dimanche, juillet 22, 2012

Bookmark and Share

Au peuple turc, les "rebelles" syriens reconnaissants


Un petit article intéressant qui nous en dit long sur la mentalité d’au moins une partie des opposants Syriens qui se sont réfugiés en Turquie.

Loin d’être reconnaissants au pays qui les héberge, ils y ont transporté leur mentalité sectaire à un point tel que le fait de se retrouver avec des Turcs [des Turkmènes en fait] en Turquie leur est insupportable.
Et ce n’est pas là une simple réaction de colère (peu importe l'acceptabilité ou pas de sa justification) de réfugiés ordinaires, mais celle d’hommes qui sont capables d’investir des locaux de police, d’abaisser le pavillon national du pays qui les héberge pour le remplacer par le leur.
C’est donc bien une réaction politique qui serait inimaginable si les «réfugiés » Syriens n'étaient pas conscients de l’état de soumission des autorités turques vis-à-vis des puissances sui tirent réellement les ficelles dans la crise syrienne, à savoir le Qatar et l’Arabie Saoudite d’une part, et l’axe anglo-saxon d’autre part
.
Après l’épisode des camions turcs pillés et brulés par les «rebelles» en Syrie, c’est donc une nouvelle marque d’estime adressée au gouvernement d'Ankara pour son soutien.

Et on a comme l'impression que la population turque a un peu marre de ces "rebelles" syriens.


Hürriyet (Turquie) 22 juillet 2012

GAZİANTEP - Doğan News Agency – traduit de l’anglais par Djazaïri

Des réfugiés Syriens ont provoqué une émeute aujourd’hui dans un camp de réfugiés, retirant le drapeau turc pour hisser le leur à la place, rapporte l’agence d’informations Doğan.
Les réfugiés Syriens de ce camp ont commencé par protester au sujet des 1 500 réfugiés Turkmènes qui étaient venus d’ajouter au camp. Précipitant de vifs échanges verbaux avec les agents des services de sécurité. La dispute s’est rapidement transformée en émeute quand des centaines de Syriens ont pris les agents de police Turcs en otage et se sont emparés de leurs armes. Le drapeau turc à l’entrée du camp a été abaissé et les régugiés l’ont remplacé par le leur [le drapeau de l’opposition, NdT].

Les réfugiés Syriens ont aussi fortement endommagé l’immeuble tout proche de la police en détruisant des ordinateurs et des véhicules de service qui se trouvaient sur place. Les autorités locales ont immédiatement demandé des renforts.

Les forces spéciales sont arrivées rapidement et ont pénétré dans le camp pour disperser les émeutiers. Des citoyens Turcs ont aussi essayé d’intervenir mais en ont été empêchés.

Libellés : , , ,

posted by Djazaïri at 6:39 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette