jeudi, février 18, 2010

Bookmark and Share

Synthèse d'un important discours du secrétaire général du Hezbollah libanais

Le compte à rebours pour la fin de l'entité sioniste a commencé en 1948. Et j'ajoute à l'intention de nos amis sionistes: chose promise, chose due!

Discours stratégique et déroute israélienne
CIREPAL (Centre d’Information sur la Résistance en Palestine)
18 février 2010
C’est au terme de la semaine consacrée à honorer la mémoire des martyrs de la révolution islamique au Liban, les martyrs du Hezbollah et notamment ses trois dirigeants, Sheikh Ragheb Harb, Sayyid Abbas al-Moussawi et le dirigeant combattant Imad Moughnieh, que Sayyid Hassan Nasrullah, secrétaire général du Hezbollah, a prononcé un discours historique devant une foule toujours aussi fidèle et enthousiaste, annonçant la nouvelle stratégie de la résistance.
Analystes politiques et stratèges militaires, de tous bords, reconnaissent qu’une nouvelle phase du conflit opposant la nation arabo-musulmane à l’entité coloniale sioniste est désormais en cours : celle de la riposte au coup pour coup, celle de la capacité de la résistance islamique à riposter aussi durement que l’ennemi israélien. Sayyid Nasrullah n’a pas hésité à confirmer ce que les responsables israéliens disent depuis la fin de la guerre de juillet 2006 : oui, nous nous armons, oui, nos nouvelles armes sophistiquées peuvent atteindre toute la Palestine occupée. Mais au-delà de cette confirmation, le chef de la résistance arabe a annoncé que le Hizbullah était en mesure de riposter au coup pour coup : « Si vous attaquez l’aéroport du martyr Rafiq al-Hariri à Beyrouth, nous attaquerons l’aéroport Ben Gourion à Tel Aviv, si vous attaquez nos centrales électriques, nous attaquerons vos centrales électriques, si vous attaquez nos usines, nous attaquerons vos usines », tout en faisant remarquer que si la population au Liban était habituée à vivre sans électricité, les israéliens ne le sont pas.
Pour la première fois depuis l’occupation et la colonisation de la Palestine, il y a 62 ans, un dirigeant arabe, et quel dirigeant ! remet Israël à sa place, non pas en lançant de vagues « menaces », comme le faisaient auparavant des chefs enthousiastes mais impuissants, mais en promettant, comme le promettent toujours les « hommes de Dieu », les combattants du Hezbollah et leur dirigeant, que toute attaque israélienne sera immédiatement suivie d’une attaque de même niveau. Il ne s’agit pas, comme l’a rappelé Sayyid Nasrullah, d’occasionner des trous dans quelques maisons de Tel Aviv, si c’est à cela que les dirigeants israéliens pensent, non, il s’agit de bombarder plusieurs immeubles de Tel Aviv si un seul immeuble de la banlieue sud de Beyrouth est bombardé. Pour faire encore plus comprendre les choses et assurer que ses paroles ne sont pas gratuites, il a précisé l’importance stratégique pour les Israéliens de toute la zone située au sud de Haïfa, autour de Tel Aviv : c’est là où se trouvent la majeure partie de la population israélienne, des agglomérations industrielles, les principales centrales électriques, les sièges de plusieurs centres vitaux pour la colonie sioniste : militaires, administratifs et de recherches stratégiques.
Ce discours historique et stratégique n’a pas été diffusé sur les chaînes israéliennes, la censure militaire d’un pays jugé démocratique par la « communauté internationale », ayant sévèrement agi. Seuls quelques passages du discours ont été diffusés, mais ce qui est encore plus significatif, est le silence des dirigeants israéliens. Même Lieberman, toujours prêt à bavarder, n’a pas bronché. Car ce que le dirigeant de la résistance leur a annoncé, sans détours, c’est que le Hezbollah est armé de telle manière qu’il peut riposter à toute attaque, et nul ne l’en empêchera. Il ripostera aussi loin et aussi durement à toute attaque sioniste. Il est évident que ni les dirigeants sionistes, ni leurs alliés, ne s’attendaient à un tel discours. Concernant son armement, le Hizbullah leur a fait comprendre plusieurs choses : d’abord, le Liban n’avait besoin de personne pour s’armer, la résistance a et aura ce qu’il faut (et si cela ne leur plaît pas, qu’ils boivent la mer, a-t-il ajouté). Ceci en réponse aux Etats-Unis et à la France et tous les Etats qui promettent d’équiper l’armée libanaise, dans un souci de conflit interne. Depuis des mois, les responsables militaires américains font la navette et des discours, promettant d’équiper l’armée libanaise, mais de manière à maintenir la supériorité militaire aérienne, terrestre et maritime, favorable à la colonie sioniste. Donc, le Liban n’a pas besoin de tous ces Etats qui marchandent la sécurité d’un pays. Grâce à la résistance islamique qui a su s’armer, ce marchandage n’a plus de raison d’être. Ils vendront ce qu’ils veulent à l’armée libanaise, d’autres armes sont là pour protéger le pays.
Sayyid Hassan Nasrullah a également fait comprendre aux parties libanaises internes que ni l’ONU, ni la communauté internationale, ni les Etats-Unis, ni la France « amie » du Liban, ne le protègeront contre les attaques israéliennes. C’est sur ses propres forces qu’il faut compter, comme pour la guerre de libération du Liban, de 1982 jusqu’à la libération. Il a expliqué que la communauté internationale ne respecte que le puissant : Israël n’a jamais appliqué une résolution de l’ONU ou du conseil de Sécurité, ni en Palestine, ni dans aucun pays arabe. C’est pourquoi il faut acquérir cette puissance, et c’est ce que le Hezbollah a fait. Dorénavant, avant toute attaque, il faudra réfléchir mille fois, et non une seule. A ce propos, le dirigeant de la résistance islamique a expliqué pourquoi les sionistes sont actuellement dans une impasse : ils ne peuvent faire la guerre alors qu’ils veulent la faire. Depuis leur défaite en 2006 (Liban) et 2009 (Gaza), ils réfléchissent à une guerre qu’ils veulent victorieuse, rapide et décisive. Il est évident que plus le temps passe, moins ils pourront la mener, car les résistants, palestiniens et libanais, et même la Syrie et l’Iran, profitent de ces moments de déroute israélienne, pour s’armer, s’équiper, réfléchir sur de nouvelles stratégies, récupérer des renseignements sur le front intérieur, bref, les résistants se préparent.
Le dirigeant de la résistance islamique a fait également remarquer aux Libanais que la stratégie militaire du Liban devait être unique, puisque les Libanais ne cessent d’évoquer qu’ils sont uniques : puisque vous l’êtes, puisque vous ne cessez de le clamer, adoptez donc cette nouvelle stratégie de défense, unique dans le monde : l’alliance entre la résistance, l’armée et le peuple résistant. Car, sur le plan intérieur, quelques personnalités politiques réclament encore la démilitarisation du Hezbollah, jugeant même que tant que le parti de la résistance existe, Israël prendra le prétexte d’attaquer le Liban. N’ayant pas encore tiré les leçons de l’histoire, en retard d’un demi-siècle et de deux guerres, ces voix discordantes représenteront, si elles maintiennent leur discours, un appel à l’agression israélienne, comme l’a expliqué Sayyid Hassan Nasrullah. Et dans une telle situation, elles vont inexorablement à leur perte.
Ce discours historique du chef de la résistance, non seulement libanaise, mais arabe et musulmane, contre l’ennemi sioniste, aura certainement un impact décisif sur toute décision américano-sioniste dans la région. Alors que les dirigeants sionistes ne cessent, depuis la fin de la guerre contre la bande de Gaza, de menacer haut et fort toutes les résistances et les pays qui refusent leur diktat, les voilà servis : ils ont déjà reçu la réponse du ministre syrien des affaires étrangères, qui a remis Lieberman à sa place, le traitant en plus de voyou, et ils reçoivent aujourd’hui la réponse du Hezbollah. Vous voulez la guerre ? Osez donc la faire. Vous voulez attaquer et détruire ? Osez donc ! Nous sommes prêts, « le martyr Imad Mughnieh vous a préparé des dizaines de milliers de combattants prêts pour le martyre ». Nous vous attendons, dans les vallées, les montagnes, les villages, les ruelles et les maisons. Et en plus, nous avons les moyens et nous riposterons de la même manière.
Tant il est vrai que le discours de Sayyid Nasrullah a inauguré une nouvelle étape dans la lutte de libération de la Palestine, il est encore plus vrai que les sionistes sont en pleine déconfiture, notamment avec l’assassinat du responsable des Brigades Sheikh Izzidine al-Qassam, à Dubaï. A présent, c’est le Mossad lui-même, considéré comme la fine fleur des renseignements dans le monde, qui se retrouve coincé et remis en cause, même par les Israéliens. Au premier abord, son opération semblait réussie : il réussit à faire entrer neuf agents dans un pays arabe et assassine en quelques minutes le martyr Mabhouh, avant de quitter le pays dans l’heure qui suit. Mais Dubaï, pays allié des Etats-Unis et qui se trouve dans le camp de la normalisation avec Israël, ne peut accepter ce défi. Ses caméras réussissent à désigner les coupables, entrés dans le pays avec des passeports falsifiés, passeports entre autres européens. Il est vrai que les puissances alliées des Israéliens ne réagissent pas à l’assassinat lui-même, au contraire, si l’opération n’avait laissé aucune trace, ils l’auraient bénie, mais le Mossad a laissé de lourdes traces, mondialement découvertes. Colère apparente ou véritable des chancelleries européennes ? La Grande-Bretagne et la France devront réagir à cet acte de banditisme international, ce qui pose le problème du trafic de passeports par le Mossad, présent dans toutes les capitales et villes européennes, et même dans les aéroports. Mais aussi trafic de passeports falsifiés d’Israéliens eux-mêmes. Le Mossad agit-il contre ses propres citoyens ? Le Mossad et son dirigeant, présenté cependant une semaine auparavant, comme un des meilleurs chefs de ce service, semblent avoir perdu la main. Ce qui est certain, c’est que l’assassinat du martyr Mabhouh commence, avant même la riposte promise du Hamas, par avoir de lourdes conséquences sur l’Etat colonial, qui n’a pas encore entièrement résorbé l’affaire du rapport Goldstone.
Il va sans dire que les promesses de venger les martyrs, le martyr Imad Mughnieh (Hezbollah) et le martyr Mabhoud (Hamas) ne vont certainement pas laisser les dirigeants sionistes dormir tranquilles. Eux qui déjà se plaignaient de mal dormir parce que les Palestiniens augmentent en nombre tous les jours (déclaration de leur dirigeante Golda Meier), les voilà qui devront prendre toutes les précautions avant de circuler, dans et hors de la colonie. Sayyid Nasrullah le leur a rappelé : nous ne sommes pas pressés, nous prendons notre temps, notre vengeance sera à la mesure du dirigeant martyr (c’est-à-dire immense). Il a ajouté : Nous avions eu, ces deux dernières années, de nombreuses possibilités de frapper des petites cibles, mais nous choisissons nos cibles et nous dirons : voici la riposte du Hezbollah à l’assassinat de notre dirigeant martyr. Nous choisirons le lieu, le moment et la cible.. Et s’adressant à ceux qui le questionnent ou qui pensent que la riposte est incertaine, il a répondu : que personne ne fasse pression sur nous, que personne ne fasse de la surenchère ! Notre ennemi est inquiet, laissez-le s’inquiéter, tous les jours, en tout lieu et pour toute cible.. Et aujourd’hui, pour la commémoration de l’assassinat de Hajj Imad, je le dis : « nous voulons une cible de la taille de Imad Mughnieh, non pas par vengeance, mais pour protéger nos dirigeants, nos cadres et toute la cause qu’a défendue Ima Mughnieh. »
Quand donc les Israéliens comprendront que ce pays, la Palestine, ne pourra jamais être pour eux un lieu de sécurité ? Tant que cette colonie existe, ceux qui y vivent en colons sont menacés par la résistance, de plus en plus puissante et capable.
 Transmis par CIREPAL

Libellés : , ,

posted by Djazaïri at 12:22 PM

42 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Et tu y crois à ces fanfaronnades ridicules d'un gros fanatiques obèse qui risque de se prendre sur la gueule comme il n'a jamais vu, car la prochaine, il n'y aura plus de retenue de la part de l'armée israélienne qui est autrement outillée et entrainée qu'en 2006

18 février 2010 à 14:09  
Blogger Djazaïri said...

Comme si l'armée sioniste savait ce qu'est la retenue! Comme tu ne l'ignores pas, à la prochaine agression des gangsters sionistes, Tel Aviv sera ciblée (et touchée). Ce qui pimentera un peu plus la vie des fêtards noctambules de cette vile qui pour le coup ne dormira plus.

18 février 2010 à 14:18  
Anonymous Anonyme said...

Matamore a encore parlé,il ne dit pas qu'il a caché ses missiles dans les écoles ou chez les civils qui encore une fois seront ses victimes alors que lui sera à Damas ou à Téhéran bien planqué chez les fascislamistes.Israël s'est retenu au Liban et à Gaza les 2 drnières fois mais la prochaine fois attendez vous à être définitivement mis hors course......

18 février 2010 à 16:48  
Blogger Djazaïri said...

Les sionistes aiment bombarder écoles et quartiers d'habitation. Ils trouvent ensuite des justtifications. Vos affirmations sont dénuées de fondement et appartiennent à votre propagande obscène. La preuve sur ce blog (cherchez bien).

18 février 2010 à 16:59  
Anonymous Anonyme said...

Et si on changeait les choses ? Israël fait le fanfaron, depuis 2006, il n'en peux plus, il veut tuer, tuer et tuer, mais il ne peut le faire, parce qu'en face, il a trouvé qui peut lui tenir. Vous aurez du mal à vous habituer à cette idée, sionistes à la noix, mais les choses ont changé... Il vaut mieux pour les Isräéliens qu'ils prennent les bateaux et les avions, et vite....

18 février 2010 à 20:48  
Anonymous Anonyme said...

On peut aussi lire en partie le dernier discours d'Hassan Nasrallah sur le site du grand soir :

http://www.legrandsoir.info/Sayed-Nasrallah-Israel-est-dans-l-impasse-ne-peut-ni-faire-la-guerre-ni-la-paix.html

Lou

18 février 2010 à 21:23  
Anonymous Anonyme said...

Israel est un pays raciste et Fasciste qui ne connait que la guerre et l'occupation et ne respectant aucun droit international .Sa raison d'etre c'est la guerre pour maintenir son peuple en permanence dans la peur de l'autre.

20 février 2010 à 11:27  
Anonymous Anonyme said...

Le compte à rebours pour l'entité sioniste a commencé en 1948 soit il y a 62 ans. Vous attendrez encore un peu.Celui qui écrit se présente: sa mère, née en roumanie est venue en france faire des études en 1920. A l'époque les étudiants roumains imposaient un numerus nullus aux étusiants juifs: pas un seul juif à l'université à bucarest. A Paris elle a rencontré mon père. Lui venait de la palestine ottomane.Au milieu du 19eme siècle son aïeul a quitté la russie pour étudier la kabbale à Safed. En 1881 ses grands parents onbt quitté la roumanie et ses pogroms et ont fondé le village de roch pina en face de safed. En 1901 mes grands parents ont créé le village de kfar tabor en face du mont tabor en galilée.En 2001 nous avons fêté la venue de mes grand parents il y a 120 ans: nous étions plus de 200. Quand je vois la vitalité de la société israélienne dans de nombreux domaines: scientifiques, techniques, économiques, artistiques je pense au ciniéma israélien, je crois bien que la fin du sionisme, ce n'est pas pour demain. Les villages deroch pina et de kfar tabor n'étaient que des pierres quand mes ancêtres les ont créés et aujourd'hui ce sont des villages merveilleux.La première fois que j'ai été à Kfar tabor,en 1955 mon oncle m'a montré un champ de pierre, il m'a dit: tu vois ce champ plein de pierres: ton pére et ton grand père ont commencé à les enlever: il en reste encore une infinité mais je ne me décourage pas.Que les jaloux, les envieux, les haineux en fassent de même. Ils ne manquent pas de ressource avec tout l'argent du pétrole. J'ajoute que mon père a été déporté et est mort pour la France.

20 février 2010 à 19:46  
Blogger Djazaïri said...

Les palestiniens ne vous ont pas appelés pour venir planter des choux chez eux et, surtout, pour déclarer qu'ils étaient étrangers chez eux. Les colons Français étaient eux aussi fiers de leurs "réalisations" et avaient fêté avec éclat le centenaire d'une colonisation qu'ils croyaient éternelle. Trente deux ans plus tard, ils faisaient leurs valises...
Si on peut souhaiter que les Juifs ne fassent pas leurs valises, ces derniers doivent satisfaire à certaines conditions: entre autres, reconnaître les droits des palestiniens sur leur patrie et restituer ce qu'ils leur on volé
Sinon, ils n'auront qu'à s'en prendre à eux-mêmes et à leurs dirigeants.

20 février 2010 à 20:01  
Anonymous Anonyme said...

Si Israel ne veut pas restituer les terres volées aux Palestiniens et retourner aux frontières de 1967 il faut qu'il se prépare à une guerre infini jusquà qu'il accèpte la paix et le respèct des etres humains sinon il court à sa perte.Les Américains ne seront pas toujours la pour les défendres , le monde changera.

20 février 2010 à 23:21  
Anonymous Anonyme said...

Ma famille n'est pas venue planter ses choux chez les palestiniens. En ce temps la Palestine n'existait pas, c'était une région qui constituait le sud du willayet de damas de l'empire turc.Nous n'avons rien volé, mais acheté des terres aux grand propriétaires arabes latifundiaires. Certainement il faut retourner aux frontières de 67 dans le cadre de négociations. Mais ne vous inquiétez pas il n'y a pas que les US aux côtés d'Israël. Cet état entretient d'excellentes relations avec l'Inde, la Chine,nombre de pays européens,le canada et plusieurs pays d'amérique du sud. Chavez lui n'est pas éternel. Ah ne pas oublier: Israël entretient d'excellentes relations économiques avec plusieurs pays arabes. Il paraît même que sous le boisseau l'Algérie importe des biens israéliens.Chalom et salam à tous.

21 février 2010 à 10:54  
Blogger Djazaïri said...

La Palestine existait et existe toujours: c'est la patrie dont vous avez expulsé les Palestiniens. Oui, vous avez acheté certaines terres, mais je me vois mal acheter une terre quelque part en France et proclamer que cet endroit n'est plus la France et y planter mon drapeau.
USA ou pas, Inde ou pas, les jours de l'entité sioniste sont comptés pour la bonne raison que les Palestiniens ne renonceront jamais à leur patrie.
Il n'y aura pas de "shalom" tant qu'ils ne seront pas réintégrés dans leurs droits.
Et l'Algérie n'importe rien de votre Etat voyou, sauf quand leur provenance a été maquillée par vos amis.

21 février 2010 à 11:04  
Anonymous Anonyme said...

La palestine n'existait pas avant que la société des nations n'en donne le mandat à la grande bretagne. Ignorantus, ignoranta, ignorantum. L'algérie importe bien des produits d'israël en particulier des médicaments génériques dont teva, société israélienne est le leader mondial.

21 février 2010 à 15:46  
Blogger annie said...

Mounadil, moi je ne discute pas avec eux; tu perds ton temps bien que cela fasse du bien de lire tes réponses.
La plupart d'entre eux sont indécrottables de bonne conscience et d'arrogance.
Ils creusent leurs tombes avec leurs tanks et leurs drones.

21 février 2010 à 17:18  
Blogger Djazaïri said...

@"La palestine n'existait pas avant que la société des nations n'en donne le mandat à la grande bretagne"
La SDN a donc donné mandat à la Grande Bretagne sur quelque chose qui n'existait pas. Je ne savais pas que les Britanniques étaient bêtes à ce point.
Derrière vos arguments, on ne fait que retrouver l'axiome sioniste: une terre sans peuple pour une terre sans peuple.
Et cette chose qui n'existe pas vous embête bien cependant.
Appelez-cette terre comme vous voudrez: Palestine, Judée Samarie etc, Eretz machin chose: cette terre est la patrie d'un peuple qui a été gravement lésé dans ses droits.
Et votre Etat Machin chose, il existait peut-être lui?
Il existe en ce moment mais plus pour bien longtemps car les Palestiniens ne l'accepteront jamais d'autant qu'en colonisant la Cisjordanie, vous avez rendue impossible la solution à deux Etats.

21 février 2010 à 17:30  
Anonymous Anonyme said...

Vraiment vous ne savez pas lire: la palestine n'existait pas en tant qu'état, son attribution à la grande bretagne faisait partie du démantèlement de l'empire ottoman. Après la guerre de 14 les anglo français ont fait de multiples promesses aux peuples, comme aux assyrochaldéens, aux kurdes, aux arabes, aux juifs.Je n'ai pas repris ce slogan d'une terre sans peuple à un peuple sans terre.On retrouve là votre mauvaise foi habituelle de prêter des idées à des adversaires politiques qu'ils n'ont jamais exprimées.Quant à notre état machinchose,(il n'y aura jamais de paix tant que le nom de l'adversaire vous écorchera la bouche) il a existé au temps de la bible, et pendant plusierus centaines d'années sous les hasmonéens. Référez- vous à Flavius Joseph.

21 février 2010 à 18:07  
Blogger Djazaïri said...

Je ne sais peut-être pas lire mais vous ne savez pas écrire car vous n'avez pas écrit que la Palestine n'existait pas en tant qu'Etat. Par ailleurs, peu importe si elle existait ou pas en tant qu'Etat, ce qui importe c'est qu'elle recelait une population indigène qui a été privée de son droit à l'autodétermination au profit de colons venus du Yiddishland et d'ailleurs.
Que votre Etat machinchose ait existé au temps de la Bible, je veux bien (combien de temps au fait?) mais la Bible n'a pas défini les statuts de la SDN, pas plus que la charte de l'ONU ou le droit international. Et puis les gens qui habitaient la Palestine au temps de la Bible n'avaient rien à voir avec vous; la plupart des Juifs actuels n'ont aucun lien de filiation avec la Palestine.
Si dire qu'un Juif Français et Français, qu'un Juif Suédois est Suédois, qu'ils ont les droits et devoirs de leurs pays respectifs c'est être antisémite, alors je suis antisémite.
Et puis votre Etat machinchose est manifestement illégal. Comme tous les délinquants, les sionistes devront rendre des comptes.
Vous n'avez pas cité le fameux slogan sioniste, mais c'est tout comme.

21 février 2010 à 18:44  
Anonymous Anonyme said...

Notre état machinchose comme vous dîtes a été créé par une résolution des nations unies. Vous ne pouvez pas à la fois critiquer israël de ne pas respecter les résolutions internationales et ne pas les reconnaître vous-même.C'est vrai : Israël est un pays illégitime aux yeux des islamofacistes dont vous êtes un représentant patenté et sans doute payé pour ce sale boulot.

24 février 2010 à 16:37  
Anonymous Anonyme said...

A propos des juifs citoyens de pays autres qu'Israël, encore une saloperie antisémite et raciste de votre part, mais on y est habitué. je signale à toutes fins utiles que j'étais pupille de la nation et que mon père est mort pour la France. Votre remarque sur la filiation des juifs actuels montre bien combien vous êtes un raciste impénitent. Etre juif n'est pas une race. D'ailleurs les races n'existent pas. Ignare que vous êtes je vous renvoie à la magnifique leçon de 1948 de Lévi-Strauss sur le racisme dans le cadre de l'Unesco. Ah. Lévi-Strauss encore un juif et sans doute comme tous les autres un sioniste.

24 février 2010 à 16:46  
Blogger Djazaïri said...

Ce n'est pas à moi, l'ignare comme vous l'écrivez, qu'il faut exposer la thèse de Levi-Strauss mais à vos congénères sioniste dont l'Etat est réservé aux seuls Juifs. Et comment sait-on que quelqu'un est Juif? On le sait parce que sa mère est juive. Il n'y a pas une notion raciale là dedans?
Des liens pour vous instruire:

http://mounadil.blogspot.com/2009/12/le-judaisme-race-ou-religion.html#links

http://mounadil.blogspot.com/2009/10/arthur-ruppin-le-pere-de-la.html#links

http://mounadil.blogspot.com/2009/10/les-origines-et-le-sang-juifs-de.html#links

http://mounadil.blogspot.com/2009/08/approfondissement-de-la-theologie-judeo.html#links

http://mounadil.blogspot.com/2010/01/bonne-nouvelle-johnny-hallyday-nest-pas.html#links

http://mounadil.blogspot.com/2009/12/ce-nest-pas-une-loi-religieuse-cest-une.html#links

24 février 2010 à 17:02  
Blogger Djazaïri said...

Non, votre Etat machinchose n'a pas été créé par une résolution de l'ONU. La résolution recommandait le partage de la Palestine: recommandait pas décidait. Votre Etat machinchose a été ensuuite admis à l'ONU sous conditions qu'il n'a jamais respectées. En toute logique, il aurait dû être exclu de cette instance où malheureusement les amis du sionisme font la loi. Ensuite, il existe deux principes du droit non respectés qui minent la légitimité et la légalité de votre Etat machinchose: le premier est le droit des peuples à l'auto-détermination dont les Palestiniens ont été privés; le deuxième est celui qui veut que pour devenir légal, le changement de propriétaire d'une terre doit faire l'objet d'une cession formelle par l'ancien propriétaire. Même les Blancs dans leur conquête de l'Ouest ont veillé à ce que chaque tribu indienne leur signe ce papier. Les Palestiniens n'ont pour l'instant rien signé...

24 février 2010 à 17:10  
Anonymous Anonyme said...

Comme d'habitude n'importe quoi. La situation serait totalement différente si les palestiniens de 48 au lieu d'avoir comme représentant un nazi comme le grand muphti avait suivi la résolution des nations unies et créer leur état. Ce fut la Transjordanie qui s'empara de la Cisjordanie et l'Egypte de Gaza. Enfin au lieu de répéter à foison vos slogans éculés vous feriez mieux de lire les mémoires de Nusseibeh, le doyen de l'université Al Kouds, l'héritier de l'une des plus vieilles lignées de Jérusalem.

24 février 2010 à 19:01  
Anonymous Anonyme said...

Quand on y regarde de près on voit comment vote outrecuidance vous trahit à chaque affirmation. Il est vrai que le plan de partage du 29/11/1947 recommandait et non décidait le partage de la Palestine mandataire mais pour une raison bien simple que vous passez sous silence: le plan de partage était une motion de l'assemblée générale qui juridiquement ne pouvait prendre de décisions mais faire seulement des recommandations. Voir: cahiers de l'orient contemporain XI-XII P.163-180. Mais c'est jouer sur les mots et il n'y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. En tout état de cause ce plan fut rejeté par la partie arabe. Comme disait Aba Eban à chaque occasion ceux qui s'arrogeaient le droit de parler au nom du peuple arabe de Palestine ont loupé l'occasion et fait le malheur de leur peuple. Ainsi Arafat lors des discussions de Camp David.

24 février 2010 à 19:45  
Blogger Djazaïri said...

Amusant de voir comme vous confirmez mon propos: l'ONU n'a donc pas décidé le partage de la Palestine mais l'a recommandé. Il ne s'agit pas de jouer sur les mots car les mots sont importants mais de bien comprendre de quoi il retourne.
L'Etat machinchose n'a donc aucune base légale et n'existe que par la contrainte miltaire qu'il impose aux indigènes du territoire qu'il occupe illégalement.

24 février 2010 à 20:34  
Blogger Djazaïri said...

Les Palestiniens de 1948 étaient dans leur droit le plus strict: refuse de partager leur pays avec un voleur. Pour l'instant, le voleur est le plus fort mais les Palestiniens n'ont pas renoncé et ne renonceront pas à recouvrer leur patrie.
Le grand mufti n'était pas un nazi, et certainement moins nazi que Menahem Begin ou Yitzhak Shamir.

24 février 2010 à 20:38  
Anonymous Anonyme said...

Le grand muphti n'était pas un nazi, il était seulement un copain d'Hitler qu'il vint saluer en pleine guerre et l'assurer du soutien du grand peuple arabe (c'est lui qui parle)Le lecteur du Times ne connaît pas son histoire

25 février 2010 à 08:21  
Anonymous Anonyme said...

L'état machin chose n'a pas si on vous suit de base légale, n'importe il fait partie des Nations Unies et a été reconnu dès sa proclamation par les Usa et l'Urss, excusez du peu. Mais il n'a pas de base légale aux yeux des islamofacistes comme vous.
Enfin je remarque que toutes vos interventions démentent votre titre: vous ne vous intéressez qu'aux juifs et à Israël. Mais jamais rien sur le monde arabe ou même sur l'Algérie voter pays d'origine. Il ne s'y passe donc jamais rien d'intéressant.

25 février 2010 à 20:15  
Blogger Djazaïri said...

Le choix de mes sujets est mon affaire. S'il ne vous convient pas, passez votre chemin. La fragilité du statut légal de l'Etat machinchose n'est pas une question de point de vue islamofasciste, juste une question de droit. Ah oui, l'Etat machinchose a été reconnu en premier par les USA et l'URSS. Elle est ou l'URSS aujourd'hui? Disparue comme bientôt votre Etat trucmuche.

25 février 2010 à 20:56  
Blogger Djazaïri said...

Au sioniste qui me reproche de censurer ses posts, je confirme que ce blog n'a pas vocation à être le relais de la hasbara sioniste. Et il peut se reporter à des points que j'ai déjà abordés, comme la collusion entre sionisme et nazisme.

25 février 2010 à 20:59  
Anonymous Anonyme said...

Le choix de vos sujets est votre affaire, c'est vrai mais il ne faut pas vous afficher comme vous in téressant au monde arabe ou à l'Algérie, ce sont des affirmations qui en l'occurrence sont démenties par votre blog. Votre seul sujet concerne Israël ou les Juifs. Avec çà vous n'êtes pas raciste.Et je ne passerai mon chemin que si je veux. Et je continuerai à informer vos éventuels lecteurs à chaque fois que je vous prendrai sur le fait de mensonge, de mauvaise foi ou d'ignorance. Moi je suis un vieux monsieur, j'ai le temps. Quant à vous , quand on voit tout le temps que vous passez à assouvir votre passion exclusive on ne peut pas se demander qui vous paie.

26 février 2010 à 13:11  
Blogger Djazaïri said...

Sur ce blog, il n'y a pas de mensonges, sauf ceux des sionistes que j'ai plaisir à étaler. Et l'objet de ce blog est clairement affiché: je parle de ce que je veux! Et un de ces objets, devenu le plus important (la faute à votre agression contre le Liban en 2006 et contre Gaza fin 2009), ce nest pas tant votre Etat trucmuche mais la Palestine. Quand la Palestine sera libérée,je vous promets que je ne parlerai plus de votre Etat machin bidule.

26 février 2010 à 13:35  
Anonymous Anonyme said...

Vote propos montre bien que malgré le titre de votre blog vous êtes incapable de vous intéresser à un auter sujet. Par exemple vous auriez pu avoir un commentaire sur la visite de Sarkozy au Rwanda et de la reconnaissance par le président français des erreurs commis lors du génocide de 1994. mais sans doute pour vous l'assassinat des Tutsis n'a pas d'intérêt. Ils n'étaient que des nègres et ds kafirs.

26 février 2010 à 17:21  
Blogger Djazaïri said...

Tiens, je vais vous désigner pour choisir les sujets que j'aborderai. A condition que je puisse en faire autant sur un blog ou site sioniste!
Je ne vais quand même pas commenter tous les discours creux de M. Sarkozy qui est allé vendre du vent au Rwanda comme il le fait en France.

26 février 2010 à 18:20  
Anonymous Anonyme said...

Une fois de plus pris la main dans le sac: le massacre des Tutsis(plus de 800000 assassinés en trois mois) çà ne vous intéresse pas. Les génocides qui se sont produits depuis la fin de la guerre sont hors de vos centre d'intérêt: merci pour les Cambodgiens, pour les Tchéchènes,pour ceux de Sarajevo, pour les Biafrais, les dizaines de morts en Algérie. Non en dehors des juifs et du sionisme rien n'a d'intérêt. c'est logique car vous êtes sans aucun doute stipendié par des groupes islamofacistes

28 février 2010 à 15:19  
Blogger Djazaïri said...

@"Pris la main dans le sac" Comme vous y allez, moi je n'ai rien volé à la différence des sionistes qui ont volé et continuent à voler la patrie des Palestiniens.
Par ailleurs, ce blog n'est pas Le Monde diplomatique ni l'encyclopédie Larousse. Je vous remercie de nous orienter vers votre blog qui, je n'en doute pas, parle de tous les malheurs qui affligent la planète.
Avec les sioniste, on peut parler de tout sauf du sionisme.

28 février 2010 à 15:43  
Anonymous Anonyme said...

Vous n'avez rien volé, que vous dîtes,(vous cherchez seulement à tromper la bonne foi de certains de vos lecteurs) de même quand vous affirmez que vous êtes un bénévole, c'est encore vous qui le prétendez, il y a toutes les chances , compte-tenu du temps que vous y passez,que vous soyez à la solde d'un groupe islamofaciste.
Rassurez-vous, mon passé et le temps que j'ai passé en prison pour l'indépendance de votre pays témoigne que bien des choses m'intéresse.Je pense que quelques uns de mes compagnons de combat lisent ces échanges et sont prêts à témoigner pour moi.Quant à vous vous n'êtes militant que sur internet, donc pas de grand risque.

28 février 2010 à 17:28  
Blogger Djazaïri said...

Normalement, vos paroles devraient parler pour vous, sans nécessité de témoins. Or, vous défendez le vol et la rapine.
Le terme "islamofascisme" est vraiment plaisant, encore un de ces mots qui ne veulent rien dire mais qui appellent par contre des images précises, celles des régimes nazi et mussolinien de sorte à associer l'Islam à ces images là. Personnelement, je préfère le terme nazisionisme; je considère que le sionisme est quelque chose de proche du nazisme, avec le même arrière-fond que la doctrine hitlérienne (le Reich pour les Allemands, l'Etat machin bidule seulement pour les Juifs). Je donne dans ce blog un certain nombre de références à ce sujet.

28 février 2010 à 17:57  
Anonymous Anonyme said...

Ce n'est évidemment pas l'islam que j'associe au fascisme mais l'islamisme rétrograde, fanatique et spécialisé dans la terreur et les attentats kamikazes qui tuent de nombreux passants innocents. Ah vous avez belle mine de vous élever contre la mort d'un dirigeant du hamas responsable de la mort de nombre d'innocents. A moins que vous ne considériez pas, ce qui ne m'étonnerait pas de votre part, que des passants israéliens sont toujours coupables, coupables d'exister.

1 mars 2010 à 19:01  
Anonymous Anonyme said...

L'état machin bidule comporte 20% de population non juive.

1 mars 2010 à 19:02  
Blogger Djazaïri said...

Parce que l'Etat machinchose a expulsé les 80 % restants

2 mars 2010 à 08:46  
Anonymous Anonyme said...

1)Vous utilisez un terme que vous ne comprenez même pas: hasbara. çà fait mieux, çà fait un terme qui renvoie à une manipulation secrète. Le protocole des sages de Sion n'est pas très loin de vos pensées. A toutes fins utiles: hasbara signifie simplement en hébreu: explication.
2) vous êtes peut-être fort en anglais mais il est sûr qu'en calcul vous n'avez pas dépassé la maternelle. 20% de la population d'Israël = environ 1000000 de personnes.En 1948 sont parties, et non expulsées de l'ordre de 800000 palestiniens.800000 contre 1000000 çà ne fait pas 80% en plus. c'est même le contraire.

2 mars 2010 à 08:59  
Blogger Djazaïri said...

C'était juste pour faire comprendre que ces 20 % sont ce qui reste de Palestiniens après expulsion manu militari par la voyoucratie démocratique sioniste. Je ne cherchais pas à vous enseigner l'arithmétique.
La hasbara c'est la pédagogie du mensonge; de la banale propagande (comme dans le clip fellation contre cunnilingtus)

2 mars 2010 à 10:28  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette