dimanche, mars 11, 2012

Bookmark and Share

Quand François Hollande reprend une des cinquante propositions de la LICRA

Le débat présidentiel français est parfois intéressant, parfois nauséabond et parfois superficiel.

Il est intéressant, quoique de manière somme toute épisodique, quand un candidat, François Hollande pour ne pas le nommer, avance des propositions relatives à la fiscalité.
Il est nauséabond quand certains autres candidats, Marine Le Pen ou l'équipe de Nicolas Sarkozy mettent au coeur du débat la question de la viande halal.

Sur ce sujet, j'ai bien l'impression que le consistoire juif a sifflé la fin de la partie dès lors que la polémique sur la halal a glissé, comme c'était inévitable, vers le casher: ce sont deux ministres contrits, le premier ministre et celui de l'intérieur qui ont dû recevoir les responsables du consistoire central et présenter leurs excuses. Un exemple comme un autre de la puissance d'une communauté religieuse dans le France laïque. Les représentants du culte musulman ont été reçus aussi, mais après les représentants juifs, alors que la polémique tournait d'abord autour de la viande halal!

Le débat est superficiel quand, ainsi que François Hollande vient de le faire, on annonce qu'on supprimera le mot "race" de la constitution.

Fort bien. Mais pourquoi cette proposition maintenant? François Hollande et ses amis du PS qui ont gouverné pendant quand même quelques années n'avaient jamais trouvé le temps de prendre cette mesure qui a l'avantage de ne pas coûter un centime au contribuable?

En fait, la réponse est des plus simples, puisque François Hollande s'est contenté de piocher dans les 50 propositions de la LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme) pour une France plus fraternelle.

Une France plus fraternelle mais où on devrait continuer à distinguer le racisme de l'antisémitisme.

Pour que vous puissiez mieux comprendre la différence entre racisme et antisémitisme, vous pouvez toujours aller sur cet article posté sur le site de la LICRA.
Eh oui, pas un mot sur les milliers de Palestiniens (dont des enfants) détenus dans les geôles sionistes!

La LICRA, tout en étant distincte du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France) est sur la même ligne politique quand on en vient à l'entité sioniste. Les objectifs fondamentaux de ces deux officines sont identiques et leurs personnels sont en partie communs et interchangeables. Ils se retrouvent également dans d'autre organisations intéressées par les mêmes buts fondamentaux.


Libellés : , , , , , , , ,

posted by Djazaïri at 2:55 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette