mardi, août 31, 2010

Bookmark and Share

Si on oblige un étudiant à lire Elie Wiesel, doit-on exiger qu'il lise aussi Mein Kampf?

Aux Etats Unis comme en Grande Bretagne, les institutions d'enseignement  suscitent un fort sentiment d'appartenance chez ceux qui les ont fréquentées. Ce sentiment d'appartenance se traduit de bien des manières, entre autres par des dons ou des legs de la part d'anciens élèves ou étudiants. Une manière utile de marquer sa reconnaissance envers l'institution qui a contribué à vous former.
Une reconnaissance dont Bruce Kesler ne veut plus témoigner vis-à-vis du Brooklyn College où il fut étudiant dans les années 1960 puisqu'il vient de décider de retirer cet établissement d'enseignement supérieur de son testament. C'est que M. Kesler a effectivement de vifs reproches à adresser à son ancien établissement car ce dernier, eu la fâcheuse idée d'imposer à ses nouveaux étudiants la lecture d'un livre commis par un certain Moustafa Bayoumi.
Ce n'est pas exactement le fait qu'une lecture soit imposée qui gêne cependant M. Kesler. En effet, il s'agit là d'une pratique courante en vue de la constitution d'une expérience commune aux nouveaux étudiants afin de commencer à forger une sorte d'esprit de corps par l'échange sur un objet de connaissance commun.
Non, ce qui perturbe M. Kesler, c'est qu'on impose la lecture d'un livre écrit par un "pro palestinien extrémiste."
Mostafa Bayoumi, professeur précisément au Brooklyn College, est pourtant un universitaire réputé et son livre sur le vécu de jeunes d'origine arabe aux Etats Unis s'inscrit dans une veine littéraire qui remonte aux Etats Unis au moins à W.E.B. Du Bois que certains d'entre vous ont peut-être eu l'occasion d'aborder dans le cadre de l'enseignement de la langue anglaise. Il est vrai que Du Bois était, pour son époque, un véritable extrémiste, un communiste!
Bayoumi ne me semble pas communiste, mais il affirme quelque part selon Kesler, que la problématique au coeur du conflit du Proche Orient est le non exercice du droit à l'auto détermination du peuple palestinien. D'un point de vue sioniste, c'est effectivement inacceptable. Le livre incriminé a, signalons le, remporté l'American Book Award en 2009, ce qui doit à peu près équivaloir au prix Goncourt en France. Difficile de qualifier ce genre de livre d'extrémiste!
On aurait tort de penser que ce Kesler s'est saisi tout seul de cette affaire. Il a probablement été alerté par un de ces comités de vigilance sioniste qui sévissent dans nombre de campus aux Etats Unis;  à moins qu'il n'ait lui-même mis sur pied un tel comité.
La suggestion (le mot est faible) de Kesler et de ses amis de proposer un autre livre offrant un point de vue contradictoire fait l'objet d'un commentaire judicieux d'un lecteur:
"Nous avions dû lire "La Nuit" d'Elie Wiesel pour notre entrée à l'université. Kesler aurait-il voulu que nous lisions aussi "Mein Kampf?""


Un ancien diplômé du Brooklyn College "déshérite" l'établissement à cause d'une lecture imposée
The Gothamist (USA) 30 août 2010 traduit de l'anglais par Djazaïri

Ancien diplômé de la faculté de Brooklyn, Bruce Kesler a retiré son ancien établissement de son testament en raison de ce qu'il qualifie d'une lecture imposée "inacceptable". Comme beaucoup d'établissements, le Brooklyn College demande à tous ses nouveaux étudiants de lire un livre avant la rentrée; cette "expérience comune" est supposée contribuer à tisser des liens entre étudiants. Cette année, l'école a choisi "How Does It Feel To Be A Problem?: Being Young and Arab in America" [Qu'est-ce que ça fait d'être un problème?: Etre jeune et arabe en Amérique] du professeur de la faculté de brooklyn Moustafa Bayoumi, que Kesler décrit comme un "pro palestinien extrémiste."
Kesler écrit sur son blog:
Quand je le fréquentais dans les années 1960, le Brooklyn College - qui figurait alors parmi les établissements les plus côtés du pays - était, comme la plupart des campus, assez à gauche [liberal]. Mais il n'existait pas de politique officielle d'inculcation d'une opinion politique aux étudiants. C'est aujourd'hui le cas. C'est inacceptable.
    ...
L'auteur [Bayoumi] affirme que "La question au coeur [de l'agitation au Moyen Orient] reste le droit du peuple palestinien à l'autodétermination," que l'histoire de toute la région après 1967 est essentiellement celle de "l'impérialisme de type américain," et que le gouvernement américain "restreint l'expression des Arabes Américains afin de maintenir inchangée la politique des Etats Unis sur le conflit israélo-palestinien." Absurde, une fois encore.

Kesler a aussi trouvé deux enseignants qui sont d'accord avec lui pour penser qye le nouvel étudiant a besoin d'autres points de vue sur la question d'être arabe en Amérique. L'un d'entre eux dit: "C'est complètement inapproprié. Ca relève de l'endoctrinement," tandis que l'autre, actuellement dans la faculté, affirme: "Si notre communauté éducative est engagée pour la liberté d'expression, cela implique-t-il que nous devions exposer les nouveaux étudiants aux prêches anti-américains et anti israéliens de ce professeur? Au minimum, nos étudiants ne méritent-ils pas une présentation équilibrée?"
Un troisième professeur a écrit à une doyenne de l'établissement qui lui a répondu que le livre avait été choisi "parce qu'il s'agit d'un recueil de récits bien écrits par et sur de jeunes Arabes de Brooklyn dont le vécu peut être familier à nos étudiants, leurs voisins, ou les condisciples avec lesquels ils vont étudier et travailler au Brooklyn College" Elle n'a jamais répondu aux courriels ultérieurs du professeur, demandant qu'elle désigne un livre avec un point de vue différent. Alors, Kesler a-t-il raison de penser que l'établissement devrait proposer un autre livre ou livre avec un point de vue contrasté? Et d'après vous, quelle serait la réaction si l'école imposait à la place un livre par un auteur pro israélien? Nous avons contacté le Brooklyn College et vous informerons s'il fait une déclaration.

Libellés : , , , , ,

posted by Djazaïri at 10:28 PM

28 Comments:

Anonymous temps said...

La problématique est dans l'équilibre. Si tous sont d'accord pour reconnaitre que tout lire nous permet d'avoir assez d'informations pour créer notre libre arbitre, les faits sont que nous n'avons pas le temps de tout lire et donc d'avoir assez d'informations pour ne pas nous laisser orienté dans de tristes chemins. Sans controverse chaque engagement est un danger, car tous les grands crimes ont été commis pour de nobles causes.
Cordialement

1 septembre 2010 à 02:41  
Anonymous Anonyme said...

Il est utile de lire Wiesel ce qui n'est pas le cas de mein Kampf (certaines plaisanteries sont nauséabondes), mais il est impératif , urgent et actuel de se renseigner sur un génocide dont on ne parle pas: celui des tsiganes mis dans des camps par Vichy et dont près de 500000 ont été massacrés dans les camps d'extermination.

2 septembre 2010 à 17:59  
Anonymous Anonyme said...

Si on ne croit la plus importante émission littéraire de la télévision: la grande librairie sur France 5 d'hier soir, E. Wiesel est l'un des plus importants écrivains de langue française de ces dernières années. Cette émission présentait parmi d'auteurs, son dernier roman: l'otage, et le recommandait chaudement aux spectateurs.

3 septembre 2010 à 07:05  
Anonymous Anonyme said...

A écouter ou réécouter l'émission Cultures d'islam de ce matin (05/09) sur France-culture: les arabes et la shoah. Passionnant et instructif. l'invité de l'émission est u n Libanais, professeur d'université en Angleterre.

5 septembre 2010 à 19:04  
Blogger Djazaïri said...

"shoah" en arabe, ce sont les grillades (merguez et autres brochettes au barbecue). Délicieux.

5 septembre 2010 à 19:45  
Anonymous Anonyme said...

Par sa remarque Mounadil voudrait-il nous faire croire que pour lui et certains arabes penser aux corps des juifs brûlés dans les fours crématoires est une pensée délicieuse? Non, tous les arabes n'ont pas pensé et ne pensent pas que la shoah était un plat délicieux. Nombre d'entre eux en particulier en Tunisie ont sauvé leurs voisins juifs. Il en fut de même en Iraq en 1941 lors du pogrom de Bagdad. C'est ce qu'on apprend dans l'émission de France-culture.

6 septembre 2010 à 06:03  
Anonymous Anonyme said...

Mounadil, vous n'avez sans doute pas écouté cette émission, sinon vous n'auriez pas fait cette plaisanterie d'un goût douteux.

6 septembre 2010 à 06:13  
Blogger Djazaïri said...

Non, c'est juste pour dire que ce serait bien d'éviter de bourrer le crâne des Arabes avec la shoah et autre holocauste.
Les Arabes ont sauvé des Juifs pendant la seconde guerre mondiale, quoi de surprenant? Ce n'est une information que pour ceux qui pensent que les Arabes sont foncièrement "antisémites" au sens d'anti-juifs.

6 septembre 2010 à 08:49  
Anonymous Anonyme said...

France-culture n'est pas réservée aux seuls arabes. Culture d'Islam est une émission qui apporte de précieuses informations et que nous sommes nombreux, nous les kafir, à écouter, dirai-je religieusement, tous les dimanche.
Il est important de rappeler le rôle de nombreux arabes pendant la guerre à côté de celui du grand muphti.L'histoire n'est jamais à sens unique.
cela dit, mercredi soir c'est le jour de l'an pour les juifs. je vous adresse, Mounadil, le voeu traditionnel: que vous soyez inscrit pour cette nouvelle année dans le livre de la vie et de l'amour et non dans celui de la mort et de la haine.Chana tova. En ydich: a gite your

6 septembre 2010 à 19:18  
Blogger Djazaïri said...

Les territoires palestiniens vont être bouclés, alors?

6 septembre 2010 à 20:06  
Anonymous Anonyme said...

A vous lire on penserait que Vénissieux sera également bouclé!

7 septembre 2010 à 07:36  
Anonymous Anonyme said...

Mounadil, je voudrais préciser un point sur mes voeux. Juifs et musulmans sommes si proches qu'il nous faut attendre avec conviction qu'un jour nous retrouverons la paix. Nous sommes si proches: les uns et les autres nous circoncisons nos fils, les uns et les autres nous ne mangeons pas n'importe quelle viande: hallal pour les uns cacher pour les autres. Demain soir les juifs vont célébrer le nouvel an et se rappelleront le sacrifice du fils d'Abraham, les musulmans fêtent l'Aïd el Khebir qui a la même signification, dans 10 jours les juifs jeuneront pour leur Kippour et les musulmans sont en plein ramadan.Et on peut remarquer que le Kippour est le 10ème jour du mois de Tichri alors que le ramadan est le 10ème mois de l'année musulmane. Tout cela n'est pas par hasard.Mounadil, je vous renouvelle donc mes voeux de santé, de vie et d'amour.

7 septembre 2010 à 10:43  
Blogger Djazaïri said...

Vous répondez donc affirmativement: les territoires palestiniens vont être bouclés.

7 septembre 2010 à 16:15  
Anonymous Anonyme said...

Sans doute. Mais il faut noter si on est honnête, ce que vous êtes certainement qu'en réponse à l'ouverture des négociations directes 13 organisations islamistes dont le hamas et le djihad ont affirmé qu'elles feront tout pour les faire échouer. Elles ont déjà commencé: 4 Israéliens ont été assassinés et 2 autres blessés

8 septembre 2010 à 07:39  
Blogger Djazaïri said...

Il faut être culotté ou sioniste, ou encore les deux, pour prétendre que les rencontres Abou Mazen Netanyahou sont des négociations.
Ces rencontres sont prévues pour n'aboutir à rien sauf à un gain de temps pour la poursuite de la colonisation des territoires occupés.
Quant aux quatre sionistes dont vous parlez, ce sont des miliciens venus expulser les Palestiniens de chez eux.

8 septembre 2010 à 16:44  
Anonymous Anonyme said...

Non, il suffit simplement de lire la presse ou les déclarations des dirigeants palestiniens ou celles d'Obama. Je suis content d'apprendre que le président des E.U et celui de l'autorité palestinienne sont culottés et sont des sionistes. Votre réponse montre bien où vont vos inclinations: vers le hamas et le djihad islamique.Vous n'êtes vraiment qu'un islamofaciste.

8 septembre 2010 à 17:41  
Blogger Djazaïri said...

Il n'y a pas grand chose qu'Abou Mazen (complètement dépourvu de légitimité) puisse refuser à M. Obama et surtout à Mme Clinton. Abou Mazen n'est certes pas sioniste, c'est juste un traître.
Netanyahou était bien sûr d'accord pour la séance photo avec poignée de mains, n'est-il pas un homme de paix après tout?
Venant de vous, je considère le terme "islamofasciste" comme un compliment.

8 septembre 2010 à 18:12  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour Mounadil

Concernant l'assassinat des 4 sionistes extrémistes, je suis très sceptique sur l'auteur des assassins, car comme par hasard cela arrive qq jours avant le soi-disant "processus de paix". De plus ce fut une famille banal : un homme, ses enfants et une "pauvre" femme enceinte. Cela avait certainement pour but de blanchir l'image de l'état criminel d'israel car le monde entier commençait à (enfin!) voir leur vrai visage. Ca sent le coup monté à plein nez surtout quand on sait de quoi les sionistes sont capable de faire pour parvenir à ses fins. Sinon si je me trompe, c'est qu'il y avait effectivement une bonne raison de le faire et je vais pas pleurer sur leur sort loin de là

8 septembre 2010 à 19:18  
Anonymous Anonyme said...

http://failedmessiah.typepad.com/

8 septembre 2010 à 20:26  
Anonymous Anonyme said...

Abou Mazen est un traitre car il accepte de négocier. Mais sans doute Arafat l'était aussi puisqu'il a négocié.Les Norvégiens qui ont facilité les négociations de l'époque étaient sans doute eux aussi des sionistes.
En vous traitant d'islamofasciste je ne vous faisais pas un compliment mais constatais simplement la réalité.

13 septembre 2010 à 10:33  
Blogger Djazaïri said...

Les Norvégiens ont eux mêmes reconnu avoir favorisé le point de vue sioniste. Que tous les gouvernements européens (sauf peut être l'Irlande) aient une grande sympathie pour le sionisme n'est pas un scoop.
Abou Mazen n'est pas un traitre parce qu'il accepte de négocier mais parce qu'il négocie sue des bases contraires à l'intérêt palestinien et parce qu'il accepte de faire le garde chiourme pour Sion. Par ailleurs, il n'a strictement aucune légitimité.

13 septembre 2010 à 13:28  
Anonymous Anonyme said...

Les norvégiens, lesquels et quand?

14 septembre 2010 à 14:46  
Blogger Djazaïri said...

Le rôle norvégien en faveur de Sion est clairement établi: "Whether or not the Norwegians remained completely neutral, they nevertheless performed a valuable service for Israel. The secret talks, facilitated by a power that could not impose a solution on either party, enabled the unfettered expression of Israeli bargaining power whilst freeing Israel from obligation."
http://www.thefreelibrary.com/Honest+brokers%3F+American+and+Norwegian+facilitation+of...-a055683886
Les Norvégiens ne pouvaient ignorer qu'ils aidaient Tel Aviv à atteindre un objectif stratégique de premier ordre.

Pour un point de vue norvégien sur un des négociateurs norvégiens:
http://www.aftenposten.no/english/local/article2283350.ece

Bizarrement, ce négociateur est un des rares qui a refusé de satisfaire à la demande de ban Ki Moon de faire état de son patrimoine financier!
http://www.americanchronicle.com/articles/view/145207

14 septembre 2010 à 21:11  
Anonymous Anonyme said...

Toujours à la fin une petite pointe de méchanceté mais de vous çà ne nous étonne plus. Cela dit grâce aux norvégiens qui favorisaient Israël, les accords d'Oslo ont permis à Arafat de revenir en Palestine.

15 septembre 2010 à 10:47  
Blogger Djazaïri said...

Ah bon, il y avait une poite de méchanceté alors que j'ai seulement exposé un fait?
Le sens du combat palestinien n'est pas de permettre à Arafat de pouvoir vivre assiégé dans le QG de Ramallah.

15 septembre 2010 à 17:45  
Anonymous Anonyme said...

Le sens du combat palestinien est donc la destruction de l'Etat d'Israël, ce qui ne nous étonne pas de votre part qui traitez Mahmoud Abas de traitre. Vous pensez comme le hamas. Aussi quand je vous traite d'islamofasciste, je ne me trompe pas.

15 septembre 2010 à 20:10  
Blogger Djazaïri said...

Le problème n'est pas la destruction de l'Etat voyou (dit Etat juif) mais la restauration des droits des palestiniens sur leur patrie.
Après, un Etat juif, vous pouvez le faire dans les pays qui estiment avoir une dette envers vous. Je vous suggère l'Alsace et le Pays de Bade.

15 septembre 2010 à 20:55  
Anonymous Anonyme said...

Merci de votre suggestion qui démontre bien que vous êtes un partisan du hamas et du hezbollah.Allez un peu de courage, présentez votre aimable suggestion à Tel-Aviv au lieu de la clamer sans risque sur votre ordinateur.

16 septembre 2010 à 16:22  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette