dimanche, janvier 09, 2011

Bookmark and Share

Christina-Taylor Green, la fillette symbole de l'Amérique: née le 11 septembre 2001, assassinée le 8 janvier 2011

La violence politique n'a pas toujours épargné les Etats Unis même si ce pays donne l'image d'une grande démocratie. Il y a bien sûr eu la guerre de sécession mais, plus près de nous, l'assassinat du président Kennedy ou la tentative d'assassinat contre le président Reagan.
Bien sûr, nous dira-t-on, ces actes étaient l'oeuvre de déséquilibrés. Comme peut-être la tuerie qui vient de se produire en Arizona, causant la mort de six personnes et  en blessant grièvement plusieurs autres dont la députée Démocrate Gabrielle Giffords qui était la principale personne ciblée.
"Ciblée" est bien le mot approprié puisque Gabrielle Giffords était désignée par Mme Sarah Palin, ex candidate aux primaires présidentielles républicaines, comme étant dans son viseur sur une carte des élus Démocrates à balayer. 
 Balayer politiquement, certes mais la rhétorique de Mme Palin et de ses amis du Tea party est un peu plus diversifiée puisque, comme nous l'apprend Obamazoom, selon le Tea Party "l'arbre de la liberté doit être régulièrement arrosé du sang des tyrans".
Ce qu'un sénateur appelle une rhétorique empoisonnée qui ne devrait pas être relayée, sinon^à être stigmatisée, par les media.
Mais souvenez-vous, nous saurons bientôt qu'il s'agit d'un individu "dérangé"
Et puis le tireur, Jared Lee Loughner "lisait Karl Marx et Hitler et a brûlé le drapeau américain, 'ce qui ne correspond pas au profil typique d'un membre du Tea Party'". Parce que les lecteurs de marx ont aussi l'habitude de lire Hitler! En fait on peut lire l'un et l'autre pour diverses raisons, par curioisté, pour connaître les thèses qu'ils soutiennent sans nécessairement y adhérer (pour mieux en combattre les adeptes par exemple) ni être forcément marteau. Par ailleurs, je ne vois nulle incompatibilité entre lire Hitler et sympathiser avec le Tea Party (oui, le Tea Party en a après les musulmans alors qu'Hitler en avait après les Juifs. C'est juste une question d'époque!).
Et puis tous les marteaux ne tentent pas d'assassiner des politiciens. Le plus souvent ils s'en prennent à des proches (parents ou voisins), ou à des malchanceux qui croisent leur chemin.
Donc pas d'acte terroriste pas plus que de violence politique, mais le simple acte d'un détraqué.

L'évolution en cours aux Etats Unis a été amorcée immédiatement après le 11 septembre, avec la désignation d'ennemis extérieurs (les Talibans, puis l'Irak, puis le terrorisme islamique global, sans parler du retour de l'Iran dans les priorités du discours paranoïaque aux Etats Unis) puis intérieurs. Faute de rouges à proprement parler ce sont les verts, pas les écolos mais les islamistes déguisés en simples citoyens des Etats Unis, qui sont maintenant pointés du doigt. Mais ces islamofascistes n'ont de fait aucun pouvoir aux Etats Unis et ce ne sont pas eux les concurrents des républicains et du Tea party. Restent alors les Démocrates qui eux sont au pouvoir, localement et nationalement, et qui incarnent eux aussi le mal: l'immigration débridée, les impôts élevés, la loi sur la protection sociale...
Le symbole de cette dérive du discours et de la pratique politiques aux Etats Unis, c'est sur les lieux mêmes du drame que nous le trouvons avec la mort dans la tuerie de Christina-Taylor Green, une fillette de 9 ans née le 11 septembre 2001. 
Christina-Taylor Green
Comme si cette tragédie voulait multiplier les symboles, il s'avère que Christina -Taylor Green était la petite fille de Dallas Green, une célébrité du baseball aux Etats Unis.
La boucle st bouclée, si j'ose dire.
Dans le même temps, on apprend que Janet napolitano, secrétaire d'Etat à la sécurité intérieure était destinataire d'un colis piégé et que jeudi dernier deux autres paquets avaient explosé dans des bâtiments officiels dans le Maryland. Ces affaires, lit-on dans L'Express, ne seraient pas liées au "terrorisme  islamiste."
Mais L'Express se trompe car, peut-on lire dans le Christian Science Monitor:
Même si des enquêteurs du FBI sont à l'oeuvre, l'affaire n'a pas été classée entant qu'acte de terrorisme, déclare Lindsay Godwin, porte parole pour le bureau des opérations du FBI.
Ben oui, ce ne sera une affaire terroriste que si des Musulmans sont impliqués de près ou de loin.

Libellés : , , , , , , , , ,

posted by Djazaïri at 10:02 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette