vendredi, mars 02, 2012

Bookmark and Share

Après Paris 8, c'est Sciences Po Lyon qui cède au lobby sioniste

Je me suis présenté au portail de l’IEP de Lyon 14 avenue Berthelot avec une demi-heure de retard parce que j’avais été retenu sur mon lieu de travail. Mais en fait, je n’avais pas raté le début de la conférence intitulée "Israël, un Etat d’apartheid ?"  prévue pour 18h puisque la direction de l’IEP a finalement décidé de fermer les locaux de l’Institut  dès 17h30.
Cette décision est motivée officiellment par les risques de troubles à l’ordre public, une motivation qui mérite qu’on s’y arrête. En effet, si menace de trouble à l’ordre public il y eu, elle est forcément venue d’organisations sionistes qui apparemment obtiennent par la menace ce qu’elles veulent sans être aucunement inquiétées. C’est à croire que la France est devenue une république bananière quand on voit qu’une institution prestigieuse comme l’Université Lyon 2 se couche devant les bandes sionistes.
Le conférence s’est néanmoins tenue en plein air, dans la cour de l’université Lyon 2, côté rue de l’Université, rue Cavenne, le public et les deux orateurs, Mbuyiseni Quentin Ndlozi , universitaire d’Afrique du Sud, et Wasseem Ghantous, Palestinien  de Haïfa, ainsi que la traductrice étant debout, les quelques places assises (des bancs) étant occupées par des personnes d’un certain âge. C’est dans une obscurité presque totale que le débat a commencé vers 20 heures.
Le public, environ 150 personnes,  était diversifié avec une majorité de jeunes et également une majorité de Français de  souche» (j’inclus les quelques militants de l’Union Juive Française pour la Pais dans ces derniers).
Des gens tout ce qu’il y a de pacifique et un discours dépourvu de tout propos haineux mais avec un ferme rappel de trois valeurs importantes : liberté, justice, égalité.

Vous pouvez lire ici le communiqué d’Info-Palestine.


Par Marc Bettinelli, Soyoutv, 2 mars 2012

Après l'université Paris 8, c'est au tour de l'Institut d'Études Politiques de Lyon (Sciences Po) de fermer ses portes afin d'éviter une conférence sur Israël.
SoYouTV vous parlait ce 27 février du cas de l'université Paris 8, où un colloque présentant Israël comme un État d'apartheid avait été annulé par le directeur, dans un curieux revirement de celui-ci. Nous mettions également en avant des cas similaires d'interdictions, notamment à l'École Normale Supérieure (ENS).

À la surprise générale, c'est au tour de l'Institut d'Études Politiques de Lyon de faire les frais d'une telle politique, alors qu'une conférence intitulée "Israël : un État d'apartheid" devait s'y tenir ce vendredi 2 mars. Dans un courriel envoyé aux étudiants et au personnel de l'IEP quelques heures avant ladite conférence, dont SoYouTV a obtenu une copie, le directeur de Sciences Po Lyon, Gilles Pollet invoque des "risques avérés d'atteinte à l'ordre public". Voici l'intégralité de son message. 
Mesdames, Messieurs, cher(e)s collègues,

Devant les risques avérés d'atteinte à l'ordre public en lien avec l'organisation, au sein de l'IEP, et par un collectif comprenant des étudiants de l'Institut, d'une "conférence" intitulée "Israël : un Etat d'apartheid ?", il a été décidé d'annuler cette conférence et de fermer les locaux ce jour à 17h30.
En vous priant de bien vouloir nous excuser pour les désagréments causés par cette fermeture contrainte et en urgence, veuillez croire, Mesdames, Messieurs, cher(e)s collègues en mes sentiments dévoués et cordiaux.
Gilles Pollet
Directeur de Sciences Po Lyon.

Libellés : , , , , ,

posted by Djazaïri at 9:20 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette