samedi, janvier 09, 2010

Bookmark and Share

Bonne nouvelle: Johnny Hallyday n'est pas juif. Autre bonne nouvelle: Elvis Presley était juif.

Un site internet sioniste, Yerouchalmi, a inséré un lien vers mon blog dans un de ses articles qui porte sur l'histoire supposée d'une rumeur: "Johnny Hallyday est-il juif?"
L'article part du postulat que le judaïsme de Johnny Hallyday est affirmé sur, entre autres, le site d'Ogres TV qui présenterait une liste de personnalités juives dont incidemment Yerouchalmi nous précise qu'un tiers ne le sont pas en réalité.
Vérification faite sur le site d'Ogres TV, à aucun moment ce dernier n'affirme que Johnny Hallyday est juif.
A partir de cette erreur volontaire, c'est-à-dire un mensonge, Yerouchalmi peut développer et gloser sur l'origine de cette rumeur imaginaire et c'est dans cette démonstration qu'intervient un article publié sur ce blog. Article où il n'est nullement mentionné une quelconque adhésion du rocker franco-belge au judaïsme, mais au sionisme. A l'instar de Valéry Giscard d'Estaing ou de François Mitterrand dont je n'ai jamais entendu dire qu'ils étaient juifs.
Yerouchalmi finit sa démonstration en apportant un démenti au judaïsme (supposé par lui) de Johnny Hallyday et conclut par une preuve généalogique incontestable, car c'est ça le fonds du sionisme: transformer le judaïsme qui est une confession religieuse en affaire raciale/nationale.
Car nous savons qui est obsédé par la "filiation" juive de tel ou tel notable ou célébrité du monde des arts ou du spectacle - les sionistes.
Un exemple avec Elvis Presley, la star incontestée et incontestable du rock and roll car si vous ne vous êtes jamais posé la question, oui, Elvis Presley était juif. Et comment puis-je le savoir?
Ce n'est pas compliqué. Je suis tombé par hasard sur un site internet baptisé Jewish Internet Defense Force (IDF, les mêmes initiales que la bande terroriste qu'on appelle Tsahal en France) qui affirme, photo à l'appui, que le King était juif.

JIDF tient lui-même cette information du blog d'une certaine Debbie Schlussel qui donne moult détails à ce sujet.
Elle écrit ainsi:
Alors qu'il était ouvertement un Chrétien pratiquant, le King était un juif, aux termes de la loi juive, et il le savait. Oui, je suis certaine que ça va provoquer une attaque cardiaque pour beaucoup de gens de la masse des Blancs suprématistes. Mais il était l'un d'entre nous. Il a même fait ce que le stéréotype commun affirme que les Juifs font: Elvis s'était fait opérer le nez (pour info, personne dans ma famille n'y a eu recours).
Tiens, le préjugé antisémite du crypto-juif apparemment confirmé par Mme Schlusser. Elle joue vraiment avec le feu.

Alors que Yerouchalmi nous donne la "preuve" généalogique que Johnny Hallyday n'est pas Juif, Mme Schlusser nous offre, elle, la "preuve" qu'Elvis l'était.

Elvis Presley a un héritage juif via sa descendance en ligne directe de la juive Martha Tacket.  La mère d'Elvis, Gladys Love Smith dont la mère s'appelait Octavia "Doll" Marsell par sa mère qui était une juive nommé Martha Tacket qui vécut de 1852 à 1887.
Selon la loi juive, une personne est d'origine juive si sa mère est juive. Tous les Juifs le sont par le lignage maternel.
Donc, Elvis lui-même est légalement juif selon la loi juive de transmission par la mère.
Ce n'est pas compliqué, même s'il faut reconnaître que les explications de Mme Schlussel sont assez confuses (je n'ai pas voulu clarifier ses temes dans la traduction). Pour que nous comprenions bien, elle nous propose l'arbre généalogique du King en lignée maternelle:


Outre cette lignée maternelle et la photo où on le voit avec un médaillon avec deux lettres en hébreu, d'autres "preuves" sont apportées par le site ElvisPresleyNews d'où Mme Schlusser a tiré l'essentiel de ses informations: la photo d'une kippa modèle grand luxe et l'indication qu'Elvis aurait fait graver une étoile de David sur la tombe de sa mère.

Peu importe qu'Elvis ait été un Chrétien fervent, pour Mme Schlusser, qu'il l'ait voulu ou pas, il était un crypto-juif. A croire que certains ont envie de justifier une remontée de l'antisémitisme.
Si c'est pas de l'obsession de la race, vous me direz ce que c'est...

En attendant, Juif ou pas, Elvis reste et restera le King.

Libellés : , , , , , , , ,

posted by Djazaïri at 3:07 PM

46 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Comme vous ne vous intéressez qu'aux Juifs qualifiés toujours de sionistes, il fait suppléer vos manques et informer vos lecteurs de la situation indigne faite aux Roms venant de Roumanie pricipalement.Il y a dans la Région parisienne 110 campements de fortune de roms. Et ce qui est important et doit être signalé pour le dénoncer: 2500 interpellations ont été effectuées en 2009 dans les transports parisiens en grande majorité sur des roms. La chasse au faciès ne vise pas que des gens originaires du sud de la Méditerranée

10 janvier 2010 à 07:36  
Anonymous Anonyme said...

Dans une de vos interventions vous vous êtes élevé contre le fait que Yad Vachem attribuait le titre de juste à des non-juifs qui avaient sauvé des juifs pendant la guerre.Après l'arrestation de mon père par la gestapo et sa déportation à Buchenwald nous avons été sauvés, ma mère, mon frère, ma soeur et moi grâce au courage d'une famille française. Il y a quelques années en présence de Philippe Séguin cette famille a reçu le diplôme de juste parmi les nations.
Aussi j'attire l'attention de vos éventuels lecteurs sur le documentaire, les justes, qui passe ce soir sur France 5. Il est à noter que les justes, dans le documentaire, ne sont pas seulement ceux qui ont sauvé des juifs mais également des Hutus qui ont sauvé des Tutsis pendant le génocide du Rwanda.
Je signale également que l'auteur du documentaire est Marek Halter qui,à l'âge de 5 ans, avec sa famille s'est échappé du ghetto de Varsovie

10 janvier 2010 à 11:49  
Blogger Djazaïri said...

Attention, je salue moi aussi le courage et la bonté des gens qui ont sauvé des Juifs pendant la guerre. Je m'élève simplement sur le fait que le titre de "juste" soit réservé à des non juifs qui ont sauvé des juifs. Quid des gens qui en ont sauvé d'autres sans se préoccuper de leur appartenance religieuse? Quid des juifs qui ont sauvé des non juifs (il y a bien dû en avoir quand même)? Quid des juifs qui ont résisté contre le nazisme? Quid des non juifs qui ont résisté contre le nazisme?
Le documentaire raconte ce qu'il veut, le titre de "juste" est attribué par Yad Vashem pas par le documentariste. Et ce titre est "juste parmi les Nations", ce qui laisse entendre qu'en dehors d'une poignée, la majorité dans les "Nations" est injuste. Vous savez parfaitement ce qui est entendu par "Nations" dans le vocabulaire des sionistes.

10 janvier 2010 à 12:09  
Blogger Djazaïri said...

@ Roms Vous prêchez à un converti, je suis pour l'égalité et contre l'injustice et la discrimination. Vous devriez plutôt vous adresser à Elie Wiesel qui ne voulait pas "dévaluer l'holocauste" en incluant des membres de la communauté Rom au sein de l'Holocaust memorial Council.
Référence:
http://fleurdecorailpassiongitane.blogspot.com/2009_01_01_archive.html

Wiesel est prix Nobel de la paix je crois. Une honte absolue.

10 janvier 2010 à 13:13  
Anonymous Anonyme said...

Evidemment que la majorité des non juifs ne sont pas injustes, mais il est bon que soit reconnu le courage de ceux qui ont sauvé des juifs.Vous entendez ce que vous voulez.L'institut yad vachem qui s'occupe de la choah n'a aucun titre à qualifier les justes de tout ordre. Quant à votre attaque d'Elie Wiesel comme d'habitude vous êtes à côté de la plaque, pour vous, vieux procédé de basse polémique bien connu, la seule réponse à une question est l'attaque.Elie Wiesel encore un juif, sioniste sans doute de surcroît couronné du prix nobel. Ils sont partout, ils ont prise sur tout. Le comité nobel est à la solde des sionistes si on vous suit, si on compte le nombre de juifs détenteurs de ce prix sans compte les 9 prix nobel attribués à des israéliens.

10 janvier 2010 à 14:21  
Blogger Djazaïri said...

"Ils sont partout, ils ont prise sur tout," c'est votre refrain, pas le mien. Arrêtez de me le seriner, sinon je vais finir par y croire. Quant à Elie Wiesel, ce n'est quand même pas de ma faute si c'est lui qui s'est opposé à l'inclusion des Roms dans l'Holocaust Memorial Museum pour, selon ses propres termes, "ne pas dévaluer l'holocauste." Ce n'est pas de ma faute non plus si Elie Wiesel fricote publiquement avec des antisémites. Par rapport aux Roms, le grand comédien et fabulateur de Simon Wiesenthal avait adopté une position nettement plus digne.

10 janvier 2010 à 14:28  
Anonymous Anonyme said...

Comment pourrait-on qualifier les personnes qui ont soutenu la population de Gaza au moment des bombardements israeliens...?

10 janvier 2010 à 16:38  
Blogger Djazaïri said...

Ce sont des justes. Pas des "justes parmi les Nations", mais des justes indépendamment de leur appartenance confessionnelle ou nationale, indépendamment de l'appartenance religieuse ou nationale des personnes à qui ils tentent d'apporter secours, indépendamment aussi de l'appartenance religieuse ou nationale des bourreaux. C'est-à-dire qu'ils sont pour la justice en tout lieu et pour tout le monde.

10 janvier 2010 à 17:25  
Anonymous Anonyme said...

ce sont peut-être ds justes mais en attendant ils sont comme vous essentiellement animés d'une passion antisioniste. Ces justes q luttent pour le droit de tous les peuples de vivre libre dans leur pays à l'exception notable du seul peuple juif.Quant à vote affirmation que Elie Wiesel fricote avec des antisémites, c'est vraiment le berger à la bergère.D'ailleurs quelles sont vos sources sur ce point? Vous, comme on le voit par vos interventions vous adorez les juifs, bien que comme vous l'avez écrit vous n'ayez aucun ami juif.(évidemment je reprends votre indignation: on m'impose des amis!!) Quand je disais ils sont partout, ce n'est évidemment pas mon opinion, c'est seulement ce qui se dégage de vos interventions et de vos réponses avec le prétendu pouvoir des sionistes

10 janvier 2010 à 19:16  
Blogger Djazaïri said...

On en revient toujours à l'antisémitisme. Personnellement, je pense que les sionistes sont accessoirement juifs, et ne le sont même souvent pas du tout, mais avant tout des délinquants et des criminels.
Pour Wiesel et ses potes antisémites:
http://mounadil.blogspot.com/2009/10/elie-wiesel-et-ses-amis-antisemites.html#links
Dur dur d'être prix Nobel de la connerie.
Je n'ai pas d'amis Hindous, ni Bouddhistes, ni Grecs orthodoxes; je ne sais pas quelles conclusions vous en tirerez.
Et "ils sont partout" est l'opinion que vous vous entêtz à attribuer à ceux qui s'opposent au sionisme. C'est votre façon d'imaginer ce que pense le monde. C'est donc votre opinion.

10 janvier 2010 à 19:25  
Anonymous Anonyme said...

Vous êtes vous-même la source de vos affirmations(il faut aller voir sur votre propre site): Elie Wiesel a des amis antisémites. C'est bien vous cette fois au moins qui ramenez la question sur l'antisémitisme en particulier pour tenter de salir un grand écrivain qui dans son enfance a été déporté. Disant un grand écrivain, je ne fais que rapporter l'avis de François Mauriac. De quel droit traitez-vous Simon Wiesenthal de comédien et affabulateur? Encore des injures gratuites à la place d'arguments.

10 janvier 2010 à 19:34  
Blogger Djazaïri said...

Je renvoie à un texte que j'ai traduit. C'est ce que je fais le plus souvent sur ce blog, mettre à disposition des lecteurs francophones des textes auxquels ils n'auraient sinon peut-être pas accès. Je suis d'accord avec vous, Wiesel excelle dans la fiction romanesque.
Pour les fabulations de Wiesenthal :
http://mounadil.blogspot.com/2009/07/le-tissu-de-mensonges-du-grand-chasseur.html#links
Oui, c'est sur mon blog et c'est un article du Times de Londres que j'ai traduit.

10 janvier 2010 à 19:51  
Anonymous Anonyme said...

Un article du Times est donc la loi et les prophètes?Quant à votre réponse ironique sur Wiesel encore une insulte gratuite et sur un homme qui a été déporté enfant. Seriez-vous en train d'insinuer que la nuit, sa première oeuvre n'est qu'une fiction? Dans ce cas vous rejoignez Faurisson et les négationistes. Est-ce bien nécessaire pour la défense du peuple palestinien? J'ajoute que la famille proche de Wiesenthal a été exterminée dans les camps de la mort. Cela ne suffit pas pour en faire absolument quelqu'un de fiable mais crachez sur les tombes comme vous le faîtes dans ce cas n'est pas à votre honneur, c'est le moins qu'on puisse dire.

10 janvier 2010 à 22:39  
Blogger Djazaïri said...

Je n'ai pas inventé les amitiés antisémites d'Elie Wiesel; elles sont de notoriété absolument publiques pour ceux qui veulent savoir. Quant aux autres, s'ils veulent garder leurs oeillères, c'est leur affaire... Le fait qu'Elie Wiesel ait été déporté enfant n'excuse rien. Ses livres ont sans doute quelque fond de réalité enseveli sous des éléments purement imaginaires. C'est curieux comme vous n'avez rien à dire sur le refus de Wiesel par rapport aux tziganes (ou alors l'excusez-vous parce qu'il a été déporté enfant?).
En matière historique, je préfère les textes documentés et argumentés à la "loi" et aux "prophètes". La "loi" et les "prophètes", je comprends que les Juifs y croient. Mais je ne suis pas Juif. Intéressant de voir que vous rangez Wiesenthal parmi les prophètes.Je n'ai rien contre la famille Wiesenthal, qu'elle repose en paix après tant de souffrances, j'ai cependant quelques reproches à adresser à M. Simon Wiesenthal en personne. Le fait qu'il soit mort n'y change rien. Wiesel est lui vivant.
Je ne sais pas ce qu'a écrit Faurisson sur vos prophètes. Merci de me le faire savoir.

10 janvier 2010 à 22:55  
Anonymous Anonyme said...

L'expression"la loi et les prophètes" est une expression française bien connue. je suis étonné qu'un professeur l'ignore. Evidemment elle n'a rien à voir avec une religion quelconque.Quant à vos affirmations: il est de notoriété publique que E.Wiesel a des amitiés antisémites, encore une fois une affirmation sans preuve. mais avec vous on est habitué.Quant aux reproches que vous avez conte S.Wiesenthal, j'espère qu'ils ne sont pas personnels contre ce grand chasseur de nazis ou alors vous lui en voulez car, grâce à ses informations Eichman a pu être jugé.

11 janvier 2010 à 10:42  
Anonymous Anonyme said...

Cher Anonyme , parler d' honneur a l' auteur de ce blog ??

je crois que vous vous égarez là ....

nous sommes tout simplement en face d'un antijuif maladif et qui ne va pas tarder a faire l' objet d' une plainte et comparution devant une chambre correctionnelle

tout comme le site "les Intransigeants".....
le CRIF et le BNVCA afinent les meilleures manières de le faire taire définitivement

un site ami a eux a été fermé, il s' agit de la Poutre et la Paille

et les amendes bien salées les font taire a jamais

"il n' est de crachat en l' air qui ne retombe sur son lanceur"

quand il aura a faire au prétoire à Maitre William Goldnadel, toute la superbe du Djazairi s' évaporera trés vite

et quand le juge aura requis, du sursis bien sur, il comprendra mieux

11 janvier 2010 à 10:43  
Anonymous Anonyme said...

Je voudrais ajouter un commentaire. Vous m'avez accusé de néocolonialisme quand je traitais de tout l'or du monde reçu et dilapidé par les Etats pétroliers. En 1962 ceux qu'on a appelé les pieds rouges ont, après l'indépendance, rejoint l'Algérie pour participer au développement du jeune état comme ils avaient été au côté du front dans la lutte. Je pense en particulier à la fondation de l'Office national algérien du tourisme (ONAT). Quel gâchis!L'Algérie, de tous les pays du Maghreb, est celui qui a le plus grand potentiel touristique. Mais ce sont le Maroc et la Tunisie qui ont su développer le tourisme et non l'Algérie. Ces deux pays n'ont pas de ressources pétrolières comme l'Algérie. Il n'empêche: sa jeunesse n'aspire qu'à s'exiler en France ou ailleurs compte-tenu de sa détresse face à l'absence d'avenir en Algérie. D'ailleurs, vous-même, malgré votre patronyme: l'Algérien, c'est en France, à Venisseux et non à Alger ou à Anaba que vous enseignez.

11 janvier 2010 à 10:54  
Blogger Djazaïri said...

Les régimes arabes sont ont majorité soutenus par l'Occident. Quand le peuple algérien s'est prononcé en majorité pur le FIS lors d'élections régulières, ce scrutin a été annulé et les régimes occidentaux n'ont pas tardé à soutenir ce putsch au nom des valeurs etc. L'Algérie avait vécu ce que la Palestine connaîtra plus tard avec le scrutin favorable au hamas.
Ce n'est pas le lieu de développer, dans le cadre d'un commentaire, mais la problématique de ces Etats pétroliers est celle d'Etats rentiers qui peuvent se passer de la société civile pour fonctionner. Dans des pays peuplés comme l'Algérie, ceci est tout à fait apparent dans l'apparition d'émeutes plus ou moins sporadiques de la part de populations qui ont le sentiment d'être abandonnées.
Je suis heureux que l'Algérie ait échappé au tourisme de masse. Ce que j'en ai vu en Tunisie ne m'a pas paru enviable. Si le tourisme des étrangers en Algérie est peu développé, il en va différemment du tourisme intérieur.
L'aspiration d'Algériens à quitter leur pays est tout à fait compréhensible à divers points de vue. On trouve tout à fait normal que de jeunes Français aillent s'établir en Angleterre, au canada etc. Pourquoi pas les Algériens? D'autant que les difficultés pour se rendre à l'étranger transforment souvent ce qui au départ n'aurait été qu'une simple aspiration au voyage en volonté d'émigration.
En Algérie comme dans d'autres pays Africains, ce sont surtout les gens qualifiés et/ou instruits qui cherchent à partir. Comme quoi il y a aussi un calcul sur la rentabilisation de son capital personnel tout à fait commun, en Algérie comme ailleurs.
D'autres aspects sont également à prendre en compte, notamment sur l'évolution des prix des matières premières. C'est un domaine de réflexion intéressant mais qui a plus vocation à être traité par des connaisseurs en matière économique.

11 janvier 2010 à 13:10  
Blogger Djazaïri said...

@ anonyme qui s'adresse à l'anonyme: Des menaces maintenant. Vos IP sont enregistrés messieurs les anonymes.

11 janvier 2010 à 13:13  
Blogger Djazaïri said...

L'expression la loi et les prophètes n'est pas une expression française bien connue. Comme sa formulation l'indique, c'est une expression religieuse.
Ce que j'affirme sur MM Wiesenthal et Wiesel est documenté. Désolé de ne pas révérer ces saints de la littérature.

11 janvier 2010 à 13:15  
Anonymous Anonyme said...

Vous avez en partie raison. L'expression la loi et les prophètes vient de l'évangile de Saint-Mathieu (5/43-45). Mais nous vivons dans un pays de tradition chrétienne, où elle est passée dans le langage courant (cfLittré).
Il est vraiment tragique pour un pays aussi riche que l'Algérie avec un tel potentiel qui, comme les pays du golfe, reçoit une énorme rente pétrolière, ne soit pas capable de retenir ses élites et voit sa jeunesse désespérer. Il y a une grande différence entre l'Algérie et l'émigration de jeunes Français en Grande-Bretagne. Leur passage de la Manche tenait au fait que toute une génération était attirée par la City, la seconde place financière mondiale. Mais cette époque semble résolue. Et on ne peut comparer la situation de la France, 5ème puissance mondiale, à celle de l'Algérie. Que fera ce beau pays pour lequel nous avons tant lutté et dont nous avons tant espéré quand la rente du pétrole sera épuisée? Regardez plutôt comment les pays du golfe se préparent à cette nouvelle étape. Ils ont envoyé leurs élites faire leurs études dans les plus prestigieuses universités. mais cette jeunesse revient au pays et est prête à prendre la relève des ingénieurs occidentaux.Votre patriotisme, si je comprends bien, s'arrête à l'attaque le plus souvent injurieuse du sionisme, mais pas à participer au développement de votre pays d'origine.
Il n'est pas nécessaire de parler du prix des matières premières en général. Contentons-nous du pétrole. En 1973 il valait 2$ le baril. Il varie maintenant entre 70 et 80$ dollars le baril. Il n'est pas nécessaire d'être un grand clerc pour comprendre le gâchis. Quant à votre remarque sur la Tunisie elle est plus que déplacée. En Tunisie il n'y a pas d'émeutes de la faim comme dans un autre pays que vous connaissez.Et votre sensibilité d'esthète ne nourrit personne.C'est le cas d'autres pays méditérranéens comme la costa brava en Espagne. Mais à partir de son tourisme l'Espagne a connu un immense décollage économique.Je fais confiance aux marocains et aux tunisiens.
Quant à vos affirmations sur Wiesel et Wiesenthal comme d'habitude on se doute où se trouvent vos sources. Vous noterez que moi, dans tous nos échanges, j'ai toujours indiqué mes références le plus souvent universitaires (je signe maintenant anonyme car je ne passe pas autrement, mais vous avez sans doute reconnu le Philippe qui faisait une lecture critique et jamais injurieuse de vos dires) que vous n'avez pratiquement jamais daigné consulter sauf à les attaquer en les traitant de sources sionistes sans autre forme de procès.
Je remarque enfin que vous défendez le FIS en Algérie, le hamas en Palestine et Ahmanidejab en Iran. On attend que vous parliez des talibans et que vous nous expliquiez que la Burka est une défense de la pudeur féminine.

11 janvier 2010 à 14:25  
Blogger Djazaïri said...

Il y a beaucoup de choses à dire. La première, c'est que c'est moi qui cite des références, pas vous. Ensuite, je n'ai censuré aucun commentaire signé "Philippe."
La question de l'émigration n'est pas propre à l'Algérie; c'est désormais un phénomène globalisé comme on dit aujourd'hui.
Le prix du pétrole est à considérer en dollars constants et avec ses fluctuations. Le problème de l'Algérie est effectivement d'avoir une nomenklatura rentière. La véritable modernisation de l'Espagne date surtout de son accès à la démocratie et de son adhésion à l'Union Européenne. Ceci dit l'Espagne connaît un taux de chômage de 20 % et a longtemps été une terre d'émigration comme l'Italie ou le Portugal.
Quant à la Tunisie, c'est une dictature du meilleur style, de celui qui plait en occident. C'est d'ailleurs un pays où l'émigration se poursuit.
Les pays du Golfe n'ont pas les mêmes problèmes que l'Algérie; ce sont des monarchies sous peuplées où on fait suer le burnous indien, pakistanais et sri lankais.

11 janvier 2010 à 15:18  
Anonymous Anonyme said...

Il est vrai que la modernisation de l'Espagne s'est produite après la mort de Franco. mais qui vous empêche de lutter pour la démocratie en Algérie? Vous parliez une fois du racket que fait prétendument Israël en profitant de l'immigration de gens formés en Occident ou en Russie. Mais vous tous qui avez été formés dans les universités occidentales pourquoi laissez-vous vos pays dans leur état? Comme vous dîtes vous préférez le confort de l'occident. Votre patriotisme se suffit d'attaquer le sionisme sur internet.

11 janvier 2010 à 15:28  
Blogger Djazaïri said...

Comme l'écrivait un lecteur, l'entité sioniste a bénéficié d'emblée d'importantes ressources financières. Et n'a pas démarré avec un gros % d'analphabètes (merci la France).Je n'attaque pas le sionisme par patriotisme, je ne suis pas palestinien. Je l'attaque par principe, par hostilité aux doctrines coloniales et racistes. Et le sionisme, c'est vraiment aussi un gros racket; racket financier, racket aux bons sentiments et à la culpabilité. Un exemple de la performance sioniste peut être trouvé dans le domaine nucléaire: alors que le gouvernement français avait ordonné de cesser la coopération dans ce domaine, les spécialistes Français s'activaient néanmoins sur le terrain. HHors de toutes les aides reçues, il y a longtemps que cette entité se serait effondrée et qu'on en entendrait plus parler.
Je remarque que votre tactique consiste toujours à dévier les discussions car vous ne supportez pas que votre idéologie malfaisante soit mise au jour.

11 janvier 2010 à 16:06  
Anonymous Bigeard la gégéne said...

" HHors de toutes les aides reçues, il y a longtemps que cette entité se serait effondrée et qu'on en entendrait plus parler.


trop tard

vous en entendrez parler encore trés longtemps jeune homme ...

11 janvier 2010 à 22:57  
Anonymous Anonyme said...

Si je fais dévier la discussion, je remarque que vous n'avez répondu à la question de votre présence en France au lieu de participer au développement de votre pays d'origine que par l'attaque. Procédé bien connu. Vous m'avez dit que les pays arabes n'étaient pas des démocraties, à qui la faute? Et pourquoi n'êtes vous pas un des citoyens courageux d'Algérie ou de Tunisie? Non, votre seul combat est contre le sionisme? En attendant à la différence de nombre d'autres pays, en Israël tous les citoyens ont le droit de vote, y compris les citoyens arabes, les druzes, les bédouins du Néguev.
Par ailleurs vous qui pensez qu'Ahmanidejab a été régulièrement élu, vous n'avez pas répondu aux immenses manifestations qui se sont déroulées là-bas pour dénoncer des élections truquées sauf à citer un quelconque folliculaire du Times, votre référence préférée.
Il est vrai qu'il y avait beaucoup d'analphabètes en Algérie. Elle est indépendante depuis 47 ans,mais ses élites formées comme vous en Europe préfèrent le confort de la France à la participation de la vie au pays.Israël a reçu des aides, c'est vrai mais ce ne sont pas elles qui ont fait obtenir le prix nobel à 9 de ses citoyens, ni qui ont permis ses innovations techniques. L'université hébraïque de Jérusalem existe depuis 1920 à peu près. je ne garantis pas l'année mais la décennie, c'est sûr. Mon idéologie malfaisante vaut bien votre islamisme camouflé, vous le partisan de l'Iran des mollahs, du Hamas et du hezbollah, et évidemment en France du port de la burka pour les femmes musulmanes.

12 janvier 2010 à 06:46  
Blogger Djazaïri said...

Oui, bien sûr il faut dévier à tout prix la discussion de votre idéologie nocive et des agissements du régime sioniste qui cherche toujours plus de guerres, le Liban hier, l'Iran demain. Pour le bien de l'humanité, c'est évident.
En Algérie coloniale aussi, tout le monde avait le droit de vote...
Par rapport à l'Iran et les pseudo élections truquées, j'ai cité mes sources, ce que vous ne faites pas.

12 janvier 2010 à 11:36  
Anonymous Anonyme said...

Quand vous affirmez que le gouvernement français avit interdit toute coopération dans le domaine nucléaire, encore une contre-vérité qui ne peut abuser que des jeunes gens ignorants.Vous voilà pris la main dans le sac de vos mensonges et contre-vérités. Il se trouve que j'ai très bien connu Abel Thomas qi a été un pilier de la coopération franco-israélienne dans le domaine nucléaire. Tapez sur google Abel Thomas et vous aurez tous les détails de la coopération entre la France et israël avec le soutien du gouvernement français de Guy Mollet et de Bourgès-Maunoury. Par contre, et là vous vous trompez d'époque c'est le général de Gaulle qui, après avoir reçu Ben-Gourion et clamé : Israël notre ami, notre allié, a suspendu les livraisons d'armes à israël.Ce qui explique l'affaire ds vedettes de Cherbourg qui avaient été dûment payées par les israéliens.Une nouvelle fois je donne une source précise: Abel Thomas. Il avait écrit un livre où il expliquait toute l'affaire qu'il m'avait offert et que j'ai, avec le temps, égaré. Mais toutes les info se trouvent sur Internet
Quant aux élections truquées en Iran ma source est simple,ce sont les dizaines de milliers de manifestants que le monde entier a vus. Consultez si vous le voulez les sites de l'opposition iranienne en exil que tout un chacun peut consulter. expliquez-nous pourquoi les médias étrangers sont tenus de rester dans leurs hôtels lors de manifestations de l'opposition.Si vous le désirez je pourrai vous donner les noms de tous les Ayatollahs qui sont opposés à Ahmanidejab.

12 janvier 2010 à 13:45  
Anonymous Anonyme said...

J'ai oublié un point.Je vois que même l'histoire de l'Algérie vous est inconnue. Non, les musulmans n'avaient pas le droit de vote sauf dans leurs assemblées particulière. C'est à la suite du 13 mai 58 que le droit de vote leur a été accordé, mais après 130 ans de colonialisme c'était manifestement trop tard

12 janvier 2010 à 13:48  
Blogger Djazaïri said...

Vous ne vous rendez-même pas compte que vous dites une chose et son contraire: pas le droit de vote et vote dans leurs assemblées particulières. Vous confondez avec le deuxième collège. Les régles non écrites en vigueur dans l'entité sioniste (interdiction de faire alliance avec les partis arabes) reviennent exactement au même.

12 janvier 2010 à 14:03  
Blogger Djazaïri said...

Exact, mais c'est même pire que ce que je disais puisque le premier ministre Bourges Maunory qui savait qu'il allait être renversé avait antidaté un accord sur le nucléaire. C'est à dire que ce haut responsable politique français avait commis un faux au service de Sion.
Source: http://fr.altermedia.info/international/letat-hebreu-aurait-extorque-laide-nucleaire-francaise-contre-sa-participation-a-suez-en-1956_8347.html

12 janvier 2010 à 14:11  
Anonymous Anonyme said...

je vois que vous préférez comme d'habitude vos sources antisionistes habituelles au lieu de consulter ce qui serait l'honnêteté intellectuelle minima ce que rapportait Abel Thomas. C'était pourtant simple.
Vous prétendez toujours donner des sources fiables. En attendant sur l'industrie nucléaire israélienne vous avez dit n'importe quoi en affirmant que le gouvernement français avait interdit toute coopération. Mais chez vous c'est une habitude. Les sources que je vous donne vous les rejetez a priori avec le plus grand dédain accompagné le plus souvent d' insultes. Ainsi sur la judéité de Jésus vous n'avez rien dit sur Jules Isaac ou sur Marie Vidal. Pour les pères conciliaires vous vous êtes contentés de répondre que vous n'étiez pas chrétien, en quoi c'était une réponse? Avez-vous entendu parler de l'encyclique: mit brennender sorge de 1937 ou 38? Je ne parle pas de ce que vous aviez écrit sur A. Meddeb qui est un extraordinaire connaisseur de l'Islam. Vous avez simplement dit: moins je le fréquente mieux je me porte!! Qu'est-ce que çà apporte à part une attaque gratuite sur ce grand intellectuel qui fait connaître l'islam trop méconnu tous les dimanche?
Je ne dis pas une chose et son contraire. Seulement vous avez affirmé qu'en Algérie tout le monde avait le droit de vote. C'était à nouveau faux à moins de considérer que le deuxième collège était équivalent à l'Assemblée nationale. Tout le monde a compris que le fait que les musulmans n'avaient pas le droit de vote au parlement français en faisait des citoyens légalement de seconde zone. Quant à votre règle non écrite de la knesset c'est à nouveau une affirmation qui ressort de la panoplie de l'argumentation antiisraélienne.Il suffit d'assister au moins une fois aux débats de la knesset pour comprendre avec quelle liberté de ton les députés des partis arabes s'expriment. C'est encore plus libre qu'aux Communes, la mère des parlements.
Au fait à propos de l'Iran que dîtes-vous du malheureux sort réservé aux bahaïs? Si vous voulez des sources je vous en donnerai, elles ne manquent pas?

12 janvier 2010 à 16:17  
Blogger Djazaïri said...

Tout ce que vous dites est discrédité. Non seulement Bourges Maunory avait effectivement antidaté l'accord pour la construction du réacteur de Dimona mais j'avais en fait raison, De Gaulle avait décidé la fin de la coopération nucléaire. Décision qui curieusement a mis un an à entrer en vigueur. Parce que les techniciens Français n'obéissaient pas à leur chef de l'Etat mais à quelqu'un d'autre.
Source pour ces deux infos:
http://www.nti.org/e_research/profiles/Israel/Nuclear/index.html

Vous confondez de plus corps électoral et parlement. Vraiment n'importe quoi.
Les sionistes et le mensonge, c'est exactement la même chose.

12 janvier 2010 à 19:29  
Anonymous Grégoire said...

je suis de passage et en effet cette question

"ses élites formées comme vous en Europe préfèrent le confort de la France à la participation de la vie au pays"


c'est vrai que cette question est celle que se posent le plus souvent les Français..

si encore l' Algérie était un pays débordant d' activités, dont le niveau serait comparable a celui de l' Espagne, de l' Italie, on comprendrait mieux votre présence chez nous

or votre pays a vraiment besoin de ses médecins, professeurs,ingénieurs,cadres de tous horizons et vous venez vous incruster içi

il n' y a chez vous aucun amour de la France, mais surtout amour de votre confort et haine du "sioniste" qui est içi un élément du progrés de la Nation

12 janvier 2010 à 21:32  
Blogger Djazaïri said...

Fallait pas que la France s'incruste en Algérie (132 ans), au Maroc, en Tunisie, au Mali, au Niger, à Djibouti, au Sénégal, en Guinée, au Gabon, au Niger, au Tchad, au Cameroun, à Madagascar, au Congo, au Tchad, au Bénin, au Togo, en Côte d'Ivoire, aux Comores.

On voit que vous l'avez, vous, l'amour de la France. Je n'ai aucun doute là dessus.

12 janvier 2010 à 21:51  
Anonymous Grégoire said...

Bien 132 ans moins 48 ans de votre présence içi: reste donc a vous supporter encore 82 ans ...

je crains que la patience des Français n' attende si longtemps

pour mémoire la France a au moins donné un nom a votre pays:Algérie

et vous a appris que la Roue existait

nonobstant routes,voies ferrées,hopitaux,mise en valeur agicole,batiments , banques, interdiction de l' esclavage,barrages,centrales hydroélectriques,puits de pétrole et gaz découverts par la France..etc etc ...

il est vrai que nous avons importé une telle quantité de "jeunes" fièvreux de remercier la France qu'on en reste coi

allons! allon! Monsieur vous ne "penserez" JAMAIS comme un Gaulois

13 janvier 2010 à 09:15  
Anonymous Anonyme said...

Philippe parle des malheureux bahaïs parce que le procès de plusieurs bahaïs a débuté hier ou avant hier à Téhéran, pour intelligence avec Israël...les pauvres! Et si on parlait plutôt du sort des paysans du zambèze?

13 janvier 2010 à 11:09  
Blogger Djazaïri said...

Je ne remets pas en cause l'intérêt qu'on peut avoir pour le sort des Bahais.Il semble difficile de trouver des informations fiables à ce sujet et notamment sur le rapport entre l'Etat iranien et les Bahais d'une part, et surtout le judaïsme iranien et les Bahais d'autre part. Ce dernier aspect très important semble occulté dans les documents. Or le bahaisme a pris beaucoup de ses fidèles au judaïsme iranien.
Ceci dit, nous sommes toujours confrontés à la volonté des sionistes de déporter les termes de la discussion et de l'amener sur le terrain de leur choix (pour éviter qu'on parle de la nocivité de leur doctrine)

13 janvier 2010 à 12:59  
Anonymous Anonyme said...

Maintenant vous changez de disque. Après avoir parlé de Bourgès vous amenez De Gaulle. La centrale de Dimona était construite depuis 56 quand il a interrompu la coopération militaire avec Israël en 67 soit plus de 10 ans plus tard.
S'agissant des Bahais je vous signale l'existence d'un temple Bahai à marseille. Il est donc aisé de se renseigner auprès d'eux. mais vous préférez sans doute les sources officielles de votre ami Ahmanidejab.Leur malheureux sort n'est pas lié seulemnt aux récentes affaires. Ils ne peuvent aisément trouver un logement, un travail. Ils sont dans la pratique exclus de la fonction publique sans parler d'autres exclusions.
Ayant pratiqué le droit pendant de nombreuses années, évidemment je sais ce qu'est un corps électoral. J'ai simplement affirmé que les musulmans n'avaient le droit de vote qu'au 2ème collège ce qui n'est pas la même chose que d'avoir le droit de vote à l'Assemblée nationale, ce qui faisait au moins de ce point de vue des musulmans des citoyens de deuxième zone.Merci de me prendre pour un ignorant.Toujours l'injure au lieu de la réponse.

13 janvier 2010 à 21:23  
Blogger Djazaïri said...

@ Grégoire Justement, c'est pour remercier les gens comme vous de tous ces bienfaits qu'on s'incruste en France.
Oui, oui, merci pour tout.

13 janvier 2010 à 21:32  
Blogger Djazaïri said...

@ anonyme aux études de droit
Apparemment les études ont été laborieuses et tout n'a pas été assimilé. Et c'est moi qui dois en subir les conséquences. Si c'est pas malheureux. C'est vous qui changez de disque après vous être rendu compte de votre malencontreuse erreur, qui n'est pas la première d'ailleurs. Pour la centrale de Dimona, je vous renvoie au texte mis en lien. Si vous peinez en anglais demandez aux potes de la hasbara de vous le traduire en langage compréhensible par le sioniste de base.
Vous commencez vraiment à me fatiguer avec vos approximations, vos références inexistantes ou typiques de la vulgate sioniste de base.Rien d'intéressant, que du vide insondable.

13 janvier 2010 à 21:40  
Blogger Djazaïri said...

@ la gégène: il n'est jamais trop tard pour bien faire: "Si ce n'est aujourd'hui, ce sera demain: rappelons-nous que la patience est le pilier de la sagesse".

13 janvier 2010 à 22:00  
Blogger annie said...

Cher Djazaïri : ils t'ont pris combien de temps de ta précieuse journée, ces zigomars ?
Donne-leur ta plateforme si tu veux, mais tu contribues ce faisant à la hasbara.
Je ne discute pas avec eux; c'est peine perdue.

16 janvier 2010 à 06:44  
Blogger Oumelkheir said...

Toujours autant de commentaires déchainés?
Rapide réponse à Grégoire, désolée, je n'ai pas lu tous les commentaires, mais en passant quelque chose a accroché ma pupille "exercée" ;-)
"pour mémoire la France a au moins donné un nom a votre pays:Algérie"
Faux! Archi-faux!!!
Le nom Algérie (Al Jazaïr que la France coloniale a "latinisé" en Algérie) date du 16ème siècle. Pour avoir un peu travaillé le sujet déjà, le nom signifiant "ilôts" date de l'époque ottomane. La baie d'Alger parsemée d'ilôts était devenue alors la capitale de la Régence ottomane en Algérie et ce à partir de 1516. Ce qu'elle n'avait jamais été auparavant (c'est à dire capitale). La marine algérienne gagnant en prestige et en force,la ville donnera par la suite son nom à tout le pays, à l'époque ottomane donc. La France n'a rien à voir la dedans.

16 janvier 2010 à 09:38  
Blogger Djazaïri said...

Al Djazair signifie îles, c'est un pluriel archaïque de djazira (comme la chaîne télévisée du même nom). La ville a été baptisée ainsi au Xème siècle par l'émir Bologhine Ibn Ziri qui n'a fait en réalité qu'arabiser le nom latin que la ville portait déjà: Icosium, nom lui-même dérivé du punique Ikosim (îles aux mouettes). Les Ottomans n'ont donc pas fondé la ville qui est assez ancienne mais ce sont eux qui lui ont donné son importance politique. La partie du Maghreb que nous connaissons aujourd'hui sous le nom d'Algérie n'était pas désignée ainsi par les autochtones qui l'appelaient bilad al oussat, le pays du centre (du maghreb). Les Français l'appelaient Régence d'Alger. C'est l'émir Abdelkader qui parlera pour la première fois de watan al djazaïr.

16 janvier 2010 à 10:14  
Blogger Oumelkheir said...

Peut-être que je me suis mal expliquée... mais je ne voulais pas dire que la ville avait été fondée par les ottomans,bien sur que non! Juste que ce nom a pris de l'importance au niveau de tout le pays à partir de la période ottomane, grâce effectivement à son importance politique. D'ailleurs on parle plus de "marine algérienne" que de marine ottomane, même si elle était sous autorité ottomane.

16 janvier 2010 à 13:42  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette