jeudi, janvier 22, 2009

Bookmark and Share

Mme Livni, la ministre sioniste, a eu peur de se retrouver menottes aux poignets en Belgique!

La presse nous apprend que les dirigeants de l’entité sioniste craignent des poursuites judiciaires à l’étranger pour crimes de guerre.

Ainsi, peut-on lire dans La Libre Belgique du 22 janvier:

D’autre part, des ministres et des militaires risquent d’être poursuivis pour leur implication personnelle dans la guerre. Même en Israël, huit organisations des droits de l’homme exigent déjà du procureur général de l’Etat d’ouvrir une enquête, vu "l’ampleur et le caractère terrifiant" du bilan civil palestinien.
Il n’est donc plus exclu que les responsables israéliens s’abstiennent prochainement de voyager à l’étranger, afin d’éviter d’être arrêtés. Et l’armée envisage d’interdire la publication des noms et photos d’officiers ayant dirigé des opérations à Gaza. Mais Israël prépare déjà la contre-attaque : les juristes ont formulé la contre-argumentation; l’armée rassemble les preuves et le ministre des Affaires sociales, Haïm Herzog, coordinateur de l’aide humanitaire à Gaza, centralisera toute la campagne de disculpation de l’Etat et ses ressortissants.

Il est intéressant de constater que c’est le même membre du gouvernement sioniste qui est chargé de tenter de disculper la voyoucratie sioniste (démocratique) et de coordonner l’aide humanitaire à Gaza. Sans doute, les bombes au phosphore et autres projectiles de tout calibre faisaient-ils partie de la dite aide humanitaire.

Et il est vrai que les terroristes sionistes risquent d’avoir quelques difficultés à se déplacer dans les mois et années à venir. Parfaitement conscients des atrocités qu’ils ont commises et dont ils ont ouvertement affirmé et revendiqué la pertinence stratégique dans leur confrontation avec la Palestine, ils ne sous-estiment absolument pas les risques d’arrestation qu’ils encourent.
Ainsi, Mme Livni qui se trouve actuellement à Bruxelles a bien failli annuler son voyage de crainte d’être arrêtée :

Après qu’un journaliste de Nazareth ait rapporté que la ministre des affaires étrangères risquait une procédure judiciaire à son arrivée en Belgique.
Tamar Samash, l’ambassadeur Israélien à Bruxelles, Ran Curiel, ambassadeur auprès de l’UE et le ministère de la justice ont immédiatement cherché à vérifier l’information qui s’est avérée fausse ; ce qui a permis à Livni et aux autres membres du ministère de se déplacer en Belgique comme prévu.


Décidément, les temps changent pour l’entité sioniste. Et ce n’est qu’un début.

posted by Djazaïri at 1:38 PM

3 Comments:

Anonymous scylla said...

http://www.ujfp.org

A consulter car tout le monde n'est pas d'accord, heureusement. Il n'y a pas que le CRIF

22 janvier 2009 à 17:55  
Blogger Oumelkheir said...

Pourquoi Madame pour Livni??????
http://historywillteachusnothing.blogspot.com/2008/12/livni-louve-lombre-de-sharognard.html

22 janvier 2009 à 20:15  
Anonymous scylla said...

Je me suis mal exprimée.Je voulais dire qu'il y a en France des associations juives qui condamnent les massacres perpétrés par Israël et veulent les poursuivre devant la cour de justice européenne, rompre les relations commerciales, ....
d'où les petitions (voir le site)

22 janvier 2009 à 23:18  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Palestine Blogs - The Gazette