vendredi, mars 23, 2007

Bookmark and Share

Raymond Barre et le lobby qui n'existe pas mais aurait obtenu de la France un accord nucléaire antidaté

De récents propos de Raymond Barre, ancien premier ministre et ancien maire de Lyon ont suscité une vive polémique.

En effet, au cours d'une sorte de mini plaidoyer en défense de Maurice Papon et de Bruno Gollnisch, membre de la direction du Front national, Raymond Barre s'en est pris au fameux lobby qui n'existe pas, à ce qu'il appelle le "lobby juif", qui est "capable de monter des opérations indignes". M. Barre faisait référence aux attaques dont il avait fait l'objet suite à ses déclarations après l'attentat de la rue Copernic en 1980.

Ses propos ont suscité des réactions d'indignation aussi bien à droite qu'à gauche et même chez ceux qui, tel François Bayrou, se revendiquaient hier encore comme les héritiers politiques de M. Barre. Sans oublier SOS Racisme qui demande au garde des Sceaux d'engager des poursuites contre l'ancien premier ministre.
s
Bien entendu, la communauté juive est scandalisée.
s
Bon, bon, je sais : en France il n'y a pas de communautés. Mais enfin puisqu'on reproche à Raymond Barre d'évoquer le rôle d'un lobby qui n'existe pas, pourquoi ne pas parler d'une communauté qui n'existe pas?
s
Raymond Barre se défend d'être antisémite et il en donne pour preuve, entre autres, sa foi en l'holocauste. Par ailleurs, selon lui, le lobby juif est un lobby de gauche non représentatif de la communauté juive française.
s
Raymond Barre n'est probablement pas antisémite (au sens d'anti-juif qu'on lui donne ici).
Mais l'entendre qualifier le lobby en question "de gauche" montre que c'est d'abord un grand naïf au moment où ce lobby se positionne nettement en faveur de la candidature de Nicolas Sarkozy. Et ensuite nous rappelle qu'il est un homme de droite, qui a toujours fait et défendu des politiques de droite.
Sa prise de position en faveur de Maurice Papon est tout à fait cohérente avec son itinéraire politique, sa formation et ses idées. C'est avant tout la défense de ces technocrates qui, après s'être vus confier les rênes de la France à l'époque du maréchal Pétain ont contribué efficacement à l'administration et à la reconstruction de la France libérée de l'occupation allemande. Ceci est bien documenté dans le livre La France de Vichy de l'historien Robert O. Paxton.
s
C'est cet héritage qu'incarnait Papon, héritage dans lequel de nombreux technocrates comme Raymond Barre se reconnaissent. Ceux qui critiquent les propos de M. Barre sur Papon sont pourtant les mêmes qui ont tout fait pour que ce dernier ne soit pas jugé pour ses crimes coloniaux, réfutant ainsi l'idée d'une continuité entre la France occupée et la France libérée. Un peu comme si Papon avait été une taupe vichyste infiltrée dans l'appareil d'Etat de la France d'après-guerre et qu'on aurait démasquée sur le tard. C'est aussi sérieux que nous expliquer l'idéologie nazie par l'état mental d'Adolf Hitler.
M. Barre, en vilipendant le lobby qui n'existe pas, a donc suscité de nombreux articles et réactions et est désormais rangé dans la catégorie des antisémites.
Maintenant nous allons voir si cette information pour laquelle on ne trouve que deux liens en langue française sur google actualités va faire couler autant d'encre et de salive :
s
La France aurait antidaté un accord de coopération [nucléaire]avec Israël
s
Alors lobby ou pas lobby? Je vous laisse le soin de décider.

posted by Djazaïri at 10:12 PM

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

wouah!... quel scoop ! :-)

c'est un secret de polichinelle, les américains ont aidé les français à avoir la bombe (après l'avoir filé aux anglais) mais pour ménager la susceptibilité de De Gaulle, cela s'est fait par l'intermédiaire d'israel dont la france était le seul fournisseur d'avions à l'époque
tout ça n'avait qu'un but à l'époque, construire un bouclier antisoviétique

28 mars 2007 à 23:33  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette