vendredi, octobre 07, 2011

Bookmark and Share

Les charniers introuvables de Tripoli

Les guerres injustes (si tant est qu'il en existe de justes) ont le plus souvent besoin de mensonges pour se justifier auprès de l'opinion publique ou même des criminels de guerre eux-mêmes qui ne supportent pas de mettre en cause la haute idée qu'ils se font d'eux-mêmes.
Le conflit libyen ne déroge pas à cette règle et les criminels de guerre de l'OTAN et leurs comparses "révolutionnaires" (!!!!) en Libye ne sont doc pas avares de mensonges, comme celui de ces deux charniers totalisant 900 corps de "victimes" du gouvernement de Mouammar Kadhafi.

Parce que vous l'avez lu comme moi, les forces du Conseil National de Transition ont annoncé la découverte de deux nouveaux charniers aux environs de Tripoli.
Curieux d'ailleurs de parler de "nouveaux" charniers puisque, compte tenu des fausses informations précédentes, ce serait en fait les premiers.
Le journal Libération indique que selon le CNT, 200 corps ont été découverts dans un charnier et 700 dans l'autre, soit 900 cadavres en tout comme l'écrit en titre la Tribune de Genève.

Le Parisien Libéré et Jeune Afrique (le devoir d'informer, je crois que c'est la devise de ce magazine africain) nous proposent même une photo, la même pour les deux organes de presse, de corps extraits d'un de ces charniers:


Ce seraient donc les premiers charniers si seulement ils avaient plus de réalité que les pseudo charniers précédents.

les journalistes rendus sur place n'ont pas vu de charnier ainsi que le rapporte le Miami Herald qui, dans la foulée, met en doute la plupart des déclarations des autorités "rebelles" sur n'importe quel sujet:
Des officiels de la sécurité à Tripoli ont distribué des masques hygiéniques  et ramené un expert en médecine légale mercredi pour emmener en bus les journalistes sur les lieux présumés des sépultures à Tripoli. Le site consistait en longues fosses d'un cimetière normal. Les tranchées étaient vides, sans corps visible et sans signe que des cadavres se soient trouvés ici à un moment ou à un autre. 
Les officiels ont expliqué que les habitants avaient réenseveli les corps dans d'autres parcelles du cimetière à cause de la puanteur; ils nous ont montré des photos macabres de cadavres en décomposition qui, nous ont-ils dit, avaient été prises par des Libyens de ce secteur qui voulaient garder une trace de ce qui se trouvait sur place. Cest pourtant un mensonge. Au moins une des photos a été faite par un photographe du New York Times, et sur un site complètement différent.

La vérité est que si on trouve des charniers, ils seront certainement pleins de civils massacrés par les prétendus rebelles ou de soldats ou de civils Llibyens tués par les bombardements humanitaires de l'OTAN.


Libellés : , , , , ,

posted by Djazaïri at 10:03 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette