dimanche, février 25, 2007

Bookmark and Share

Selon Marek Halter, l'Islam a fait de Marie une femme soumise! Qu'en a fait le judaïsme?


Je viens de lire, dans le quotidien lyonnais "Le Progrès" de ce dimanche une interview de Marek Halter publiée sous le titre :
s
"Un intellectuel ne se range pas derrière un candidat" [à la présidence de la république]
s
Il y a là au moins un scoop, c'est que Marek Halter se considère comme un intellectuel. Mais comme on dit à Lyon : "Si c'est vrai, c'est dans le Progrès."
s
Et voici le sous-titre de l'interview :
s
"L'écrivain Marek Halter qui, à travers le personnage de Marie, lance une sorte d'appel à la révolte des femmes soumises, évoque aussi les enjeux de la présidentielle."
s
Je vous reproduis ci-dessous la réponse de Marek Halter à la première question posée par Manuel da Fonseca, journaliste du Progrès.
s
Q - Qui serait Marie dans le monde d'aujourd'hui?
s
M.H. : "Marie était peut-être la mère de "Ni putes ni soumises," des femmes qui se battent pour la justice et qui affrontent les règles d'une société parfois archaïque. A l'époque de Marie, on lapidait les filles-mère. Il en fallait du courage pour les dénoncer! Ces mêmes femmes existent aujourd'hui, et elles essaient de faire quelque chose.En ça elles sont des Marie. Mais pour qu'elles le comprennent, il fallait d'abord montrer qu'elles ne sont pas soumises.Car contrairement à ce qu'en a fait l'Islam, Marie n'était pas une femme soumise. J'ai voulu détruire cette idée. Marie n'était pas une femme soumise, parce que c'est elle qui a sacrifié son fils pour sauver l'humanité. Elle avait de l'ambition pour lui."
s
Marek Halter donne l'image curieuse d'une Marie qui se bat, au sens propre du terme, contre les injustices. Difficile de dire où il est allé chercher ça. Car si effectivement le culte marial chez les Catholiques a pu donner à Marie les caractéristiques d'une combattante, il s'agit de celui d'une femme qui combat l'impiété et le républicanisme. Merci à tout lecteur catholique de m'éclairer sur le thème de Marie la militante.
s
En fait, chez Marek Halter la construction de cette figure d'une Marie féministe et révolutionnaire avant la lettre n'a pour finalité que d'être opposée à ce qu'il considère être la vision musulmane de Marie, celle d'une femme soumise.
s
Il n'est pas inutile de rappeler que pour l'Islam, Marie est bien la mère de Jésus, ce dernier étant considéré comme un envoyé de Dieu, et ayant été conçu de manière "immaculée" à la réserve près que pour les Musulmans Jésus ne saurait être le fils de Dieu.

L'Islam ne s'étend guère sur le personnage de Marie dont il loue la pureté virginale, son humilité, sa piété envers Dieu qui en font un modèle pour la foi.
Confondre humilité et soumission est le propre des arrogants et c'est bien ainsi qu'on peut qualifier Marek Halter qui se permet de gloser sur un personnage, Marie, qui n'a aucune signification réelle pour lui.
Car sinon, pourquoi ne précise-t-il pas ce qu'a fait le judaïsme de Marie? Oui, pourquoi ne nous dit-il pas que le Talmud considère Marie comme la mère d'un bâtard, l'enfant illégitime d'une mère adultérine? le fils d'une niddah, une prostituée?

posted by Djazaïri at 5:57 PM

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

"Voici la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon sa parole" sont les mots que l'Evangile met dans la bouche de la sainte Vierge qui répond à l'Archange Gabriel le jour de l'Annonciation. Ensuite la bienheureuse Vierge Marie chante son Magnificat : "Mon âme glorifie le Seigneur et mon esprit a tressailli de joie en Dieu mon Sauveur, parce qu'il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante..."
Celle que l'Eglise proclame "Mère de Dieu" est montrée aux catholiques comme le grand modèle de l'Humilité. L'Eglise affirme aussi les gloires de Marie : Mère de Dieu, mais aussi mère spirituelle de chaque baptisé, "nouvelle Eve" de l'humanité rachetée dans le Sang de Jésus-Christ, Marie est aussi la créature conçue sans le péché originel, c'est-à-dire Immaculée Conception, pure de toute tâche de péché. Elle a été couronnée par son divin Fils au Ciel, Elle est au-dessus des Anges : Reine du Ciel, Reine des Anges, Reine de tous les saints...
On pourrait continuer longtemps, la glorieuse Vierge Marie est pour les catholiques, la Médiatrice des grâces auprès de Dieu, notre Avocate etc. etc.
Sa dernière apparation sur la terre remonte à 1917 au Portugal dans un lieu au nom étonnant : Fatima !
Quoique toute humble, la divine Vierge Marie est dite toute-puissante sur le Coeur de Dieu, "refuge des pécheurs, et notamment, "forte comme une armée rangée en bataille" ! C'est Elle qui vaincra le pouvoir de Satan dont elle "écrasera" la tête.
"A la fin, mon Coeur immaculé triomphera" annonce-t-elle en 1917 à Fatima...............

26 février 2007 à 15:14  
Anonymous Anonyme said...

Salam Mounadil!

Blog tres interessant! Merci pour tous ces articles!
Les sionistes ne cessent de renforcer l'aliance avec les chretiens car ces derniers detiennent la force...mais ne savent pas (ou ont oublié) que les chretiens aux yeux du judaisme, sinon meprisables, ne sont que des serviteurs.

Samir

27 février 2007 à 15:17  
Anonymous Anonyme said...

il est interessant de constater comme les sionistes manipulent l image de jesus et de marie alors qu ils ne le reconaissent pas comme leur messie pourtant bien annonce dans leur torah..
ce marek halter a le don de retourner sa veste et de manipuler chretiens et musulmans pour les opposer sans cesse et recolter le fruit de ses tromperies

4 mars 2007 à 20:03  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette