mercredi, novembre 25, 2009

Bookmark and Share

Pourquoi tant de Juifs athées?

Ce n’est pas moi qui pose cette question, mais le rabbin Levi Brackman qui s’exprime régulièrement dans la rubrique « Monde juif » du Yediot Aharonot.
A une question stupide, on peut répondre stupidement comme le fait, d’après le rabbin Brackman, un certain Christopher Hitchens qui suggère l’existence d’un gène de l’athéisme chez les Juifs.
Le rabbin pointe, à juste titre selon moi, le caractère raciste de cette explication, et propose une alternative à ce qu’il considère comme une thèse raciste.
Pour notre rabbin, si tant de Juifs non religieux (ou non pratiquants) sont athées, l’explication relève du domaine éducatif et culturel.

Il explique, par exemple, les capacités de questionnement analytique qui selon lui, caractérisent de nombreux Juifs connus, par une vieille tradition de quête intellectuelle qui s’est notamment concrétisé dans le Talmud, « canonisé » (c’est le propre terme du rabbin) au 5ème siècle de l’ère chrétienne.
Tiens, une reconnaissance au passage du caractère relativement récent et postérieur au christianisme de ce que nous appelons aujourd’hui judaïsme.
Donc, une explication culturelle en lieu et place d’une explication biologique. S’il y a tant de Juifs athées, c’est avant tout en raison d’une éducation dans la doctrine juive insuffisante, d’où découle une ignorance des enseignements du judaïsme.

Nous laisserons le rabbin responsable de cette conclusion car j’ai quand même l’impression que les raisons de l’athéisme peuvent être multiples.

Par contre, on peut dire que le propre du raisonnement intellectuel est, avant de s’enquérir de réponses, de poser de bonnes questions. Et la question que pose le rabbin est stupide pour deux raisons.
La première est qu’il est aberrant de parler de Juifs athées: soit on est Juif, soit on est athée car on ne peut pas être croyant et athée en même temps. Simple bon sens.
La deuxième est que cette question renvoie, exactement comme la réflexion dénoncée comme fausse par le rabbin, à une conception raciale (et donc raciste) du judaïsme. En effet, comment peut-on être Juif et athée si le judaïsme n’est pas autre chose qu’une religion?

Et si le judaïsme est autre chose qu’une religion, alors qu’est-ce que c’est?
Cette question, le rabbin Brackman ne la pose pas, pas plus qu’il n’y répond bien entendu.

Libellés : , , , ,

posted by Djazaïri at 2:43 PM

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

le judaisme est une culture, c'est pourtant clair depuis des siecles...sauf pour les gens que cette cultre dérange...tu parles bcp des juifs toi dis donc, t'as un probleme avec les juifs ou quoi ? c'est pas grave mais ca se soigne.

25 novembre 2009 à 15:12  
Blogger Djazaïri said...

Ah oui, je croyais que le judaïsme était une religion?
Si c'est une culture, alors le rabbin n'est pas un prêtre, mais une sorte de professeur ou d'académicien?
Expliquez-moi docteur.

25 novembre 2009 à 16:17  
Blogger Abdel said...

Le terme juif athée me rappelle la même relation qu'a le terme "France laïque"...

Ce deux termes sont compris par les gens doués d'un petit peu d'intelligence et d'esprit critique.

Les actes dépassent les paroles, intentions ou fausse convictions.

26 novembre 2009 à 00:06  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette