mercredi, mars 10, 2010

Bookmark and Share

Meurtre de Dubaï: agent du Mossad identifié en fuite

L'affaire de l'assassinat de Mahmoud al-Mabhouh n'en finit pas de connaître des rebondissements, dignes comme on le dit parfois de romans d'espionnage. Ces rebondissements ne sont cependant pas dûs au talent d'un romancier, mais à celui de la police de Dubaï et aux erreurs du Mossad qui a sous-estimé l'efficacité des forces de l'ordre de cet émirat.
Si l'aspect vrais-faux passeports du dossier est bien connu, une attention moindre a été accordée à la piste "financière" de l'enquête. En effet, la police de Dubaï a pu confirmer que 17 des tueurs sionistes ont effectué des règlements avec des cartes de crédit de type prépayé émises par la société américaine Payoneer. On peut lire, sous la plume de Daniel Rouach, journaliste dans une officine sioniste, que Payoneer, dont le siège se trouve à Newyork mais la Recherche développement [comprenez l'ingénierie en entourloupes et autres escroqueries] à Tel Aviv "se retrouve involontairement trempée jusqu'au cou dans l'affaire de Dubaï."
Ce que ne nous dit pas M. Rouach, c'est que Payoneer a été fondée par un certain Yuval Tal, ancien membres des forces spéciales de l'armée sioniste. Payoneer travaille avec deux banques, la Meta Bank de l'Illinois et une banque de Belize (ex Honduras britannique). Une banque du Delaware avait décidé d'interrompre sa collaboration avec Payonneer. Cette banque comme la Meta bank ont été ou sont confrontées à des démêlés avec la justice dont la teneur est inconnue.
A ce jour, en dehors des hauts dirigeants du Mossad, Yuval Tal est la seule personne impliquée dans l'opération d'assassinat dont on est certain à 100 % de l'identité. Ce n'est donc pas un hasard s'il a pris la poudre d'escampette, fuyant le territoire des USA, sans doute pour rejoindre le paradis des délinquants.
Car non, aucun policier du FBI n'est venu l'arrêter pour interrogatoire. Et non, aucun commando palestinien muni de vrais faux passeports britanniques, français, irlandais ou australien n'est venu l'assassiner à New York. (où alors le Mossad a procédé à la liquidation de son agent financier).


Un New Yorkais lié au meurtre de Dubaï disparaît
par LORENA MONGELLI
New York Post, 10 mars 2010 traduit de l'anglais par Djazaïri

Le mystère sur la connexion newyorkaise avec l'assassinat d'un chef terroriste du Moyen Orient s'est épaissi hier avec la disparition du fondateur d'une société de cartes de crédit impliquée dans le complot.
Les employés de Payoneer Inc., la société de Yuval Tal, ont indiqué qu'il n'était pas au siège de l'entreprise au centre ville, et des voisins de Tal à Brooklyn ont affirmé qu'il avait quitté le pays.
Payonner, fondée par Tal en 2005, a été identifiée comme étant la société qui a fourni des cartes de crédit qui ont fini entre les mains des tueurs présumés du commandant du hamas Mahmoud al-Mabhouh à Dubaï.

Tal est un ancien membre des forces spéciales israéliennes et est venu au centre de l'attention depuis que la police de Dubaï a accusé Payoneer d'avoir émis au moins 17 cartes de crédit au commando qui a commis l'assassinat du 19 janvier.
Au siège de Payoneer au 1841 Broadway, les salariés ont dit que Tal "n'était pas là aujourd'hui" et personne d'autre n'a pu s'exprimer au nom de l'entreprise.

Tal est enregistré comme propriétaire d'un immeuble d'habitation à Berjkeley Square dans Park Slope.

Libellés : , , , , ,

posted by Djazaïri at 9:32 PM

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Ce genre d'infos est à prendre avec beaucoup de septicisme.
La racaille sioniste diffuse de fausses infos pour crier par la suite au mensonge et par là-même discréditer ceux qui vont dire "ah! vous voyez il a pris la fuite en Israel etc...".

12 mars 2010 à 19:21  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette