mercredi, septembre 22, 2010

Bookmark and Share

Dessin antisémite ou tempête dans un verre d'eau?



Ce dessin d'un caricaturiste du journal Le Droit au Canada évoque une rentrée parlementaire délicate au parlement fédéral qui siège à Ottawa. Chacun comprend en effet aisément la symbolique du panneau de signalisation bien en évidence sur le dessin.
Pourtant, certains ont été scandalisés par ce dessin,  tel ce Frank Dimant qui a même affirmé même qu'il est "dégoûtant".
Frank Dimant n'est autre que le vice président du B'nai Brith Canada, une espèce de société maçonnique (réservée exclusivement aux Juifs) spécialisée dans l'endoctrinement et le lobbying, et ce qu'il trouve dégoûtant dans ce dessin, c'est qu'il fait selon lui appel à un stéréotype antisémite qui voudrait que les Juifs exercent un contrôle sur le parlement canadien.
On peut voir en effet, sur le cadran d'une horloge qui rappelle un peu Big Ben à Londres, quelque chose qui ressemble à une étoile de David. Cette horloge se trouve sur la Tour de la Paix qui est, on le voit sur le dessin, surmontée du drapeau canadien.

Et donc, là où tout le monde ne voyait qu'un drapeau, le B'nai Brith en a vu deux...

Le dessinateur, Guy Badeaux, s'est défendu de toute intention antisémite, expliquant qu'il représente ainsi cette horloge depuis des années: il trace rapidement en le simplifiant le motif qui orne le cadran de l'horloge de la dite Tour de la Paix.
Le Droit n'a pas l'intention de retirer le dessin du site de Cyberpresse, disant qu'il s'agit là «d'une tempête dans un verre d'eau.»

Ci-dessous, le fameux motif en question.




Libellés : , , , ,

posted by Djazaïri at 8:47 PM

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Franchement sur le coup, je n'ai même pas vu l'étoile de David. Je me demandais en quoi le dessin était accusé d'anti sémitisme. Mais ensuite il faut reconnaitre que la simplification du dessinateur ne laisse place qu'à peu de doutes: Il s'agit bien d'une étoile de David, symbole du drapeau israélien. Cela prête donc à confusion. Le dessinateur est, me semble t-il , de mauvaise foi.

Mais pourquoi cela serait-il de l'antisémitisme? Cela pourrait être une simple critique de la politique canadienne qui s'alignerait trop, au goût du dessinateur, sur la politique d'Israel.

23 septembre 2010 à 21:27  
Blogger Djazaïri said...

Je n'ai pas le temps de mettre les liens, mais B'nai Brith vient d'être critique par le Congrès Juif Canadien qui lui reproche d'agiter à la légère le chiffon de l'antisémitisme. Preuve en est, selon lui, que le dessinateur incriminé est un ami avéré des juifs et qu'il ne rechigne pas à venir exprimer son amitié dans les synagogues.

24 septembre 2010 à 13:41  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette