mercredi, février 10, 2010

Bookmark and Share

Le tarif pour une passe avec Elie Wiesel

Je vous avais parlé dans un post antérieur de l'étrange copinage entre Elie Wiesel, improbable prix Nobel de la paix, et la congrégation évangéliste de John Hagee, à la fois ultrasioniste et profondément antisémite. Ce copinage, auquel participait M. Michael Oren, ambassadeur de la voyoucratie sioniste à Washington, était cependant tarifé. 
On connaît maintenant le tarif demandé par le saltimbanque Elie Wiesel pour faire la pute:

Wiesel a empoché 500 000 dollars pour son discours devant la congrégation de Hagee, un révisionniste de l'holocauste
par Max Blumenthal, Mondoweiss (USA) 9 février 2010 traduit de l'anglais par Djazaïri

Pendant la conférence de J Street, j'avais critiqué Elie Wiesel pour avoir prononcé un discours devant la congrégation du pasteur John Hagee, homophobe et révisionniste de l'holocauste, dont les prophéties conspirationistes sont si extrêmes que John McCain avait fini par refuser le soutien que lui apportait le prédicateur. Aujourd'hui, un peu plus de trois mois après, nous savons pourquoi Wiesel a salué Hagee en l'appelant "cher pasteur".

Pour avoir prononcé un seul discours devant la congrégation d'Hagee, Wiesel a reçu un chèque de 500 000 dollars pour sa fondation, selon Marita Styrsky, l'épouse de Victor Styrsky, le directeur régional pour Israël et l'Orient de Christians United for Israel (Christians United est la branche de lobbying d'Hagee). Donc Wiesel a eu son argent et Hagee a eu sa photo avec un prix Nobel survivant de l'holocauste. Tout le monde était content.

Depuis ses éloges pour Hagee, Wiesel en est venu à condamner le rapport Goldstone en tant que "crime contre le peuple juif." Cette déclaration spectaculaire de Wiesel a amené Richard Silverstein à demander, "Quel est le dernier événement de l'histoire mondiale que vous vous souvenez d'avoir qualifié de "crime contre le peuple juif?" la réponse est assez évidente.

Libellés : , , , , ,

posted by FB at 4:39 PM

30 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Une fois de plus vous bavez sur Elie Wiesel Mais là encore vous montrez votre mauvaise foi. Votre présentation laisse entendre que M.Wiesel a empoché l'argent pour lui-même, alors que dans le texte on lit que l'argent était destiné à la fondation de M. Wiesel, sans doute une fondation philanthropique. Il serait honnête que vous le précisiez mais vous êtes tellement empressé de dire du mal des Juifs même de ceux qui ont connu dans leur enfance l'enfer des camps. Vous êtes donc bien proche de Faurisson et de tous les négationnistes même si vous vous en défendez. Mais ne prenez pas vos lecteurs pour des imbéciles ou pour des crétins comme vous les traitez dès qu'ils disent quelque chose qui ne convient pas à votre doxa raciste, antisioniste et antisémite.

10 février 2010 à 17:44  
Blogger FB said...

Vous êtes presque drôle. A vous lire, je suis supposé m'être trouvé dans l'auditoire antisémite venu entendre M. Wiesel faire la pute pour 500 000 dollars. Pour sa fondation "philanthropique" bien entendu. Sûr qu'il devait se refaire vu qu'il avait misé tout le pognon de sa fondation chez Madoff, un autre philanthrope.

10 février 2010 à 17:56  
Anonymous Anonyme said...

Wiesel est un sioniste comme Kouchner ,sarko etc...
Il ont prouvé à plusieurs reprises leurs soutiens à Israel après les massacres au liban et à Gaza alors si Wiesel est un pourri , il n'y a rien d'étonnant.

10 février 2010 à 19:01  
Anonymous Anonyme said...

Je ne sais pas si je suis drôle mais vous êtes vraiment lamentable. Vous répétez votre expression de faire la pute. Et quant aux actions philanthropiques de Elie Wiesel vous les comparez aussi sec à Madoff, l'escroc bien connu. Maintenant il ne vous suffit plus de baver sur M. Wiesel vous le traitez pratiquement d'escroc. Mais pour vous on peut légitimement se demander, compte-tenu du temps que vous passez à insulter le peuple juif baptisé de sioniste, qui vous paie pour toutes vos recherches et traductions? A mon avis on a des chances de trouver du côté des organisations islamistes, je dis islamistes et non musulmanes.

10 février 2010 à 19:47  
Blogger Djazaïri said...

Pour paraphraser le titre d'un livre de Graham Greene, le fond du problème est la camaraderie de M. Wiesel avec des antisémites notoires qui ont cependant le mérite d'être également des prosionistes.
Si quelqu'un fait injure au "peuple" juif, c'est M. Wiesel. Et la question qu'on peut se poser est pourquoi M. Wiesel avait-il confié presque tous les avoirs de sa fondation pseudo-philanthropique à Madoff?
Tous les Juifs ne sont pas sionistes, heureusement. Le sionisme a mis du temps pour s'implanter véritablement dans les communautés juives. Il faudra certainement un peu de temps aussi pour que la grande majorité rejette enfin cette idéologie perverse.

10 février 2010 à 19:59  
Anonymous Anonyme said...

Peut-être, pour avoir moins mal, peut-on penser que M. Wiesel est devenu malade mental.

Lou

10 février 2010 à 21:16  
Blogger LE GAY SAVOIR said...

@Wiezel est une pute notable, mais les derniers tarifs dont j'avais entendu parler étaient de 150000 francs français de l'époque pour une intervention..;Une belle crapule à l'image de son sionisme.
http://legaysavoir.blogspot.com/

11 février 2010 à 00:33  
Anonymous Anonyme said...

Vous avez le temps de sélectionner et de traduire des articles antisionistes de la presse anglosaxonne. Mais en plus vous regardez la télé pour défendre la burka . On se demande qui vous paie car vous semblez bien ête salarié à plein temps, sans doute d'organisations islamistes.Je rappelle que vous êtes un admirateur d'ahmanidejab.Quant à la camaraderie supposée d'E.Wiesel avec des antisémites notoires, c'est un mensonge. Il cotoie des évangélistes américains qui ne sont pas antisionistes mais qui sont de fermes soutiens d'Israël. Ils croient que le retour des Juifs sur leur terre ancestrale est la condition dela parousie du Christ, c'est d'ailleurs ce que croyait les anglais et c'est l'une des raisons historique de la déclaration Blafour. Mais si Wiesel a des amis antisémites que dire du parrain (Le Pen) du dernier enfant de Dieudonné!

11 février 2010 à 07:28  
Blogger Djazaïri said...

Soit vous ne savez pas lire, soit vous ne vivez pas en France. Sinon vous sauriez que France Inter est une radio, pas une télévision. Dites nous en un peu plus sur les amis antisémites d'Elie Wiesel; apparemment ce sont aussi vos amis.
Et votre passage sur la burqa, parfaitement gratuit simplement pour discréditer l'auteur de ce blog. Vraiment une pratique minable, digne d'Elie Wiesel.
Bon, vous avez le droit de préférer les perruques:
http://www.uejf.org/tohubohu/archives/numero5/dossier/loubavitch.html

11 février 2010 à 08:24  
Anonymous Anonyme said...

La perruque que portent certaines femmes des milieux hassidiques n'a rien à voir avec la burka. La perruque ne cache en rien le visage et certaines d'entre elles sont très seyantes.Mon passage sur la burka n'est en rien déplacé sur votre site, vous qui êtes un partisan d'Ahmanidejab, le boucher de Téhéran

11 février 2010 à 14:37  
Blogger Djazaïri said...

Ah oui. Je remets donc le lien:
http://www.uejf.org/tohubohu/archives/numero5/dossier/loubavitch.html

11 février 2010 à 14:55  
Anonymous Maurice said...

bonjour,
Cela ne m'etonnerais pas que Elie Wiesel ait un portrait d'Hitler accroché dans son bureau

12 février 2010 à 17:19  
Anonymous Anonyme said...

J'ai été sur le site que vous citez et je maintiens: la perruque n'a rien à voir avec la burka,la perruque ne cache pas le visage, ce qui n'est pas le cas de la burka. Apprenez à lire vous-même, vous dont je maintiens que vous êtes admirateur du boucher de Téhéran. Encore deux manifestants pendus à Téhéran.

14 février 2010 à 13:09  
Blogger FB said...

Ce qui est amusant, c'est que je n'ai jamais parlé de burka mais du foulard porté par cette militante du NPA. Foulard qui ne cache pas son visage que je sache (pas plus que votre kippa).
Mais dites-moi, pourquoi vos copines portent-elles une perruque (hypothèses: elles sont chauves, elles ont la teigne, leurs maris n'aiment pas leurs véritables cheveux, elles n'aiment pas leurs véritables cheveux). Oui, dites-moi quel raisonnement tortueux amène des femmes à s'obliger (ou à être obligées?) de porter une perruque?

14 février 2010 à 13:54  
Anonymous Anonyme said...

Ce qu'on voit c'est que prendre une femme portant le foulard qui est un signe religieux ostentatoire fait débat au sein du NPA. Cela dit puisque vous vous intéressez à la perruque en vous demandant quel raisonnement tortueux amène des femmes à porter une perruque, une fois de plus dès qu'il s'agit des juifs ou du judaïsme vous ne pouvez vous empêcher de lancer des injures ou des lazzis. Les femmes juives mariées ont depuis toujours l'obligation religieuse de ne montrer leurs cheveux qu'à leur mari. Si vous le voulez vous pouvez consulter le commentaire de Rachi, traduit en français, qui est le plus grand commentateur de la bible et du talumd au sujet d la femme accusée d'adultère. Rachi vivait au 11ème siècle.Les femmes sépharades se couvrent en général d'un fichu. les femmes askenazes ont l'habitude de porter une perruque. A noter que la perruque n'est d'aucune façon un signe religieux ostentatoire, car on ne voit pas de différence entre la perruque et de vrais cheveux. D'autre part l'interdiction de montrer ses cheveux ne concerne que le femmes mariées et donc ni les jeunes filles, ni les veuves ou les divorcées, alors que toute femme, même une touriste étrangère est astreinte à se couvrir la tête dans votre beau pays si démocrate qu'est l'Iran.

15 février 2010 à 20:14  
Blogger Djazaïri said...

Elle est donc obligée de la mettre sa perruque. Elle n'est pas ostentatoire si elle a eu les moyens de s'en acheter une de bonne qualité. Faut vraiment être tordu pour avoir eu cette idée de perruque: un substitut du foulard acceptable par les goyim.
Ce que vous appelez fichu, je l'appelle foulard.

15 février 2010 à 20:45  
Anonymous Anonyme said...

Il ne fallait pas être tordu mais seulement vouloir respecter une injonction traditionnelle sans défigurer la femme. par contre la burka ne fait que protéger la femme , si je vous comprends bien. Vous avez beau faire et dire, les lecteurs auront compris que vous êtes un militant islamiste, partisan de cacher la figure ds femmes,de l'Iran qui déchaîne la terreur, des kamikazes de tout bord.

16 février 2010 à 13:00  
Blogger Djazaïri said...

Dans le mille! On medit d'ailleurs souvent que je ressemble à Ben Laden: deux yeux, deux oreillers, un nez. La ressemblance est proprement stupéfiante.
Par rapport à la perruque, j'ai une suggestion à faire: il faut étendre le principe aux autres parties du corps. Des seins en silicone dispenseront du chemisier, un faux sexe en plastique (avec ou sans perruque) pour le sexe, un popotin en inox peint pour le derrière.
La terreur, ce sont les sionistes qui la provoquent partout où ils sévissent.

16 février 2010 à 13:55  
Anonymous Anonyme said...

La vérité c'est qu'en vous qualifiant d'islamiste, ce qui n'est que la stricte vérité, j'ai tapé dans le mille.Tous vos rares lecteurs en sont d'accord. cela dit, par rapport à vos inepties haineuses qui ne sont inspirées que par la jalousie, je préfère écouter le journal de ce matin de france-culture et l'intervention de B.H.L. ou lire l'édition du Monde d'hier sur le même personnage qui a écrit de nombreux ouvrages dont on peut discuter mais qui sont autre chose que vos crachats haineux. D'autre part ce même personnage a montré son courage au Rwanda, au Darfour, en Bosnie, en Tchétchénie alors que vous vous contentez d'éructer sans risque à partir de Vénissieux.

16 février 2010 à 16:14  
Blogger Djazaïri said...

BHL est un fripon du même genre que M. Wiesel: un va-t-en-guerre compulsif quand on en vient aux intérêtes de Sion. Tout le monde sait la valeur du témoignage de M. BHL sur la guerre en Géorgie. Il parait qu'il s'est appuyé dans un de ses derniers livres sur les travaux d'un certain Botul, un philosophe imaginaire.
Il n'y a que les journalistes pour s'intéresser aux écrits de M. Henri-Lévy. Ils sont d'ailleurs obligés de l'inviter et certainement pas en raison de l'importance des écrits de ce philosophe de salon.
Il a pas une perruque au fait?

16 février 2010 à 16:23  
Anonymous Anonyme said...

Les journalistes, dîtes-vous, sont obligés d'inviter BHL mais pas vous. pour une raison simple, c'est qu'à part vos injures vous n'êtes capable de rien pondre qui attirerait leur intérêt.Quant à l'affaire Botul BHL n'est pas le premier à se faire avoir par un canular.Quant à ses témoignages sur la Géorgie, vous vous gardez bien souvent sous le paravent: tout le monde le sait. ce qui est sûr c'est que tout le monde sait c'est que tranquillement vous vous planquez à Venissieux pour défendre vos soit-disant idées au lieu de prendre un risque quelconque en allant sur le terrain, en Palestine, ou en Algérie.

16 février 2010 à 20:18  
Blogger Djazaïri said...

Le canular était connu sauf de BHL qui en tant que "philosophe" aurait dû en avoir vent. D'autant qu'il s'agissait d'un canular connu. Ce n'est effectivement ni le premier ni sans doute le dernier fripon à se faire avoir.
Quant aux risques qu'il a couru...
La veille de son passage sur France Culture, le présentateur d'une émission philosophique sur la même station se lamentait du fossé grandissant entre la philosophie universitaire et celle qu'incarne BHL qui a la faveur de la presse. Je n'avais pas compris qu'il s'agissait d'une forme de protestation de journalistes qui allaient recevoir de gré ou de force le philosophe à la chemisette.
Quant aux risques qu'il a couru...
Par ailleurs, M. le BHLien, je n'ai aucun compte à vous rendre. Si ce blog vous dérange, eh bien passez votre chemin, je ne vous retiens pas.

16 février 2010 à 20:34  
Anonymous Anonyme said...

Ce blog ne me dérange pas, nous sommes dans un pays démocratie où toutes les opinions peuvent s'exprimer dans le cadre des lois de la république ce qui n'est pas le cas de votre cher pays d'Ahmanidejab. Mais pour vous toutes les informations qui nous parviennent de multiples sources ne sont que fournies par des organes de presse à la solde des Us et des sionistes.Comme dit le proverbe seuls ne voient pas ceux qui ne veulent pas voir. mais nous en avons l'habitude. Déjà au temps du stalinisme pour nombre de militants c'était le paradis.Et tant pis si mes remarques vous déplaisent. Mais je lutterai partout où je le pourrai contre le mensonge et pour la vérité.

16 février 2010 à 22:59  
Blogger Djazaïri said...

Justement, si vous étiez un lecteur un peu attentif, vous auriez constaté que la plupart des sources auxquelles je me réfère sont de type "grand public" et non des sources obscures.
Je me permets seulement d'attirer l'attention du lecteur sur elles en les traduisant si besoin.
Comme vous dites, il y a liberté d'expression dans le "cadre des lois de la république", donc pas sur tout. C'est le cas en Iran également. L'Iran n'est pas ce qu'on pourrait appelet une démocratie avancée, c'est cependant un Etat démocratique par bien des aspects. Plus démocratique que l'Algérie, l'Egypte ou encore l'Arabie séoudite. Quand on observe ses institutions, on sent bien le potentiel d'évolution qu'elles recèlent vers une plus grande démocratisation à condition que les puissances occidentales cessent de s'ingérer dans ses affaires et de menacer de guerre ce pays qui n'en a agressé aucun autre (ce n'est pas ce pays qui occupe l'Irak, l'Afghanistan, la Palestine ou le Golan).
Par ailleurs la démocratie, ce n'est pas que la liberté d'expression, c'est aussi l'accès à l'éducation, au logement et aux soins. Droits qui ne sont plus reconnus aux Etats Unis et sont sur la sellette en France. D'une manière générale, la liberté n'est pas un état de choses acquis une fois pour toutes ainsi qu'en témoignent diverses atteintes comme on en vit actuellement en France: loi Gayssot, loi sur les signes religieux "ostentatoires". Quelqu'un remarquait que la loi française sur l'interdiction du port du pantalon par les femmes n'avait pas été abolie. Plaidons donc pour sa remise en application.
Rappelons encore, c'est utile pour ceux qui nient l'historicité des faits politiques, que le droit de vote des femmes n'a été acquis en France qu'à la fin de la seconde guerre mondiale.

17 février 2010 à 12:35  
Anonymous Anonyme said...

De façon générale vos sources grand public sont bien souvent des articles farouchement partisans et qui ne prouvent rien.
Les sources qui parlent de la répression dans votre chère république des mollahs ne sont pas obscures, elles sont accessibles à tous sauf à ceux qui ne veulent pas voir et qui utilisent des arguments byzantins pour vanter cet horrible régime qui vaut bien par exemple le régime militaire de Birmanie.

17 février 2010 à 16:53  
Anonymous Anonyme said...

Au fait, vous avez voulu comme à votre habitude donner une petite leçon en disant que ce que j'appelle fichu vous l'appelez foulard. Allez dans le dictionnaire, monsieur le prof: un fichu est un foulard en pointe qui couvre le cou, la gorge et les épaules.

17 février 2010 à 16:56  
Blogger Djazaïri said...

Relisez vous: vous reconnaissez vous-même qu'un fichu est un foulard...

17 février 2010 à 16:59  
Blogger Djazaïri said...

Mes sources n'ont rien de mystérieux. Tous les lecteurs peuvent y accéder puisque je les mets toujours en lien. Parmi elles; The Herald, The Times, The Guardian (Grande Bretagne), Yediot, Haarets, Jerusalem Post (entité sioniste), The New York Times, Time, The Washington Post (USA), El Mundo, El Pais (Espagne), Der Spiegel (Allemagne).
Que des sources farouchement partisanes comme vous dites. Il est vrai que pour les gens comme vous, si on n'est pas ultrasioniste, on est farouchement partisan.

17 février 2010 à 17:03  
Anonymous Anonyme said...

Dans vos sources vous sélectionnez soigneusement ce qui vous convient. Par exemple à propos de Haïti, vous qui avez pointé le départ des équipes médicales israéliennes en disant de plus que leur intervention n'était que de la hasbara, propagande, pourquoi ne notez-vous pas que le maguen david hadom (la croix-rouge israélienne) est actuellement à Haïti pour former des secouristes?

17 février 2010 à 22:15  
Blogger Djazaïri said...

Vous me l'apprenez. De toutes façons, tout ça se fait aux frais du contribuable américain, alors pourquoi pas?
Par ailleurs, je plais les Haïtiens de voir des agents sionistes s'implanter dans leur pays où ils se livreront à leurs activités habituelles.

17 février 2010 à 22:50  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette