mercredi, mars 17, 2010

Bookmark and Share

La synagogue qui s'avère être un palais arabo-musulman

L'archéologie est une discipline éminemment politique dans la voyoucratie sioniste toujours en quête d'indices attestant de l'ancienneté de la présence juive en Palestine occupée. Tout vestige nouvellement découvert est présumé être celui d'habitations ou d'édifices religieux juifs.
Ainsi, des vestiges découverts près du lac de Tibériade en Galilée dans les années 1950 étaient considérés comme étant ceux d'une ancienne synagogue. L'indice nécessaire et suffisant pour en attester étant la présence sur place d'une pierre gravée d'un chandelier à sept branches, symbole du judaïsme.
Pas de pot, en guise d'ancienne synagogue, le site qui vient d'être fouillé s'est avéré être celui d'un ancien palais de l'époque omeyyade, la dynastie musulmane qui a régné du 7ème au 8ème siècle de l'ère chrétienne.
Reste maintenant à savoir le sort que les autorités sionistes vont réserver à ce palais d'al-Sinnabra  tant il est vrai qu'elles n'aiment pas beaucoup ce genre dé découvertes car, entre l'époque de "l'exil" et la colonisation juive, il n'y avait personne et il ne s'est rien passé en Palestine.

Libellés : , , ,

posted by Djazaïri at 2:35 PM

8 Comments:

Blogger LE GAY SAVOIR said...

bien fait pour leur gueule !
http://legaysavoir.blogspot.com/

17 mars 2010 à 14:56  
Anonymous Anonyme said...

Cette fois al Djazaïri ne donne pas sa source. Etonnant! En attendant il est possible que ce fameux palais aut été construit sur le site d'une ancienne synagogue.En suivant M.Mounadil on saura finalement que les juifs n'ont jamais été en Palestine, le pays des palestiniens et avant des philistins, dont vient le terme de Palestine.

17 mars 2010 à 19:34  
Blogger Djazaïri said...

La source est en lien dans le post. Trop compliqué pour un sioniste qui sait pourtant qu'il y a les restes d'une synagogue sous les vestiges du palais.
Trop sioniste, trop con décidément.

17 mars 2010 à 21:04  
Anonymous Anonyme said...

Encore une fois prudence.
Ce genre d'infos est à prendre avec des pincettes. De plus, une trace de présence juive en Inde ou en Chine n'implique pas propriété ou droit de propriété d'une collectivité "utopique". Ou alors si on retrouve le gène de l'un de mes ancêtres dans la grotte de Lascaux cela me donnerait-il des droits de propriété sur cette grotte? Absurde!
Des gens vivaient en Palestine depuis des générations, appelez-les comme vous voulez. Des débiles mentaux arrivent en se clamant propriétaires (la Torah serait-elle un titre foncier???) et chassent par la terreur les autochtones. De quel droit?
Je rappelle que l'idée d'occuper la Palestine pour y créer un Etat raciste juif remonte à bien avant la Shoah. Le sionisme est un acte d'épuration ethnique et de génocide prémédité.

18 mars 2010 à 15:33  
Blogger annie said...

Bien argumenté Anonyme II; je ne veux pas leur donner des idées, mais à ce compte là les sionistes pourraient réclamer doura europos (http://fr.wikipedia.org/wiki/Synagogue_de_Doura_Europos) dont la synagogue a été remontée au musée national de Damas.

21 mars 2010 à 01:42  
Anonymous Anonyme said...

Il n'est pas conforme à la vérité d'affirmer que des gens habitaient le pays deouis des générations. Il suffit de se reporter aux récits des voyageurs au 19ème, comme le voyage de Paris à jérusalem de Chateaubriand ou le récit de lamartine. Tous les deux montrent que le pays était très peu peuplé. D'après les statistiques officielles de l'état ottoman Jérusalem était peuplé en majorité de juifs dans la seconde moitié du 19ème. Après la 1ère guerre mondiale le pays a connu une très forte immigration arabe attirée par le développement économique de la Palestine. D'autre part et dans le même esprit d'importantes communautés juives ont immigré dans les 4 villes saintes que sont Jérusalem, Hébron, Tibériade et Safed à la fin du 18ème et au début du 19ème. Enfin la Galilée a connu dès 1881 la création des nouveaux villages juifs comme Roch-Pina et Richon Letsion.La cause palestinienne n'a pazs besoin d'être appuyée par de grossières erreurs.

21 mars 2010 à 19:32  
Blogger Djazaïri said...

Tous ces Juifs dont vous parlez sont, à d'infimes exceptions près, des gens venus d'ailleurs. En soi ce fait n'est pas gênant. Ce qui est gênant c'est quand ces gens viennent pour affirmer que les indigènes ne sont pas chez eux ou même, comme vous le faites à votre manière, qu'ils ne sont pas là car il n'y a pas d'indigènes mais seulement des migrants.
Votre affirmation sur la "forte immigration arabe" n'est pas chiffrée, et pour cause. Il semble que vous la teniez de Joan Peters et n'est étayée par rien du tout. Et les 750 000 Palestininens expulsés en 1948 prouvent que Lamartine et Chateaubriand avaient des problèmes de vue. Certes, la Palestine était moins peuplée alors, mais je vous ferai remarquer que la France a gangné plus de dix millions d'habitants depuis 1970. Ces dix millions sont très loin d'être tous des migrants!
http://ifpo.revues.org/502#tocto2n2

21 mars 2010 à 21:09  
Blogger Oumelkheir said...

Merci Mounadil pour l'info, c'est exactement dans cette veine que je suis depuis quelques jours (semaines) en train de préparer un post (inchallah il sera visible dans quelques heures sur mon blog).
On dit que les grands esprits se rencontrent, Anonyme II, je suis plus que d'accord puisque mon introduction se base justement sur cette idée de droit de propriété. Les israéliens pillent carrément l'Histoire de Palestine, et l'Unesco les récompense en inscrivant "leurs" sites sur la liste du patrimoine mondial. Un scandale!!!

22 mars 2010 à 05:55  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette