lundi, février 14, 2011

Bookmark and Share

Le rabbin te le dit: va prier à la mosquée, pas à l'église!

Un petit article paru dans la presse sioniste qui me permet de revenir sur le post qui portait sur l'Islam et sur le judaïsme de France. Oui, parce qu'il est amusant de constater que la religion juive qui est une des racines de la France selon M. Sarkozy interdit complètement à ses fidèles de prier (voire même d'entrer) dans une église alors qu'elle leur permet (pour dépanner en quelque sorte) de prier dans les mosquées.

Mais le christianisme ne fait peut-être pas (ou plus) partie des racines de la France?

Philippe, un lecteur sioniste attentif et indésirable, se gargarise du fait que j'ai rédigé mon post dans l'ignorance supposée du fait qu'il existe une prière juive pour la France. J'en avais effectivement entendu parler dans il y a longtemps dans l'émission religieuse juive du dimanche matin sur France Culture. En fait, l'existence de cette prière qui n'est dite que dans les synagogues consistoriales va tout à fait dans le sens de l'argumentation que j'avais développée. Il y a un tabou là-dessus, mais je serais curieux de savoir si sous Vichy on priait pour l'Etat français, c'est-à-dire la France selon le maréchal Pétain. On rappellera qu'on prie par contre pour l'entité sioniste dans toutes les synagogues., consistoriales ou non 

Si on revient au consistoire, il convient de rappeler que cette structure n'a rien de typiquement juive mais est celle qui avait été imposée par Napoléon 1er qui avait organisé le culte israélite en France. Napoléon considérait les Juifs comme une nation distincte. Non exempt de préjugés antisémites, ainsi que l'a montré le décret infâme qu'il avait signé malgré un avis négatif du Conseil d'Etat, il a aussi cherché à se servir des juifs notamment dans son expédition en Palestine, raison pour laquelle certains font remonter à Bonaparte l'appui français au sionisme. Napoléon considérait qu'il y avait un problème juif en France, problème lié à la doctrine religieuse en tant que telle. Et c'est ce problème qu'il a résolu en organisant le culte israélite, faisant même pression pour des modifications doctrinaires de nature à rendre compatible, selon lui, judaïsme et nation française. On n'oubliera pas la part de reculade qu'a connu le statut des Juifs avec Napoléon 1er si on se souvient que la Révolution les avait émancipés et fait d'eux des citoyens comme les autres. Certes, Napoléon n'avait pas été aussi loin avec les Juifs qu'avec les descendants d'esclaves Outre Mer puisqu'il s'efforçait en réalité de rendre les Juifs assimilables..
C'est donc plus à Napoléon et au 1er Empire que M. Sarkozy nous renvoie, c'est-à-dire à une période où la France n'est pas républicaine et ignore la laïcité. Je ne suis pas le seul à m'en être aperçu.

Yediot Aharonot (Sionistan) 13 février 2011 traduit de l'anglais par Djazaïri

En réponse au voyageur soucieux de ne pas pouvoir se concentrer sur ses prières à l'aéroport, le rabbin Erfati répond que la 'meilleure option' est d'aller dans un lieu de culte musulman.
"Il vaudrait mieux prier dans une mosquée et le faire dans de bonnes conditions et après le lever du soleil, plutôt qu'à la maison, à l'aurore ou à l'aéroport et sans réelle signification," a conclu récemment le rabbin Baruch Efrati dans une réponse publiée sur le site web Kipa.

 Cette décision surprenante répondait à une question posée par un internaute résidant à l'étranger et qui voyage souvent pour des raisons professionnelles. "La plupart du temps, les avions décollent très tôt le matin. Je m'arrange pour mettre un tefilin à la maison après le lever du jour, mais je n'ai pas le temps de terminer mes prières du matin," disait-il.

"D'un autre côté, si je prie à l'aéroport - je me sens très gêné parce que les gens me regardent et j'ai du mal à me concentrer sur la prière."

Il souhaitait savoir comment faire - et le rabbin Efrati a eu une réponse surprenante; "Certains aéroports en Europe et en Asie ont des mosquées, et on n'y trouve en général pas de personnes qui ne sont pas en train de prier, alors c'est calme," observait-il avant de suggérer au voyageur de se renseigner à l'aéroport.

"Bien sûr, cette solution n'est pas parfaite," poursuivait le rabbin, "mais c'est la meilleure option. Il n'y a pas d'interdiction de prier dans les mosquées (à part selon le rabbin Nissim ben Reuven dont la décision n'a pas été acceptée)."

Le rabbin Efrati observait qu'un exemple en était le caveau des patriarches à Hébron qui possède une mosquée.

De toute manière, le rabbin a décidé que si le voyageur avait des difficultés à prier de manière satisfaisante à l'aéroport, qu'il ne devait pas y prier. En outre, il a insisté sur l'interdiction absolue de prier dans les églises. En fait, il est interdit d'entrer dans une église, a-t-il dit.

Libellés : , , , , , , , , , ,

posted by Djazaïri at 11:01 AM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette