lundi, septembre 28, 2009

Bookmark and Share

Polanski en cavale pour une erreur de jeunesse commise à l'âge de 46 ans

Les amis de M. Polanski plaident l’ancienneté du crime qui lui est reproché pour demander la clémence sous une forme ou sous une autre. M. Bernard-Henri Lévy argue même de l’excuse de l’erreur de jeunesse. Erreur de jeunesse commise à 46 ans, M. Henri-Lévy demandera sans doute à relever l’âge de la majorité pénale que le gouvernement français voulait, il y a peu ramener à douze ans.
Ceci dit M. Bernard-Henri-Lévy est coutumier du travestissement de la réalité en fonction de ses sympathies et antipathies.
Quand on pense que tous ces gens passent simplement sous silence le f ait que le réalisateur était en réalité en cavale comme n’importe quel malfaiteur ; sauf qu’il avait droit dans ses diverses planques aux feux de la rampe et aux paillettes.

Cet extrait de l’article du First Post du 28 septembre nous montre bien, non seulement que M. Polanski était conscient de son statut de fugitif mais qu’il avait accès à des informations en provenance des USA qui lui ont permis à au moins deux reprises d’échapper à l’interpellation.
C’est ce qu’on appelle une cavale méthodique et qui a bien réussi pour quelqu’un qui ne se cachait pas vraiment. Polanski dispose, comme on le voit en ce moment, de relations puissantes en Europe mais aussi jusque dans le milieu politico-judiciaire aux Etats Unis. Rien à voir avec un fuyard amateur et isolé au delà d’un cercle d’amis et familial restreint.

Les amis de Roman Polanski, le réalisateur cinématographique plusieurs fois primé, ont demandé comment il a pu se rendre en Suisse pour des séjours au ski alors que le fugitif vivait en France depuis une trentaine d’années pour, soudainement, se voir cueilli par la police suisse ce samedi et retenu avant une possible extradition vers les Etats Unis.
La réponse est que les services du procureur de district de Los Angeles observaient les mouvements de Polanski depuis qu’un avis de recherche international avait été lancé par les USA en 2005.

A au moins deux occasions, selon un porte parole, les services du procureur avaient appris qu’il prévoyait de se rendre dans des pays ayant signé un traité d’extradition avec les Etats Unis. A chaque fois, les documents nécessaires à son arrestation avaient été préparés mais, d’une manière ou d’une autre, avait réalisé ce qui l’attendait et annulé ses voyages.
Cette fois, le procureur savait qu’il avait l’intention d’aller au festival cinématographique de Zurich pour recevoir une récompense pour l’ensemble de son oeuvre –mais Polanski n’avait pas été prévenu que la justice américaine était informée de son projet. A son arrivée en Suisse samedi, il a été arrêté par la police suisse et placé en détention.

Libellés : , , ,

posted by Djazaïri at 8:53 PM

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Polansky est un innocent aprés avoir abusé d'une mineure après 30 ans, il y a prescription bien sur alors pourquoi pourchasse t'on les criminelles de guerre comme les nazis après 60 ans , si il y a prescription pour Polansky alors cela n'a plus de sens .
Il doit etre jugé comme tout le monde malgré le soutien de Sarko et de Kouchner.Polansky =viol = 0
et Dieudonne = sketch = prison avec sursis et 20000 euros d'amende , elle est belle la justice Française .

29 septembre 2009 à 08:24  
Anonymous Anonyme said...

Il semble que Polanski, grand sentimental, possède dans ses archives des souvenirs (photos, films ?) des innombrables "parties fines" auxquelles il convia une bonne partie du Gratin dans les années "Love"...

29 septembre 2009 à 10:53  
Anonymous Anonyme said...

Roman Polanski doit-il subir la castration chimique ?

2 octobre 2009 à 11:07  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette