mercredi, octobre 29, 2008

Bookmark and Share

Un témoin Syrien réagit au raid américain

La BBC publie le témoignage d’un de ses auditeurs Syriens qui réside près de l’endroit où a eu lieu une agression héliportée américaine.
Il a certainement fallu du courage à cette personne qui met en cause l’armée US, qui vient effectivement de perpétrer un crime de guerre, mais aussi les autorités de son propre pays.
Et il faut le dire, l’armée syrienne qui, comme toutes les armées arabes, s’y entend pour traquer les opposants, communistes ou islamistes, est resté inerte. Inertie qu’on avait pu constater lors de précédentes agressions, sionistes celles là.
Alors permettons nous de poser la question qui sous tend ce témoignage : à quoi servent les armées des pays arabes?
b
Un témoin Syrien réagit au raid américain
BBC (UK) 27 octobre 2008 traduit de l’anglais par Djazaïri
s
La Syrie a accusé les USA dé avoir commis un « crime de guerre » après un raid héliporté à l’intérieur de son territoire qui a causé la mort de huit personnes.
Sam est un auditeur de la BBC qui réside à Abu Kamel, la cité frontalière syrienne où l’attaque a eu lieu ce dimanche. Il décrit la colère des habitants au sujet cette attaque, colère tournée vers l’Amérique mais aussi vers les autorités syriennes.
J’habite à moins de trois kilomètres de l’endroit où ça s’est passé. Je dormais à ce moment là, mais je me suis rendu à l’hôpital moins de deux heures après. Pratiquement tous ceux qui en ont entendu parler y étaient.
La plupart des gens d’ici éprouvent un fort ressentiment contre les Américains et ça n’a fait que mettre de l’huile sur le feu.
Nous sommes aussi très déçus par l’absence de réaction de nos propres autorités. L’attaque s’est déroulée dans le village de Sukariya, qui est peuplé presque exclusivement par la tribu Mashahda.
Ce sont des gens qui ont bon caractère, pas très religieux - aucun moudjahidine [combattant] ne vient de cette tribu. Le garde et la femme qui ont péri étaient des gens très simples.
Ils vivaient sous une tente et étaient payés pour surveiller des matériaux de construction comme du ciment ou du bois. Ces gens n’avaient rien à voir avec l’insurrection en Irak.
La majorité des gens qui vivent ici ont de la famille en Irak. Il y a beaucoup de contrebande : des armes et des moutons d’Irak vers la Syrie.
Il y a de la sécurité partout dans ce pays. Le gouvernement est très sévère avec les habitants du coin; s’il a une information selon laquelle quelqu’un a une arme volée, l’endroit où il se trouve sera cerné en deux minutes.
Mais hier, la réaction a été nulle. L’attaque s’est produite près d’un pont sur l’Euphrate et il y a des postes militaires de chaque côté du pont - c’est-à-dire tout près d’ici.
Mais l’armée est indécise quand il s’agit de passer à l’action. Les personnes qui ont été tuées étaient inoffensives, elles auraient dû être protégées. C’est une expérience très attristante.
Les gens parlent de patriotisme mais quand vient le moment d’agir - rien.
Les gens d’ici détestent l’Amérique plus qu’avant et ils sont déçus de la réaction de leurs propres autorités.

posted by Djazaïri at 7:35 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette