lundi, mai 31, 2010

Bookmark and Share

Flottille pour Gaza: la colère du peuple turc

La Turquie n’est pas contente du tout de l'acte de piraterie que les terroristes sionistes ont commis contre le convoi maritime humanitaire destiné à Gaza, la flottille pour la Liberté. Non seulement la Turquie, mais surtout les Turcs sont absolument furieux, qu’ils soient patrons, ouvriers ou Juifs (éventuellement Juifs et patrons ou Juifs et ouvriers).
On ne sait pas la mouche qui a piqué les dingos qui dirigent l’entité sioniste. Après tout, ils auraient pu laisser passer l’aide humanitaire, histoire de redorer un peu leur blason. Ou encore arraisonner par des moyens beaucoup moins violents ces bateaux… dans leurs prétendues eaux territoriales.
Non, ils ont choisi de se livrer à une ratonnade en pleine mer, tirant sur des gens désarmés. Désarmés parce que non armés, tout simplement en mission humanitaire. Un mot creux aux oreilles des sionistes.
Ils ont procédé ainsi parce que, avant d’affronter des êtres de chair et de sang, ils affrontent en réalité leurs propres fantasmes qui sont une galerie d’horreurs à faire subir aux autres, ceux qui ne sont pas de leur sang, de leur race (leur race est la race de ceux qui ont inventé la roue, le papier ou l’écriture ; bref, ils ont tout inventé y compris leur histoire et leurs ennemis).
En parlant d’ennemi, justement, ils font tout ce qu’il faut pour faire de la Turquie leur ennemi. Pour le peuple turc, c’est déjà fait, il est devenu l’ennemi déclaré de l’entité sioniste, ceux qui sont allés à des manifestations pour la Palestine s’en seront aperçu.
Reste le gouvernement turc. Ce n’est pas encore complètement réussi, mais c’est en très bonne voie. Non qu’Erdogan, le premier ministre Turc, ne soit pas tenté d’aller plus loin dans la rupture avec la voyoucratie sioniste, mais on ne rompt pas comme ça des relations anciennes, d’autant que l’entité sioniste conserve de sérieux partisans dans l’armée turque. Et, malgré l’évolution démocratique qu’a connue la Turquie depuis un certain temps, avec et avant Erdogan, on ne peut pas encore gouverner en Turquie en négligeant les exigences des militaires, c’est-à-dire de ceux qui se perçoivent comme les gardiens du kémalisme.
Le journal turc Zaman nous donne une bonne idée de ce que ressent l’opinion turque et rectifie au passage certaines contre vérités assénées par la propagande sioniste.



L’attaque israélienne contre la flottille pour Gaza suscite de vives réactions de la société civile turque
Zaman (Turquie) 31 mai 2010 traduit de l'anglais par Djazaïri

Des milliers de Turcs sont descendus dans les rues de lundi pour protester contre l’assaut  donné par les Israéliens en tout début de matinée sur une flottille de navires d’aide à destination de la bande de Gaza qui a tué 19 personnes et blessé des dizaines d’autres.
Les navires humanitaires, surnommés flottille de la liberté, emportaient des fournitures humanitaires qui font cruellement défaut à la population de la bande de Gaza qui vit depuis trois ans sous un strict blocus économique. L’attaque israélienne s’est produite alors que les bateaux croisaient dans les eaux internationales.
L’attaque a été fermement condamnée par la société civile turque qui a dénoncé la violence israélienne au cours d’énormes rassemblements toute la journée d’hier.
Un groupe d’environ 2 000 personnes s’est réuni place Taksim à Istanbul en fin de matinée. Arborant des drapeaux palestiniens et turcs, le groupe scandait des slogans anti-israéliens et appelait le gouvernement turc à agir contre le recours à une force disproportionnée par les soldats Israéliens contre des civils. « A bas Israël ! » « Salut à la Palestine et aux navires humanitaires ; avec la résistance ! et « Les soldats Turcs en Israël ! » scandaient les manifestants.
Tekin Küçükali, président du Croissant Rouge, a indiqué que son organisation était prête à apporter une assistance médicale aux civils blessés pendant l’attaque israélienne. « Le raid militaire sur des civils porteurs d’une aide humanitaire pour Gaza a ouvert une blessure profonde dans la conscience des gens. Nous sommes prêts à assumer toutes les responsabilités pour emmener les blessés en lieu sûr et soigner leurs blessures ici, » a-t-il dit.
Entre temps, des responsables des douanes d’Antalya ont annoncé que les passagers sur les navires turcs du convoi humanitaire n’avaient aucune arme, pas même un couteau sur eux. « Tous les passagers ont embarqué sur les bateaux après avoir été inspectés. Nos dossiers montrent qu’aucune arme n’a été détectée sur eux, » ont-ils dit.
Cette annonce réfute les affirmations israéliennes selon lesquelles les militants transportaient des armes et des munitions pour les Palestiniens de la bande de Gaza.
La Humanitarian Aid Foundation (IHH) a fait part de son inquiétude à l’éventualité que les forces de sécurité israéliennes placent des armes dans les bateaux humanitaires dont elles ont pris le contrôle. « Pas une seule arme, il n’y avait même pas un canif à bord des bateaux. Mais les navires sont maintenant sous contrôle israélien, et les Israéliens pourraient y placer des armes et des munitions pour étayer leurs assertions, » a déclaré Yavuz Dede, vice président d’IHH. IHH est un des principaux coordonnateurs de la Flottille de la Liberté.
Ahmet Mercan, un autre responsable d’IHH, affirme que le raid sanglant israélien contre des militants humanitaires était une « guerre unilatérale » menée contre des civils non armés. « L’agression a montré qu’Israël n’était pas un Etat ou une société. C’est une organisation terroriste. Le monde est maintenant confronté à un test. Se mettra-t-il du côté des droits de l’homme ou non? Comment le monde va-t-il réagir face à une telle agression ? Israël a commencé une guerre. C’est une guerre unilatérale menée contre des civils. C’est une guerre menée contre 50 pays. C’est une guerre à la conscience collective de l’humanité, » a-t-il dit.
Les membres de la communauté juive turque ont également condamné l’attaque, affirmant partager les sentiments en Turquie au sujet de l’assassinat des militants des bateaux humanitaires. Nous sommes peinés d’apprendre qu’une opération militaire a été lancée contre le Mavi Marmara [un des bateaux turcs de la flottille]. Nous partageons les réactions que l’opération a suscitées dans notre pays [le Turquie], » lit-on sur une déclaration publiée par la communauté.
Des milliers d’habitants d’Istanbul et d’Ankara se sont rendues devant l’ambassade et le consulat israéliens dès la matin ce lundi pour protester contre l’assassinat de civils non armés. La police a renforcé les mesures de sécurité autour des bâtiments, empêchant les manifestants d’entrer dans l’ambassade ou le consulat.

 ‘L’agression a porté atteinte aux relations turco-israéliennes’
Une déclaration diffuse par l’Association Indépendante des Entrepreneurs et Industriels (MÜSIAD) affirme que l’agression israélienne a porté atteinte aux liens de fraternité entre la Turquie et Israël.
“Avec la toute récente agression dans les eaux internationales de navires non armés qui transportaient seulement de l’aide humanitaire pour Gaza, Israël a montré au monde entier qu’elle ne permettra aucune démarche de paix dans la région et qu’elle ne respectera pas les droits de l’homme. Cette attaque ne peut être approuvée ou soutenue par aucune nation dans le monde. Les dirigeants du monde ne peuvent s’offrir le luxe de se cacher derrière de simples déclarations. Il est grand temps que le monde dise ‘stop’ aux auteurs de cette agression sanglante, » lit-on dans la déclaration du MÜSIAD qui appelle les Nations Unies et la communauté internationale à reconsidérer leur approche d’Israël.
Une déclaration similaire émane de la confédération turque de l’immobilier (Hak-İş) dont le président Salim Uslu a affirmé qu’Israël avait commis un crime contre l’humanité en attaquent des civils sur un bateau chargé d’aide humanitaire pour des populations dans le besoin. Il a aussi appelé la communauté internationale à pendre des mesures contre la violence israélienne.
“Israël persiste à ne pas vouloir cesser son terrorisme et ses agressions au Moyen Orient. Elle est devenue un acteur qui traumatise la région. Elle attaque les civils, femmes et enfants compris. Israël a provoqué la honte du siècle pour l’humanité et continue à le faire… Les Nations Unies, l’OTAN, l’Union Européenne, l’Organisation de la Conférence Islamique [OCI] et la Ligue Arabe devraient agir et dire ‘stop’ au sale jeu [d’Israël], poursuit la déclaration.
Une organisation médicale, Yeryüzü Doktorları (Médecins du Monde) a également condamné l’assassinat de militants de la flottille humanitaire, affirmant que l’acheminement d’aide humanitaire aux personnes qui en ont besoin ne devrait pas être bloque, quels que soient leur religion, leur langue ou leur appartenance ethnique. « L’attaque contre la Flottille de la Liberté s’est faite en violation du droit international et des valeurs humanitaires universelles. Yeryüzü Doktorları condamne fermement l’agression israélienne contre les bateaux humanitaires transportant de l’aide humanitaire vers Gaza, » lit-on dans la déclaration.

Libellés : , , , , , ,

posted by Djazaïri at 11:53 PM

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Les européens qui étaient opposés à l'entrée de la Turquie dans l'Europe se trouvent maintenant justifiés. Dommage pour l'Europe, dommage pour la Turquie.

3 juin 2010 à 16:45  
Blogger Djazaïri said...

La Turquie a une attitude nettement plus digne que les Etats européens.

3 juin 2010 à 20:13  
Anonymous Anonyme said...

Evidemment son gouvernement est dirigé par un parti islamique, soit-disant modéré.

3 juin 2010 à 23:25  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette