts monothéistes.
Ayons confiance, ils finiront bien par s'entendre. Et n'ayez pas l'hypocrisie de vouloir distinguer enter juifs et sionistes: l'immense majorité des juifs sont solidaires des israéliens, qui d'ailleurs à 80% sont juifs. Leur solidarité ne signifie pas qu'ils soient tous d'accord avec la politique des gouvernements d'Israël, d'ailleurs la moitié des israéliens ne se fait pas faute de critiquer leur gouvernement.
Finalement avec tout ce que nous échangeons, et en général de façon polie, je ne désespère pas de vous voir devenir juif, vous avez fait une bonne partie du chemin car je suppose que vous êtes circoncis.

23 juillet 2010 à 16:33  
Blogger Djazaïri said...

Le fait d'avoir des parents musulmans n'est ni une condition nécessaire, ni une condition suffisante pour être musulman. La condition nécessaire et suffisante est de prononcer la profession de foi. Le fait d'avoir des parents musulmans est de l'ordre du contingent même si, c'est évident, cela rend très probable que vous aurez une éducation musulmane.
S'agissant des dhimmis, il ne faut pas vous tromper d'époque car au temps de la conquête la plupart des communautés ont bien accueilli ce statut, notamment dans l'empire Byzantin, car c'étaient des conditions meilleures que celles qu'ils connaissaient antérieurement. L'Inde a longtemps été sous domination musulmane sans pour autant que ses habitants deviennent tous musulmans, tant s'en faut. Même chose pour l'Espagne, le Portugal, la Roumanie, la Bulgarie etc.
Je persiste à distinguer juifs et sionistes. Mettons que 80 % des juifs soient sionistes à des degrés divers, ça ne change rien à l'affaire. Peut-être 80 % (+ ou -) des Allemands étaient-ils nazis à l'époque d'Hitler, il n'en reste pas moins qu'il n'y a jamais eu d'identité entre Allemands et nazisme. Même chose pour le fascisme en Italie etc.

23 juillet 2010 à 16:56  
Anonymous Anonyme said...

Allons, comme d'habitude on compare les juifs aux nazis. L'Inde a été sous domination mongole mais dans ce dernier cas les hindous étaient tellement nombreux que leur conversion par la force était impossible. Mais prenons un autre cas: que reste-til des cultures de l'Indonésie, pays aujourd'hui musulman, à part une attraction pour touristes à Bali?Quant aux autres pays que vous citez ils étaient tous de religion chrétienne, ce qui confirme mon dire: les chrétiens étaient tolérés. Quant au cas de Byzance il ne prouve rien. Il est vrai que les Juifs, en particulier, préféraient les arabes aux byzantins, mais cela ne veut pas dire qu'ils souhaitaient vivre comme dhimmi, leur témoignange n'était pas admis en justice conte un musulman, ils devaient porter des habits sombres, ils devaient céder le pas à un musulman la liste est longue.C'est vrai qu'il valait mieux être juif en terre arabe que dans l'Europe chrétienne, mais cela n'enlève rien à l'infériorité sociale des dhimmis pendant des siècles.Les deux seules périodes de coexistence heureuse sont l'Espagne de Cordoue et la Bagdad d'Haroun Al Rachid.Vous avez cité une fois un texte qui parlait de Maïmonide: pourquoi a-t-il été obligé de quitter l'Espagne? Les Almohades, çà ne vous dit rien?

23 juillet 2010 à 17:49  
Blogger Djazaïri said...

L'Indonésie, voyez-vous, n'a jamais été conquise par un Etat/Empire musulman.
La contrepartie du statut de dhimmi était que les Juifs géraient leurs affaires internes eux-mêmes, les rabbins n'en demandaient pas plus. C'est ce qui leur a permis d'affermir leur main mise sur les Juifs de l'Empire musulman, et aussi de limiter les risques de conversion de juifs à l'Islam. Or cette mainmise des rabbins, les tenants d'une doctrine judaïque comme le karaïsme se sont en effet souvent convertis soit à l'Islam, soit au christianisme. En fait, les karaïtes n'avaient d'autre choix que de se rallier au judaïsme rabbinique (ce qu'on appelle aujourd'hui religion juive) ou de se convertir au christianisme ou à l'Islam.
Les Almohades ne s'en sont pas pris qu'aux Juifs. Et Maîmonide a pu continuer à vivre tranquillement dans un autre pays musulman.

23 juillet 2010 à 18:29  
Anonymous Anonyme said...

Eh, non pas seulement aux juifs,il n'empêche que les seules périodes heureuses ont été Cordoue et encore il faut nuancer et Bagdad. Quant à la condition de dhimmi ce n'était pas l'océan de bonheur que vous vous plaisez à décrire. Toute vote analyse sur l'attitude des rabbins est une pure invention. Lisez, encore un livre à lire, Poliakov.

23 juillet 2010 à 19:19  
Blogger Djazaïri said...

La condition de dhimmi doit être contextualisée. Pour l'époque, elle était un progrès pour les Juifs et pour les Chrétiens qui s'écartaient du dogme en vigueur dans l'empire byzantin. Je vous laisse l'expression "océan de bonheur", elle vous appartient.
Ce que j'écris sur l'attitude des rabbins est parfaitement conforme à la réalité historique.
Pour l'attitude des rabbins, voir les aventures d'Anan ben David arrêté et condamné à mort par les autorités califales parce qu'il indisposait le rabbinat.

23 juillet 2010 à 21:24  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette