jeudi, mars 12, 2009

Bookmark and Share

Madoff, Sorkin, les camps de la mort et la véritable religion d’Elie Wiesel

L'affaire Madoff, du nom de cet homme d'affaires auteur d'une gigantesque escroquerie financière, va connaître son épilogue judiciaire sans procès puisque son avocat a indiqué que son client avait décidé de plaider coupable.

D'après la presse juive, cette escroquerie a conduit à un regain de propos antisémites touchant au lien supposé entre les Juifs et la finance. Pourtant, cette idée d'une reprise d'antisémitisme associé à l'affaire Madoff s'exprime surtout dans la presse juive et n'est exprimée que de façon marginale dans des médiats non Juifs, généralement assez « confidentiels. »

D'ailleurs, si vous souhaitez trouver des informations sur Madoff dans la presse juive, vous les trouverez (paradoxe ?) dans la rubrique « Jewish Life » (vie juive).

Il est vrai que les victimes de Madoff sont avant tout des Juifs où les clients (Juifs ou non) de financiers Juifs alléchés par les forts taux de rendement promis par le financier escroc.

Cet aspect juif de l'affaire n'a échappé à personne et certainement pas aux membres des communautés juives bernés par Madoff.

Par exemple, Elie Wiesel explique sur CNN qu'il ne saurait pardonner Madoff et nous donne au passage une indication sur sa véritable religion quand il explique :

«Nous pensions qu'il était Dieu, nous étions confiants pour tout ce qui passait entre ses mains, » explique le professeur de sciences humaines de l'université de Boston.»

Lien en français ici.

Apparemment, Madoff a pu se procurer un bon avocat (juif également) en la personne d'Ira Sorkin; du moins si on en juge d'après les réactions violentes dont ce dernier fait l'objet.

En effet, la boîte à lettre de Sorkin croule sous les messages haineux et de menace émis par les victimes de son client. Ainsi peut-on lire dans le New York Times :

«En tant que Juif vis-à-vis d'un autre Juif, je regrette profondément que la famille de Sorkin n'ait pas péri dans les camps de la mort nazis.»

Conclusion : la morale disparaît quand commence la finance.


Libellés : , , , ,

posted by Djazaïri at 1:08 PM

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Bien fait pour leur gueule,leur DIEU est le FRIC,s'est bien leur VEAU D'OR.Pour le fric,ils renient leurs valeurs.FINALEMENT IL Y'A UNE JUSTICE DIVINE.

12 mars 2009 à 20:22  
Anonymous Anonyme said...

Un énorme tsunami arrive doucement mais surement va emporter ce capitalisme qui appauvri toute la planète.Au Usa,je lisais hier un article des milliers de familles vendent leurs meubles pour se nourrir en Floride.Ce n'est que le début.Quand toutes les bulles spéculatives finiront toutes d'exploser,à ce moment là on boira la tasse...

14 mars 2009 à 17:43  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette