mardi, décembre 15, 2009

Bookmark and Share

Viagra et Porn sex video signent la pétition contre l'Iran. Pauvre propagande sioniste!

La propagande, hasbara, sioniste a sans doute toujours été médiocre mais elle a longtemps joué sur du velours en faisant appel à la culpabilité d'un Occident coupable ou complice des persécutions nazies ainsi qu'à l'imagerie du David Juif affronté au Goliath non plus Philistin mais Arabe.

Cette propagande a de plus en plus de mal à dissimuler la réalité: c'est que les archives sortent, que les images circulent via al Jazeera et internet notamment. La réalité a éclaté au grand jour en 2006 avec l'agression contre le Liban puis fin 2008 début 2009 avec l'agression et le siège imposés à Gaza.
Et puis l'entité sioniste ne cesse de s'inventer de nouveaux ennemis mortels, de nouveaux génocidaires putatifs dont l'Iran est le dernier en date. Cette hasbara aux ficelles épaisses est mobilisée intensément pour amener les Nations à la guerre parce que l'existence de l'entité serait menacée.
Dans le cas de l'Iran, la hasbara agit dans un terrain qui lui est familier: évocation des images holocaustiques, insistance sur le supposé fanatisme religieux du régime iranien, mobilisation des peurs et de l'irrationnel. En face, nous trouvons un gouvernement iranien qui peine à faire entendre sa voix dans les médiats occidentaux et dont les messages sont déformés à satiété, parfois d'ailleurs sans intervention nécessaire des propagandistes sionistes. Les sionistes ne sont bien entendu pas les seuls à avoir intérêt à une confrontation militaire avec l'Iran.
Car ce que veut cette hasbara, avec ses discours mi pleurnichards mi vindicatifs sur la "shoah nucléaire" n'est rien d'autre qu'une guerre dont les répercussions seront incalculables dans la région, c'est-à-dire dans une partie du continent qui s'étend de la Turquie à l'Inde. Et peut-être au delà. Il n'y aucune chance en tous cas qu'une puissance puisse bombarder l'Iran sans qu'il y ait riposte de ce dernier pays, riposte qui prendra des formes diverses selon la nature de l'agression.
On sait juste une chose, c'est que la riposte ne sera pas nucléaire car l'Iran ne dispose pas de la bombe atomique et n'a pas de programme nucléaire militaire. Car ce qu'on lui reproche avec ténacité, c'est surtout d'avoir l'intention de développer un tel programme. Et il va de soi que les Iraniens ne pourront jamais prouver qu'ils n'ont pas l'intention de développer l'arme atomique (comme je ne pourrais jamais démontrer que je n'ai pas l'intention de participer dans un avenir plus ou moins lointain au rallye de Monte Carlo avec ma voiture).
Revenons au sujet de la médiocrité de la hasbara sioniste. Je vous en propose justement un exemple avec cette pétition lancée aux USA par une officine sioniste et qui aurait collecté via internet 90 000 signatures de personnes favorables à un durcissement des sanctions contre l'Iran.
Spencer Ackerman du Washington Independent a examiné avec attention les signatures jointes à un communique de presse de cette officine et s'est aperçu que de nombreuses signataires étaient fantaisistes comme celle d'un certain "VinceVince" qui apparait 167 fois ou celle d'un certain Viagra kaufen qui apparait 5 fois.
Sans les observations du journaliste, c'est ce genre de pétition que le groupe de lobbying aurait présenté à des diplomates et autres ministres.
Ce qui est intéressant aussi dans l'article que je vous propose, c'est d'observer que, selon la présidente fondatrice du groupe de lobbying, son organisation comporterait 14 0 000 militants dont chacun était appelé à avoir un effet multiplicateur en faisant appel à ses collègues et amis. Pourtant ce sont seulement 90 000 signatures (dont des signatures fantaisistes) qui ont été recueillies et non 200 000 ou 300 000.
Qu'en conclure?
Simplement que le poids de ces organismes qui émanent du lobby sioniste comme celui de ce lobby lui-même est relativement limité en termes d'adhérents et donc de représentativité des Juifs aux Etats Unis. Et que cette représentativité limitée est sans commune mesure avec la capacité de nuisances des organismes qui constituent le lobby ou en émanent.
Et que si on lit bien la fin de l'article, on comprend que le Pape a failli recevoir du viagra de la part de la propagandiste sioniste en chef.

La pétition contre l'Iran d'un groupe de pression pro-israélien comprend de nombreux noms douteux
par SPENCER ACKERMAN , The Washington Independent (USA)12 novembre 2009 traduit de l'anglais par Djazaïri

Plus tôt dans la journée, the Israel Project - une organisation pro-israélienne qui soutient des mesures dures contre le programme nucléaire iranien - a diffusé un communiqué annonçant un soutien significatif à l'imposition de sanctions contre l'Iran. Une pétition lancée par the Israel Project et destinée à être envoyée à "tous les ambassadeurs aux USA, à tous les Etats membres de l'ONU, au président de la banque Mondiale, à des responsables d'organisations des droits de l'homme, aux gouverneurs, aux membres du Congrès et au Pape "demandait instamment "des sanctions sévères comme moyen pour convaincre l'Iran de stopper son programme nucléaire". Et cette pétition a attiré un flot de soutien - 90 000 signataires, annonçait l'organisation.

Notre pétition a maintenant plus de 90 000 soutiens que vous pouvez voir en cliquant ici et . Nous vous demandons encore, avant qu'il soit trop tard, de faire tout votre possible pour arrêter cette menace imminente et éviter la guerre.

Mais cliquer sur le lien pour voir de plus près ces signataires éveille quelques questions substantielles sur leur authenticité. Par exemple, du N° 84 854 au 85 071, tous les signataires se nomment "Vince Vince" - ce à quoi the Israel Project rétorque que tous ces différents Vince Vince vivent dans différents Etats. Bon, à la rigueur. Certains d'entre eux sont d'Etats désignés par des acronymes reconnaissables comme MN, AZ ou PA. D'autres cependant, vivent dans les grands Etats de GU, AA ou XX.

Le lecteur curieux n'a même pas à pousser l'examen aussi loin dans la liste. Le signataire N°5 porte le nom de Comfylovely [beauté confortable]... - et non, ce ne sont pas des points de suspension que j'ai placés pour faire un effet; c'est le prénom de Comfylovely - de la belle ville de Davao dans l'Etat historique de XX [Davao se trouve aux Philippines, NdT]

Ce n'est même pas la partie la plus gênante des signatures. The Israel Project cite les personnes suivantes comme partisans enthousiastes de sanctions contre l'Iran: Viagra Kaufen Viagra Kaufen, London, N.Y. (signataire N°84,570); Porn Sex Video de London, N.Y. (signataires N° 62,751 à 62,756); Stupidxhiteman V. qui s'est abstenu de donner une adresse (signataire N° 83 780); et Xbox 360 accessories - il s'agit du nom et du prénom - de New York, N.Y. (signataire N° 90 046).

Quand j'ai appelé Jennifer Laszlo Mizrahi, fondatrice et présidente de the Israel Project, elle m'a dit que l'organisation avait "envoyé des courriels aux personnes favorables à nos thèses" et leur avait demandé de signer; ces personnes ont alors sollicité leurs collègues et relations pour faire de même. A la question de savoir si the Israel Project avait pris des mesures quelconques pour vérifier que les noms sur la pétition étaient valables, Mizrahi a répondu, "Ce sont des militants et ils passent par une procédure sécurisée. Nous avons 140 000 militants qui travaillent avec nous, alors oui. Beaucoup d'entre eux portent le même nom, parce qu'ils sont apparentés."

Mais quand j'ai lu à Mizrahi certaines des signatures les plus abjectes figurant sur la pétition, elle a répondu, "C'est dégueulasse," avant de dire, "Je ne les ai pas personnellement toutes contrôlées, mais elles sont passées par le système, alors si elles sont passées comme ça avec ce genre de pseudonyme, c'est assez horrible." Elle a précisé que, "Ce n'est pas comme si nous avions appelé chaque personne pour demander 'êtes-vous la personne.' Mais nous avons fait passer les courriels par nos militants habituels." Interrogée sur ce que cela disait des procédures de contrôle de the Israel Project, elle a répondu, "cela veut dire que c'est l'Amérique et que dans n'importe quel pays il y a des gens qui sont incorrects."

Mizrahi m'a envoyé un courriel par la suite pour me dire que the Israel Project avait "publié accidentellement le mauvais fichier" qui est en cours de remplacement par le fichier correct.U n bon poit pour l'organisation? Maizrahi a ajouté que la pétition elle-même n'avait pas encore été diffusée physiquement aux destinataires officiels et aux leaders religieux - le communiqué de presse annonçant le nombre important de signataires avait été envoyé d'abord. Elle nous a remercié pour l'avoir alertée sur l'erreur.


Libellés : , , , ,

posted by Djazaïri at 9:41 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette