jeudi, octobre 06, 2011

Bookmark and Share

L'hôpital de Syrte bombardé par les humanitaires de l'OTAN

Ne cherchez pas cette information dans un journal français puisqu'elle est basée sur les déclarations de responsables de la Croix Rouge Internationale.
Or, comme vous le savez, la Croix Rouge a montré depuis longtemps son incompétence en matière d'assistance humanitaire, ce qui a obligé les armées française, britannique et l'OTAN à se précipiter au secours des civils menacés par les forces de Mouammar Kadhafi.
Pour parachever l'action humanitaire des bombardiers de l'OTAN, les petits écoliers Libyens devront sans doute lire les oeuvres complètes de Bernard-Botul-Henri Lévy.
Cette information se trouve en langue française sur le site internet d'une organisation catholique dont le siège est en Italie (MISNA)


SYRTE, HÔPITAL BOMBARDÉ

MISNA, 5 ooctobre 2011
L’hôpital de Syrte a été touché à plusieurs reprises par les bombardements des forces de l’OTAN et du Conseil national de transition sur cette ville toujours sous contrôle des hommes du colonel Mouammar Kadhafi: c’est ce qu’ont rapporté à la MISNA des responsables du Comité international de la Croix Rouge (Cicr).
«La situation humanitaire est dramatique, les murs de l’hôpital sont noircis par des explosions et marqués par les balles», affirme Steven Anderson, qui a coordonné une mission du Cicr lundi pour la livraison au « Ibn Sina » de bouteilles d’oxygène et de matériel indispensable aux soins médicaux.
La semaine dernière, les opérateurs du Comité international de la Croix Rouge (Cicr) n’avaient pas pu livrer cette aide en raison des bombardements et des affrontements armés. La réussite de cette dernière mission est importante car, fait remarquer Anderson, « l’oxygène permet d’opérer de manière acceptable les blessés par balles ».
L’urgence humanitaire affecte également des milliers de personnes, qui ces dernières semaines ont réussi à fuir la ville, située le long de la côte méditerranéenne à mi-chemin entre Tripoli et Benghazi. En collaboration avec le Croissant Rouge, le Cicr distribue de la nourriture et de l’eau à des milliers de personnes qui campent à l’ouest et l’est de Syrte.
Des responsables du Conseil national de transition, l’organisation politico-militaire des forces anti-Kadhafi, qui contrôlent désormais une grande part de la Libye, ont annoncé hier une offensive «finale» pour conquérir Syrte. Dans cette ville d’environ 130.000 habitants, les partisans du colonel continuent de résister comme à Bani Walid, centre proche du Sahara, où, selon des sources MISNA, les bombardements auraient également frappé l’hôpital local. « Les combattants des deux partis et les forces de l’OTAN – souligne Anderson – doivent respecter le droit humanitaire international, protégeant les civils et assurant l’accès au personnel médical et humanitaire ».

Libellés : , , , ,

posted by Djazaïri at 1:38 PM

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette