dimanche, août 29, 2010

Bookmark and Share

Le Sarrazin et le "gène juif"

Un certain Thilo Sarrazin (sic), haut fonctionnaire de la Bundesbank, la banque centrale allemande, s'est fait remarquer depuis quelques années, non tant par ses compétences financières que par ses remarques, disons peu amènes, à l'égard des personnes d'origine turque ou arabe qui résident en Allemagne.
Jusque là, tout allait donc plutôt bien pour Thilo Sarrazin: s'en prendre aux Sarrasins, après tout...
Et puis, patatras, Thilo Sarrazin est allé trop loin puisque, nous apprend le journal sioniste Haaretz,
"Les membres du gouvernement allemand condamnent Thilo Sarrazin, le cadre de la banque centrale, pour avoir déclaré que tous les Juifs avaient un gène particulier en commun."
Pourtant le livre que vient de publier Thilo Sarrazin est une charge sévère contre les Turcs et les Arabes. Mais ce n'est en effet pas ça qui a vraiment fait réagir le gouvernement allemand:

Le ministre des affaires étrangères Guido Westerwelle et le ministre de la défense Karl-Theodor zu Guttenberg ont déclaré que Sarrazin avait passé les bornes [was out of line] pour ses propos sur les Juifs, propos qui ont aussi été critiqués par des dirigeants Juifs du pays responsable de l'holocauste.

Pour ceux qui douteraient que Sarrazin a passé les bornes en raison de ses propos sur la "génétique" juive :
"Il n'y a pas de place dans le débat politique pour des propos qui attisent le racisme ou l'antisémitisme," a déclaré Westerwelle.
"Il y a des limites à toute provocation et Sarrazin, membre de la direction de la Bundesbank, est clairement allé au delà des limites avec ses propos erronés et inappropriés," a ajoué Guttenberg.
C'est donc clair: pas de place dans le débat pour des propos racistes et antisémites, mais les bornes ne sont franchies qu'en cas de propos antisémites.

Un certain Stephan Kramer, présenté comme un dirigeant communautaire juif, caractérise l'aspect antisémite des propos de M. Sarrazin:
"Quelqu'un qui tente de définir les Juifs par une particularité génétique est consumé par une manie raciste," a déclaré Kramer.
Oui, car Sarrazin n'a apparemment évoqué aucune tare imputable à cette particularité génétique, la pingrerie par exemple, ni aucune qualité d'ailleurs (comme la propension à avoir du talent artistique). Il s'est borné à parler d'un gène qui serait commun à tous les Juifs (et aussi d'un gène commun aux Basques). 
Or cette affirmation dûment estampillée antisémite fait partie justement des obsessions de nombreuses personnes qui s'acharnent à rechercher ce ou ces fameux gène(s) juif(s). L'ultrasioniste JSS l'a trouvé lui, ce gène juif (je savais bien que JSS était aussi un fieffé antisémite).
Le site Lamed nous précise même que ce matériel génétique est "commun à tous les Juifs et pas seulement pour les Cohanim". (les Cohen sont supposés effectivement se marier entre eux).

Libellés : , , , , , ,

posted by Djazaïri at 10:12 PM

31 Comments:

Anonymous Anonyme said...

bonjour mounadil,

sur le fond de l'article rien que du"vieux", comme d'habitude le rascisme comme la justice est à deux vitesse en europe.
Je voulais surtout te souhaiter un bon retour "aux affaires" après ces vacances. la rentrée s'annonce rude, alors ...bon courage et au plaisir de te lire.

cordialement,
akim

30 août 2010 à 00:29  
Anonymous annie said...

Welcome back; vous nous avez manqué. Nous errions ici comme des âmes en peine de vos commentaires toujours judicieux.

30 août 2010 à 18:38  
Anonymous Anonyme said...

Que des abrutis, qu'ils soient juifs ou non, affirment le plus sérieusement du monde que le peuple juif ou n'importe quel autre peuple ait des spécificités génétiques est une absurdité aux relents racistes. Compte-tenu des nombreux mélanges c'est une idiotie. La seule chose qu'on peut dire c'est que certaines communautés askenazes sont atteintes d'une maladie mais on n'en connaît pas l'origine. Chez les juifs comme dans tout autre peuple il y a des racistes. Mais heureusement il y en a d'autres comme Lévi-Strauss et sa célèbre réponse à l'UNESCO sur le racisme.

1 septembre 2010 à 09:43  
Anonymous Anonyme said...

Comme d'hab, personne n'est choqué par des propos anti-arabes ou anti-turcs (depuis que la Turquie a osé critiqué Israel.. .), cela relèverait de la liberté d'expression! Mais shocking, à juste raison d'ailleurs, dès qu'on parle d'un gène juif. Mais J'aimerais bien que ces âmes sensibles soient également choquées par les propos anti-arabes de ce monsieur. Deux poids, deux mesures.

4 septembre 2010 à 21:55  
Anonymous Anonyme said...

Le deux poids deux mesures n'est pas toujours vérifié. Ainsi Sarrazin, l'un des membres de la Bundesbank allemande vient d'être licencié pour avoir tenu des propos racistes vis à vis des immigrés en Allemagne.

5 septembre 2010 à 06:29  
Blogger Djazaïri said...

Ce n'est pas d'aujourd'hui que ce Sarrazin tenait des propos anti immigrés. Ce qui lui a valu son licenciement, ce sont ses propos sur le gène juif car là, il a "passé les bornes".

5 septembre 2010 à 10:50  
Anonymous Anonyme said...

Ses derniers propos associaient les juifs aux immigrés. D'ailleurs tant les juifs que les arabes ont été bien souvent humiliés et ont subi les mêmes avanies des mêmes racistes. Il serait bon que les uns et les autres s'en souviennent. Ils découvriraient ou redécouvriraient leur proximité tant religieuse qu'historique ce qui les rapprocherait. Emission absolument à écouter!

6 septembre 2010 à 06:09  
Blogger Djazaïri said...

Non, ses derniers propos parlent d'un "gène" juif sans y associer des qualités ou des défauts. Il partage cette conviction avec de nombreux juifs.

6 septembre 2010 à 08:58  
Anonymous Anonyme said...

Comme je l'ai déjà écrit, il y a des juifs racistes. La connerie est malheureusement très répandue et je ne vois pas au nom de quoi les juifs en seraient exclus. Mais en contrepoint on ne compte pas le nombre de juifs qui ont joué un rôle actif dans les luttes d'émancipation. Ainsi le bureau politique du parti bolchévik comptait une majorité de juifs. Dans les comités d'aide au FLN de ma jeunesse, parmi les porteurs de valise il y avait de nombreux juifs comme par exemple Henri Curiel.

6 septembre 2010 à 19:25  
Blogger Djazaïri said...

Tout à fait d'accord, les juifs sont des gens comme les autres. Comme d'autres ils peuvent être porteurs d'une idéologie néfaste ou, au contraire, de progrès.
Ceci dit, les fameux juifs bolchéviques n'étaient en fait pas juifs mais athées (sauf à admettre qu'il s'agissait en réalité de crypto-juifs qui se sont embarqués dans la révolution pour de sombres intérêts, ce que vous excluez je suppose). De nombreux soit disant juifs qui ont oeuvré de façon solidaire étaient en fait des athées.
Et le manifeste du Parti Communiste, ce n'est quand même ni la Torah ni le Talmud.

6 septembre 2010 à 20:19  
Anonymous Anonyme said...

On peut-être juif sans être croyant et être athée. L'un de mes oncles, fondateur avec d'autres du parti communiste roumain avait tenu à faire circoncire son fils. les exemples de ce type sont infiniment nombreux.On peut ête juif sans être religieux ou sioniste comme l'atteste par exemple l'immense littérature Yddich. A noter: les écrivains yddich russes ont été exécutés après la guerre par Staline qui les avait utilisés pendant la guerre par la création du comité juif antifaciste. Enfin le cas d'H. Curiel éclaire bien mon propos: jamais il n'a renié son identité juive, il y avait d'ailleurs de bonnes raisons ayant été contraint de quitter l'Egypte par le régime nassérien.

6 septembre 2010 à 22:39  
Anonymous Anonyme said...

S'il s'avérait vérifié que les juifs aient un patrimoine génétique commun, cela battrait en brèche la thèse de S. Sand pour lequel les juifs actuels descendent soit des Khazars soit des Kabyles.Mais tout cela n'est que fadaises et conneries.Les juifs comme la plupart des peuples ont des origines multiples. Combien de Français descendent des gaulois?

6 septembre 2010 à 22:44  
Blogger Djazaïri said...

On peut être juif et athée! Alors les juifs ne sont pas des adhérents à une religion mais une nationalité et/ou une race. S'ils sont une nationalité, ils sont effectivement des étrangers partout (sauf dans l'Etat juif). S'ils sont une "race", ils doivent avoir un gène en commun.

8 septembre 2010 à 16:54  
Anonymous Anonyme said...

d'un anonyme.
Ils ne sont ni une race, ni uniquement une religion. Mais un peuple. Primitivement sémite , qui s'est ensuite distingué des autres par le monothéisme. Il s'est par la suite enrichi de beaucoup d'apports. Mais un destin commun de mise à l'écart (même pour les juifs athées , que le christianisme ne différenciait pas des autres juifs) a fait d'eux un peuple.

10 septembre 2010 à 22:50  
Blogger Djazaïri said...

Je note bien la contradiction interne à votre argument: c'est à l'origine un peuple mais c'est en fait le destin de mise à l'écart qui en a fait un peuple.

11 septembre 2010 à 11:41  
Anonymous Anonyme said...

En tout cas, comme le dit votre contradicteur: les juifs ne sont ni une race, ni uniquement adeptes d'une religion mais éprouvent dans leur grande majorité la conscience d'une histoire commune y compris quelqu'un comme Edgar Morin: lire le récit de l'histoire de son père.

12 septembre 2010 à 14:48  
Blogger Djazaïri said...

Si je suis votre raisonnement, les juifs français ne sauraient être authentiquement français puisqu'ils ont une histoire commune avec d'autres juifs qui fait qu'ils appartiennent à un peuple qui n'est pas le peuple français. Et ce, malgré des siècles voire plus d'un millénaire de présence sur le territoire.
J'ai bon?

12 septembre 2010 à 21:18  
Anonymous Anonyme said...

Argumentation digne du régime de Vichy, mais de vous rien ne nous étonne.

14 septembre 2010 à 22:47  
Anonymous Anonyme said...

Il y a donc des gens qui seraient authentiquement Français et d'autres non. Première nouvelle: à inscrire dans le code de la nationalité. Maintenant Mounadil se fait juriste et voudrait nous retirer le bénéfice de l'article 8 du code civil:tout Français jouira des droits civils. Vous devenez copain avec Hortefeux et Le Pen.

15 septembre 2010 à 10:53  
Blogger Djazaïri said...

Le régime nazi considérait le judaïsme comme une nationalité. C'est précisément ainsi qu'il est considéré par le régime de Tel Aviv. Et tous vos arguments vont dans le même sens que la façon de voir des nazis et du régime sioniste.

15 septembre 2010 à 14:54  
Blogger Djazaïri said...

@ "Il y a donc des gens qui seraient authentiquement Français et d'autres non."
Ce sont vos propos, ils n'engagent que vous. Ceci dit, le sionisme nous offre l'exemple unique de citoyens séculaires d'un pays qui se revendiquent d'une nationalité créée récemment (juive en l'espèce) et soutiennent avoir le droit d'établir leur Etat dans la patrie d'un autre peuple.
Il s'agit là de tout à fait autre chose que la double citoyenneté au sens classique du mot (par exemple quelqu'un qui a un père Belge et une mère Française).

15 septembre 2010 à 17:43  
Anonymous Anonyme said...

Ce n'était pas mes propos mais les vôtres. Vous confondez nationalité et appartenance à un peuple. Révisez votre droit anglosaxon.

15 septembre 2010 à 20:14  
Anonymous Anonyme said...

Le régime nazi ne considérait pas le judaïsme comme une nationalité mais comme une race.

15 septembre 2010 à 20:15  
Blogger Djazaïri said...

Comme vous n'êtes pas sans le savoir, pour les nazis, race et nationalité c'est la même chose.

15 septembre 2010 à 20:51  
Blogger Djazaïri said...

J'ignorais que le droit anglo saxon s'appliquait en France.

15 septembre 2010 à 20:52  
Anonymous Anonyme said...

je suis bien moins au courant que vous des théories nazis. merci du renseignement.
le droit anglo saxon ne s'applique pas en France mais le Code civil, oui. Nous ne sommes plus au temps de Vichy qui retirait la nationalité aux juifs récemment naturalisés.

16 septembre 2010 à 16:25  
Blogger Djazaïri said...

C'est bien, vous vous êtes rendu compte que nous étions en France et pas dans une colonie anglo saxonne!

16 septembre 2010 à 16:40  
Anonymous Anonyme said...

d'un anonyme.

Il n'est pas contradictoire de se sentir une appartenance à deux peuples. Ainsi Edgar Morin se sentait français et du fait des sévices qu'ont subi les juifs, ne pouvait renier son autre sentiment d'appartenance au peuple juif.
Donc il s'agit davantage d'une appartenance auxquels les autres vous relient, quand bien même vous la refuseriez... les autres vous font juif. Alors autant l'assumer, d'autant quand vous subissez des épreuves discriminatoires.
Maintenant je suis contre une nationalité juive dans le cadre d'un état car sous quels critères décider de qui est juif ou pas? Un critère racial? C'est nul. Un critère religieux? Difficile pour les juifs athées. Sans compter que ces critères sont carrément discriminants et totalement contradictoires avec une vision démocratique et des droits de l'homme.

16 septembre 2010 à 23:30  
Blogger Djazaïri said...

Les Juifs athées? Et pourquoi pas les croyants athées?

17 septembre 2010 à 08:06  
Anonymous Anonyme said...

D'un anonyme;
Bien sûr que la notion de judaisme est tout d'abord religieuse et qu'il peut donc paraitre contradictoire de parler de juif athée. En effet le juif s'est distingué des autres peuples par la religion monothéiste. Mais au fil du temps et de "l'évolution moderniste"positiviste, l'athéisme a pris de l'importance dans tous les groupes religieux:Chez les chrétiens mais aussi chez les juifs et les musulmans.
Vous savez fort bien qu'on peut aussi être issu d'une famille musulmane et être soi-même athée. Il n'empêche qu'un sentiment d'appartenance à cette communauté peut demeurer. D'autant , que les autres vous y rattachent, même si vous êtes citoyen , français, (par exemple ) et d'autant quand cette famille est attaquée.

Pourquoi en serait-il autrement pour les juifs athées?
Réduire le sentiment de judeité à la seule religion me semble un peu court.

18 septembre 2010 à 21:24  
Blogger Djazaïri said...

Il est abusif de qualifier de musulman ou chrétien quelqu'un qui se définit comme athée. Que cet abus soit pratiqué par celui qui porte un regard extérieur est une autre affaire (un peu comme le métis qui est vu comme blanc ou noir selon les circonstances).
Et si quelqu'un se définit comme athée et juif ou chrétien ou musulman, nous sommes face à un défi à la logique. Qui ne peut s'expliquer qu'en faisant appel à un miracle.

19 septembre 2010 à 12:55  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette