lundi, avril 11, 2011

Bookmark and Share

Libye: après les prétendus mercenaires Africains, les mercenaires Algériens

Les prétendus insurgés Libyens, en fin de compte des agents de la CIA et de leurs propres intérêts viennent d'affirmer que le gouvernement de Mouammar Kadhafi employait des mercenaires Algériens et qu'ils en auraient tué trois et capturé une quinzaine d'autres.
Les prétendus insurgés ont recours de leur côté aux mercenaires Français ou Britanniques mis à disposition "gracieusement" par MM. Sarkozy et Cameron.
J'écris "gracieusement" parce que j'imagine qu'ils comptent se rembourser sur ce qu'il restera de la Libye après leurs déprédations.

Nos amis "rebelles" libyens nous avaient déjà fait le coup avec les mercenaires Africains, (on entend par là d'Afrique subsaharienne) qui se sont avérés être soit des travailleurs immigrés soit des Libyens, militaires ou civils, ayant le mauvais teint de peau aux yeux des rebelles téléguidés par Washington.

Human Rights Watch, qui n'a pas la réputation d'être indulgente envers les régimes arabes, surtout s'ils s'opposent au sionisme,  vient justement de réfuter la présence de mercenaires Africains pendant les affrontements qui se sont déroulés dans l'est libyen.
Peter Bouckaert, l'enquêteur de Human Rights Watch a déclaré que ce qu'il avait trouvé sur place [à Benghazi], c'étaient en fait 156 soldats originaires du sud de la Libye et non d'un autre pays africain. Après avoir discuté avec eux, il a constaté qu'ils étaient tous des Libyens noirs d'ascendance africaine [ce qui est la moindre des choses dans un pays africain comme la Libye, NdT]. Ces soldats ont depuis été relâchés par les contestataires.
Selon Bouckaert, le soutien des Libyens noirs du sud au régime de Kadhafi s'explique par le fait que Kadhafi a lutté contre la discrimination contre cette partie de la population dans la société libyenne.
On peut se demander pourquoi on accuse maintenant le gouvernement libyen de recruter des mercenaires en Algérie, un pays qui s'est opposé, plutôt mollement car nous ne sommes plus à l'époque où la voix de l'Algérie avait une quelconque portée dans le monde, à l'intervention militaire étrangère en Libye. L'idée des rebelles est qu'en réalité ces mercenaires, s'ils existent, seraient chargés par le gouvernement algérien d'épauler les troupes de M. Kadhafi. Ce que dément formellement Alger qui par contre se dédouane de toute responsabilité à propos de ceux qui se seraient rendus en Libye de leur propre chef.
On notera que, curieusement, un des principaux relais de cette accusation est la monarchie marocaine. Or la monarchie marocaine c'est une synthèse des intérêts de la France, des Etats Unis et du régime sioniste au Maghreb.

Mon avis est que si l'Algérie ne s'est opposée que trop mollement à la guerre impérialiste, elle risque par contre de payer un prix très élevé pour sa relative inaction. Et quand je dis l'Algérie, je ne pense pas au pouvoir de M. Bouteflika, mais à l'Algérie en tant que nation et Etat dans les frontières que nous lui connaissons.

Libellés : , , , ,

posted by Djazaïri at 7:34 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette