vendredi, septembre 14, 2012

Bookmark and Share

Thin Lizzy contre Mitt Romney


Le groupe de pop/rock Thin Lizzy a eu son heure de gloire dans les années 1970-1980 avec une musique qui puisait à différentes sources comme la musique celtique, le hard rock, le blues et la soul. Si ce groupe a compté dans son personnel cette légende de la guitare qu’est Gary Moore, il devait avant tout son identité à son leader et auteur compositeur principal, le bassiste et chanteur Irlando-Guyanais Phil Lynott.


Phil Lynott et sa fille Sarah
Thin Lizzy n’existe plus depuis longtemps et Phil Lynott  est mort en 1986 à seulement 36 ans, la loi du genre voulant peut-être que beaucoup de grands rockers soient voués à mourir jeunes.

Lynott et Thin Lizzy sont morts mais pas leur musique !

C’est ce qu’a bien compris l’équipe de campagne électorale de Mitt Romney, le candidat que le parti Républicain a choisi pour battre Barack Obama.

Le problème est que la veuve de Phil Lynott qui participe à la gestion de l'oeuvre laissée par son défunt mari ne l’entend pas de cette oreille. Elle a en effet déclaré que :
 le chanteur n’aurait en aucun cas pu soutenir le candidat Républicain
Mme Caroline Lynott-Taraskevics a donc fait des démarches auprès de la maison de disques pour qu’elle demande au parti Républicain de cesser d’utiliser la musique de Thin Lizzy pour la campagne électorale de son candidat. 
L’épouse de Lynott et sa mère Philomena sont mécontentes de l’utilisation par M. Romney de l’hymne The Boys Are Back In Town lors de la convention républicaine en Floride.

La mère du rocker a déclaré que son fils aurait rejeté toute association avec les Républicains, en particulier avec l’aile d'extrême droite chrétienne du parti et ce qu'elle appelle des politiques anti-gay et pro-riches.


La mère et la veuve ont en effet la certitude que Phil Lynott aurait soutenu Barack Obama et n’aurait pas apprécié ce qui s’est passé à la Convention républicaine où sa musique a accompagné l’entrée de Paul Ryan, l’autre membre du ticket républicain.
Mme Lynott-Taraskevics, qui est la mère des deux filles de Lynott, Sarah et Cathleen, a expliqué qu'elle veut s'assurer que l’utilisation de son œuvre reste fidèle ce qu’il était en tant qu'individu.

 «Je suis impuissante face à une grande partie des choses qui se passent, mais là, j'ai mon mot à dire, je fais ce que je crois que Philip aurait fait", a-t-elle ajouté.
 Comme on dit, Long live rock and roll!

Libellés : , , , , , ,

posted by Djazaïri at 7:04 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette