mardi, février 22, 2011

Bookmark and Share

Mode d'emploi pour créer une alerte terroriste maximale en Allemagne (et sans doute ailleurs)

L'actualité du moment, ce n'est pas le terrorisme, al Qaïda & Cie. Il est plus que probable que ce ne serait pas le bon moment pour Ben Laden de sortir de son tombeau pour nous pondre un de ces enregistrements menaçants dont il a le secret et que les services d'intoxication américano-sionistes s'empresseraient d'authentifier.
Les choses sérieuses ont en effet commencé dans le monde arabe avec l'engagement d'un processus de démocratisation qui sera sans doute lent et peut-être chaotique mais irréversible.
C'est le début du rendez-vous des civilisations dont parlaient Emmanuel Todd et Youssef Courbage et je vous fiche mon billet que l'entité sioniste ne sera pas présente à ce rendez-vous: trop hostile du point de vue arabe et finalement trop encombrante pour ses tuteurs occidentaux.
Mais bon, même si c'est quelque chose de marginal dans le contexte actuel, mon attention a été attirée par un petit article du Spiegel allemand. On s'en souvient, en octobre dernier, des attentats à la photocopieuse menaçant le trafic aérien avaient été déjoués. Une des cibles des terroristes était d'ailleurs une synagogue de Chicago accueillant des fidèles homosexuels.
Toute cette affaire était cousue de fil blanc bien entendu mais a été l'occasion de renforcer les dispositifs sécuritaires dans les aéroports avec notamment la multiplication des scanners corporels.
En novembre 2010, l'Allemagne connaissait une alerte terroriste de niveau très élevé en raison d'informations en provenance de deux sources "crédibles" dont l'une promettait des attaques de type Mumbai en Allemagne.
Le première de ces sources n'étaient autres que les autorités des Etats Unis. La deuxième, crédible justement par le fait qu'elle se manifestait en concomitance avec l'information américaine, était une source interne à al Qaïda.
En conséquence, le gouvernement allemand avait fortement renforcé la présence policière dans les gares et les aéroports et fermé le dôme du Reichstag aux touristes venus visiter Berlin.
Or, le Spiegel nous dit aujourd'hui que la police allemande doute maintenant de la crédibilité de cette source interne à al Qaïda avec laquelle elle a d'ailleurs perdu le contact.
Personnellement, je pense que la police allemande n'a jamais cru à la crédibilité de cette source qu'elle a refusé de récompenser conformément à ses demandes en échange d'informations. En effet, comment refuser de payer un informateur si on pense que ce qu'il a à dire peut éviter un effroyable massacre?
Les circonstances mêmes dans lesquelles les autorités allemandes ont perdu le contact avec cet individu témoignent d'un intérêt plutôt distant puisque ce monsieur était capable de se rendre dans une agence de voyages sans être filé par les services secrets . Et si j'ai bien lu, on comprend à la fin de l'article que cet individu se trouvait à l'étranger et disposait d'un passeport allemand (car on ne peut pas vérifier auprès des services consulaires allemands autre chose que l'authenticité d'un passeport allemand).
Voilà qui nous rappelle quelque chose!



L'Allemagne doute de la crédibilité de l'informateur sur la menace terroriste
Der Spiegel (Allemagne) 21 février 2011 traduit de l'anglais par Djazaïri

Les autorités allemandes doutent de plus en plus de la crédibilité d'un informateur dont les avertissements sur des attentats terroristes imminents ont été en partie responsables d'une alerte massive de sécurité en novembre. Elles ont perdu le contact avec ce membre présumé d'al Qaïda suite çà un petit problème qui a impliqué une ambassade d'Allemagne.

Le gouvernement allemand doute de plus en plus de la crédibilité d'un informateur dont le témoignage a en partie été responsable d'une alerte de sécurité massive décidée en novembre dernier.
Selon des informations obtenues par le Spiegel, les spécialistes Allemands de l'anti terrorisme ont maintenant perdu le contact avec ce membre d'al Qaïda. Ce dernier avait approché la police criminelle fédérale (BKA) en novembre dernier et l'avait avertie d'attaques du "style Mumbai" qui étaient supposées être imminentes en Allemagne.

Compte tenu du fait que les autorités US avaient aussi alerté sur d'éventuels attentats, le ministre de l'intérieur Thomas de Maizière avait relevé le niveau d'alerte et ordonné le renforcement des mesures de sécurité. Le dôme du Reichstag, le parlement, une des principales attractions touristiques berlinoises avait été fermé aux visiteurs et des policiers lourdement armés avaient été déployés dans les aéroports et les gares.

Dans plusieurs conversations téléphoniques ultérieures, l'informateur était apparemment resté flou sur la nature de la menace. Il demandait des garanties de sécurité pour lui et sa famille ainsi qu'une grosse somme d'argent pour des informations supplémentaires. Les autorités allemandes n'étaient pas disposées à satisfaire à ces exigences.

Depuis lors, le contact avec cet homme a été perdu à cause d'une bourde des autorités. Il y a quelques jours, il a attiré l'attention du personnel d'une compagnie aérienne quand il a acheté un billet d'avion. La compagnie aérienne s'était adressé à l'ambassade d'Allemagne locale pour savoir si le passeport du voyageur était authentique. Mais comme c'était le weekend et qu'aucun diplomate n'était joignable; elle n'a pas eu de réponse immédiate. Après ça, l'homme d'al Qaïda avait disparu.

Certaines des mesures de sécurité introduites en raison de l'alerte de novembre ont déjà été allégées.

Libellés : , , , , ,

posted by Djazaïri at 9:43 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette