jeudi, janvier 22, 2009

Bookmark and Share

La participation de chaînes télévisées britanniques à l'étouffement de Gaza.

La guerre imposée au peuple Palestinien, et notamment aux membres de ce peuple qui habitent Gaza n’est pas terminée.
Elle se poursuit en Occident où divers acteurs s’ingénient à faire en sorte que le siège de la bande de Gaza se poursuive.
L’article ci-dessous nous en donne un exemple qui met en cause le rôle des grandes chaînes de télévision britanniques. On verra d'ailleurs que le journal qui nous rapporte ces faits n'est peut-être pas si objectif qu'il voudrait le faire croire.
Dans ce cas, force est de constater que la BBC, qui se drape du manteau de la vertu, a fait preuve d’une hypocrisie caractérisée et a probablement agi sous pression.
L’article se passe de commentaires sauf sur ce qui, justement, a trait au rôle de la BBC.
Le titre laisse entendre que c’est la BBC qui est seule responsable de l’étouffement des appels à dons en faveur de Gaza de la part du peuple Britannique. Or, il semble que si la responsabilité de la BBC est engagée, il semble qu’elle ne soit pas la seule et on le déduit clairement des propos d’un responsable de cette chaîne publique.
Le porte parole d’
ITV, une autre chaîne, privée celle là, confirme l’absence de consensus entre les chaînes britanniques mais n’est pas questionné sur la position qui a été celle d’ITV dans les discussions qui ont abouti au refus de diffuser l’appel à dons.
Or, un des principaux actionnaires d’ITV n’est autre que Rupert Murdoch, par ailleurs propriétaire, entre autres, de
Sky News et... de The Times.
Et
Rupert Murdoch est un sioniste ultra, un ardent défenseur des agissements de l’entité et un propagandiste infatigable qui vitupère souvent contre la France (et ses chaînes publiques) et la BBC, entreprise publique également.
Alors si la BBC n’est pas innocente dans cette affaire, il y a fort à parier que les plus fortes réticences sont venues de l’empire Murdoch qui demande à une de ses filiales de faire porter entièrement le chapeau à la chaîne publique.
C'est ce qu'on appelle le culot sioniste.

La BBC saborde les appels à dons télévisés en faveur des victimes de Gaza
Par Rosemary Bennett, Social Affairs Correspondent, The Times (UK) 22 janvier 2009 traduit de l’anglais par Djazaïri
La BBC et d’autres importants médiats audiovisuels ont rompu un accord vieux de 45 ans avec des organismes d’action caritative à l’étranger en refusant de diffuser leurs appels à dons pour Gaza.
Le Disasters Emergency Committee a lancé aujourd’hui son appel national pour Gaza en expliquant que les dévastations étaient si importantes que douze associations caritatives britanniques de premier plan s’étaient senties “obligées d’agir.”
Le DEC coordonne la collecte de fonds pendant les crises internationales et tente d’avoir un impact maximal.
Mais le plus gros avantage, et de loin, d’un appel lancé par la DEC est le temps d’antenne gratuit que lui accordent les grands opérateurs audiovisuels, habituellement après le principal bulletin d’informations du soir. L’accord pour ce temps d’antenne gratuit remonte à 1963, année qui vit les grandes associations caritatives se regrouper pour un appel commun, et il a été agréé par les autorités de régulation de l’audiovisuel.
Aux termes de cet accord, les principaux télédiffuseurs s’entendent sur la séquence vidéo à utiliser pour le spot de deux minutes et fournissent généralement le présentateur. Après entente sur le script, le DEC signe le bon pour diffusion.
Cependant les discussions ont été rompues mercredi soir faute d’accord entre les diffuseurs. Par convention, si l’ensemble des diffuseurs ne retransmet pas l’appel à dons alors aucun ne le fait.
On croit comprendre que la nervosité de la BBC devant un appel qui pourrait se traduire par une mise en cause de la couverture des événements de Gaza par la chaîne était largement derrière l’échec à parvenir à un accord.
Dans une déclaration, l’entreprise a reconnu ne pas vouloir risquer de compromettre la confiance dans l’impartialité de la BBC.
“Avec d’autres diffuseurs, la BBC a décidé de le pas diffuser l’appel au public de la DEC pour lever des fonds pour Gaza. La BBC a pris cette décision en raison des interrogations sur la distribution de l’aide dans une situation instable et également pour éviter de compromettre la confiance du public dans l’impartialité de la BBC dans le contexte d’événements qui font encore l’actualité. Cependant, la BBC, bien entendu, continuera à relater les problèmes humanitaires à Gaza,” dit la déclaration.
Comme d’autres chaînes, la BBC a été empêchée par Israël d’envoyer des correspondants pour couvrir les bombardements, même si elle est parvenue à offrir des reportages sur le terrain par l’intermédiaire d’un de ses producteurs locaux qui était sur place.
S’adressant au Times, Brendan Gormley, directeur exécutif du DEC, a dit être attristé de la non diffusion de l’appel car cela signifiait que des milliers de donateurs potentiels ne pourront être touchés.
“Nous regrettons profondément cette décision si elle veut dire que notre message n’atteindra pas ceux qui pourraient vouloir donner en réponse à l’appel du DEC. Nous persévérerons malgré tout mais nous reconnaissons qu’il sera beaucoup plus difficile d’atteindre les donateurs,” dit-il.
Il a aussi mis en cause la suggestion de la BBC selon laquelle il pourrait être impossible de distribuer une bonne partie de l’aide parce que la situation restait instable. Les organisations caritatives britanniques étaient déjà présentes sur le terrain pour distribuer des aides. “Des organismes fournissent déjà de la nourriture, des médicaments et des couvertures ainsi que de l’eau potable. Mais nous atteindrons vite les limites de ce que nous pouvons faire si nous n’avons pas plus d’argent,” explique-t-il.
Plusieurs associations caritatives ont lancé leurs propres appels dès le début du conflit, mais ces derniers ont cessé dès que l’appel par le DEC a été mis en route. Islamic Relief, un membre du DEC, a réussi à collecter deux millions de Livres sterling tandis que d’autres organismes comme Save the Children ou la Croix Rouge britannique ont eu du mal à recueillir plus que quelques dizaines de milliers de Livres. Un appel national sous l’égide du DEC rapporte généralement environ 10 millions de Livres, mais sans spots télévisés, le total sera certainement inférieur.
Un porte parole d’ITV a confirmé l’impossibilité de parvenir à un accord des diffuseurs.
Selon lui, “Le DEC a demandé aux diffuseurs s’ils pouvaient soutenir cet appel. Nous avons étudié la requête du DEC avec soin en fonction de critères partagés et nous n’avons pu atteindre le consensus nécessaire pour diffuser l’appel.”

posted by Djazaïri at 9:19 PM

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

la seule chaine d information digne de ce nom au UK, c est channel 4, eux n hesitent pas a maltraiter leurs interlocuteurs politiciens et autres, en enrayant leur langue de bois, et en pointant la verite sous leur nez...

23 janvier 2009 à 14:26  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette