jeudi, février 08, 2007

Bookmark and Share

Exposé sur les méthodes sionistes : Le rabbin est allé à Téhéran, ses enfants seront renvoyés de l'école

Premier ministre de l'Autriche de 1970 à 1983 après avoir été ministre des affaires étrangères, Bruno Kreisky avait fait de son pays une plaque tournante de la diplomatie proche-orientale en Europe. Fermement engagé aux côtés de l'Organisation de Libération de la Palestine, Juif jamais gagné aux thèses sionistes, il avait été le premier chef de gouvernement occidental à recevoir Yasser Arafat en 1979.
s
Il est loin le temps où Kreisky qualifiait l'organisation de S. Wiesenthal, le "fameux" "chasseur de nazis" de "mafia politique" et de "méthodes de mafia." Tous deux sont aujourd'hui morts mais si l'Autriche a pour un temps tourné le dos à la social-démocratie qu'incarnait Kreisky, les organisations que l'ancien premier ministre taxait de mafieuses fleurissent à leur aise dans ce pays où a été éduqué le fondateur du sionisme politique (Herzl était originaire de Budapest, alors intégrée dans l'empire Austro-Hongrois). On a vu récemment ce pays incarcérer David Irving, un historien Britannique autodidacte condamné à trois ans de prison pour négation de "l'holocauste." Irving a été libéré après un an de détention.
s
Eh bien, ces sionistes qui non seulement défendent bec et ongles la seule démocratie du Proche-Orient, supposée représenter les valeurs occidentales au milieu d'un monde arabe et musulman couvert de ténèbres n'hésitent pas à intervenir dans ces "détails" parfois si importants qui font la vie de tous les jours d'une personne ou d'une famille.
s
Tiens, la scolarisation de vos enfants par exemple. Si vous vous appelez Moshe Aryeh Friedman, que vous êtes rabbin mais membre de Naturei Karta, que vous résidez en Autriche et qu'en plus vous avez participé à la conférence sur "l'holocauste" en Iran, voila ce qui vous attend selon le Jerusalem Post :
s
Vos enfants seront renvoyés de l'école
s
Les quatre enfants de Friedman se sont-ils mal comportés? Non.
Ont-ils volé le lecteur MP3 d'un camarade? Non.
Ont-ils insulté un enseignant? Non.
Ont-ils dégradé les locaux? Non.
s
En fait la notification, sur papier à en-tête de l'école juive de Vienne que fréquentaient ses enfants, motive ainsi l'exclusion des enfants :
une des raisons des exclusions était sa "conduite scandaleuse" par sa présence à la conférence sur l'Holocauste le mois dernier."
En admettant que cette participation ait été une "faute grave," il n'est tout de même pas banal de voir des enfants sanctionnés pour la conduite de leurs parents. Quoique, n'est-ce pas ce que subissent les enfants Palestiniens et Libanais depuis des années?
s
Avec le sionisme tout le monde trinque... pas de jaloux. Probablement un des mystères de la démocratie bien comprise.
s
Friedman s'est aussi entendu dire que aucune école juive en Autriche n'accepterait d'inscrire ses enfants. Le voilà prévenu. Il ne lui restera plus qu'à inscrire ses gosses dans une école catholique ou, pourquoi pas, publique? A moins que ces dernières aient été aussi mises au parfum.
s
En fait Friedman, s'il n'en est pas au début de ses déboires avec Sion n'est certainement pas au bout de ses difficultés car la rage sioniste est tenace, Wiesenthal en avait donné un bon exemple.
s
Pas à ses débuts tout simplement parce qu'il avait déja eu des ennuis mi-janvier 2007 à New-York, cette ville où le sionisme participe à une sorte de co-gestion.
s
Friedman était descendu en famille dans un hôtel de Brooklyn. Il avait quand même pris soin d'enregistrer la famille sous le nom de sa femme. Précaution inutile puisque lors d'une de ses escapades dans le quartier il a été reconnu et, deux jours après son arrivée, un petit attroupement se formait devant son hôtel pour protester contre sa présence.
s
Comment un rabbin étranger a-t-il pu être reconnu dans un immense quartier très peuplé où les rabbins sont monnaie courante? Mystère et boule de gomme car, vous dirais-je, je ne suis pas un spécialiste en persécutologie sioniste.
s
Après, ce sont les employés qui s'en mêlent, puis le gérant qui appelle la police locale en vue d'obtenir l'expulsion de l'encombrant individu. Manque de pot pour le gérant, les flics ne voient pas en vertu de quelle règlementation ils agiraient ainsi.
s
Ensuite la nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre dans la communauté juive et ce sont des centaines de personnes qui viennent manifester un samedi soir pour demander l'expulsion du rabbin indésirable (shabbat, ça dure jusqu'à quelle heure au fait?).
C'est d'ailleurs ce même soir que se terminait la réservation de Friedman qui a du quitter l'hôtel sous escorte policière.
d
Bon, mais ces flics, c'étaient des goyim, alors il a bien fallu autoriser des manifestants de la Ligue de Défense Juive à visiter l'hôtel pour contrôler que l'individu avait bien vidé les lieux.
s
A méditer...

posted by Djazaïri at 9:09 PM

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Tu remplace "sioniste" qu'en tu pense "juif" espece d'antisemite!

Quand aux ecoles Juives, elles sont ouvertes pour les Juifs (tout comme les ecoles musulmanes pour les musulmans)...Hors ce "Rabbin" a etait declaré non Juif (frappé d'excommunion), et pas seulement par les sionistes puisque tes amis de Satmar (Anti sionistes) on acceptés le "Psak" de tout les Grand Rabbins d'Israel....

9 février 2007 à 11:55  
Blogger Djazaïri said...

Les rares écoles musulmanes qui existent en France sont ouvertes à tous.
Exclure des gosses pour une "faute" commise par un de leurs parents devrait vous scandaliser, mais il en faut apparemment plus pour émouvoir un sioniste, Juif ou pas.

9 février 2007 à 13:18  
Anonymous Mars said...

L'homme qui est intervenu en tant qu'anonyme n'est qu'un petit trou du cul patenté centré sur sa pauvre personne et qui ne représente rien encore moins sa religion ni le bon dieu qu'il dit défendre comme beaucoup de ceux qui vont dans le même sens que lui. Le premier anti-sémite... c'est lui.

C'est facile de traiter les autres d'antisémites alors que VOUS êtes les créateurs de vos propres malheurs. VOUS avez tellement crié au loup, que désormais lorsque ça arrive, on a juste envie de VOUS gifler. Le résultat ? Vous faites du mal à tout le monde, que ce soit noir, arabes et même américains et juifs parce que VOUS êtes les déclencheurs des nouvelles hostilités violentes qui règnenent dans ce monde en créant des conflits communautaires dont tout le monde en avait rien à foutre.

Le syndrôme : votre mauvaise foi maladive, votre UTILISATION de millions de morts durant une tragédie qui ne VOUS a même pas touché, une omni-présence partout dans le monde et ce comportement de petit trou du cul dont tu nous fais la preuve encore aujourd'hui.

Simplement contester vos agissements ait être antisémite, dire que Le gouvernement Israélien se comporte avec les Palestiniens comme les Nazis se sont comportés avec les juifs c'est soi-disant être anti-sémites !!!! (C'est comme si critiquer Sarkozy et son gouvernement c'est être Anti-Français) ! Espèce de trou-du-cul toi et toute ta clique de fils de p*** (censuré) de je-ne-sais-pas-comment-vous-appelez. J'ose espérer qu'un jour les premières personnes à se réveiller seront les juifs et Isréaliens eux-mêmes pour chasser cette racaille d'élite de faux-juifs patentés méprisant le monde entier, avide de pouvoir, sans scrupule utilisant la mémoire de morts pour instaurer leur pouvoir !

Vous avez sali la religion et dieu avec. Heureusement que des gens comme Dieudonné existe pour exiber au grand jour vos agissements de conards.

12 février 2007 à 11:11  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette